Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Conseil Général, Conseil Régional > Conseil Départemental > Conseil Général - travaux routiers

Conseil Général - travaux routiers

Ecrit le 15 avril 2009

 Travaux routiers

 Marsac sur Don : les Ponts des Noës

A Marsac-sur-Don, le Conseil Général est propriétaire du pont des Noës du Don, un ensemble de trois ponts successifs, à une arche, en maçonnerie de pierres. Construits en 1852, ils constituent une entité architecturale remarquable.

Pont des
à Marsac sur Don

Situé sur la D 124, long de 200 m, ce pont est emprunté par les personnes se rendant à Guémené-Penfao, Conquereuil, Jans ou Derval. Il franchit la rivière du Don à cet endroit divisée en trois bras. Il est situé à proximité du Moulin du Don (XIXe siècle), qui fut propriété de la famille de La Haye Jousselin, de Derval, en 1870.

Avec le temps, cet ouvrage a présenté de nombreux défauts : infiltrations d’eau et fissures, développement et incrustation de végétation, déstabilisation des talus… A l’automne dernier, le Conseil Général a engagé la restauration, visant également à élargir la plate-forme routière. Après 6 mois de travaux, le chantier qui vient de s’achever restitue un ouvrage sécurisé et modernisé, mais dont l’aspect architectural est préservé. Son coût s’est élevé à 900 000 €, financé par le Conseil général.

 La déviation Sud de Châteaubriant

C’est l’un des projets les plus attendus dans le Castelbriantais. Déclaré d’utilité publique en 1997, inscrit au contrat de plan Etat-Région 2000-2006, c’est finalement le Conseil Général qui en a engagé la réalisation. Cette infrastructure sera terminée au début de l’année 2011.

« Qu’on sache bien que cette déviation est dans nos premières priorités » a dit Bernard Deniaud, vice-président du Conseil Général . « Si retard il y a, ce ne sera pas pour des raisons financières, mais pour des raisons techniques » notamment parce que les propriétaires de deux des parcelles nécessaires ont refusé un accord amiable : la procédure d’expropriation, en cours, demandera un certain temps.

Le pont franchissant la voie SNCF Nantes Châteaubriant est terminé. Son gabarit permet l’électrification de la ligne.

La route à construire fera 3.7 km — avec une chaussée à 2 voies, de 7 m de large, sur 3.1 km, — et une chaussée à 3 voies, de 10.5 m de large, sur 0.6 km.

Deux giratoires vont être à construire, l’un sur la route du Grand-Auverné (RD 41), l’autre sur la route de Nantes (RD 178). Un passage supérieur sera créé sur la route d’Issé (RD 35).

Coût global : 9 millions d’euros. Financement : 20 % Etat, 40 % Conseil Général et 40 % Conseil Régional. « Notre priorité est le chemin de fer » a dit Jacques Gillaizeau, conseiller régional, « mais nous savons, quand il le faut, soutenir le réseau routier »

Le Conseil Général compte aussi, dès que possible, réaliser la déviation de Treffieux (démarrage fin 2010) et un nouveau créneau de dépassement entre Nozay et Treffieux. Son projet est de créer une « étoile routière » pour le Castelbriantais, permettant d’irriguer le Pays de Châteaubriant   et de le relier facilement à Nantes, St Nazaire, Ancenis, Redon mais aussi Rennes, Angers et Laval. Il est attentif à la liaison Châteaubriant-Soudan-Pouancé.

Déviation sud : une expropriation désinvolte !

 Déviation Poids Lourds pour Derval

Déviation De
sur la D 775

Le Conseil Général a un projet de déviation poids lourds de la D 775 sur la commune de Derval. Faut dire que cette route, qui longe l’église, est étroite et débouche difficilement sur la D 537. Le problème n’est pas nouveau. Il y avait eu, il y a quelques années, un projet d’échangeur au Boschet. L’enquête publique avait recueilli un avis défavorable mais le Conseil d’Etat, le 15 avril 1994, avait déclaré le projet d’utilité publique. Il n’a jamais été mis en œuvre en raison de la forte opposition locale : le Conseiller Général Yves Daniel ayant réussi à le faire mettre à l’écart.

Un nouveau projet a été soumis à enquête publique en septembre-octobre 2008. Il devrait supprimer la traversée de Derval et diminuer les nuisances dues au passage des nombreux poids lourds par des rues étroites et tortueuses.

Le Commissaire-Enquêteur a donné un avis favorable avec deux recommandations :
– sécurisation et prise en compte des nuisances phoniques au lieu dit « La Gare »
– prise en compte de la situation particulière d’une exploitation agricole au lieu dit « La Cadorais »,

Le Conseil Général étudie la possibilité de faire un carrefour giratoire à proximité de « La Gare » et, dans l’immédiat, il fera procéder à des comptages routiers entre le bourg de Derval et le village de la Jametterie.

Le tracé retenu pour la déviation utilisera le réseau routier existant, de façon à consommer le moins d’espaces fonciers et agricoles possibles.

Au lieu-dit « La Gare » la seule démolition prévue est celle de l’ancienne maison de garde-barrière.

Le Conseil Général demande au Préfet de prononcer la Déclaration d’Utilité Publique (DUP).

Toutes les « liaisons douces » inscrites au Plan Départemental des itinéraires de Promenade et de Randonnées seront rétablies. La desserte des parcelles agricoles enclavées sera assurée et précisée lors de l’enquête parcellaire qui aura lieu après la DUP.

Les exploitants agricoles des terrains dont l’acquisition sera nécessaire seront indemnisés et la situation de l’exploitant de « La Cadorais », fortement impacté par le projet, sera tout particulièrement analysée et prise en compte.

 Autres travaux

Exposition au château sur les Marches de Bretagne

Réfection des chemins de halage du Canal de Nantes à Brest