Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Conseil Général, Conseil Régional > Conseil Départemental > Commission Permanente de mai 2009

Commission Permanente de mai 2009

Ecrit le 24 juin 2009

Le temps passe si vite que nous n’avons pas pu faire encore le compte-rendu de la commission permanente du Conseil Général du 7 mai 2009. Le voici donc.

 Jeunesse et Education Populaire

Le Conseil Général soutient 10 initiatives dont 2 dans notre région :

Association Animation et Culture à Derval et St Vincent des Landes (1000 €) pour des pratiques théâtrales inter-générationnelles, et notamment le festival de théâtre amateur. La même association recevra 1000 € de plus pour l’accueil de loisirs (50 enfants) du 7 juillet au 31 juillet.

La Com’Com’   de la région de Nozay (1500 €) pour les activités « Loisirs à l’air libre » (sports de pleine nature au cours de l’été).

Les Potes de(s) 7 lieux recevront 5200 € pour leurs animations en direction des adolescents, malgré les contraintes de mobilité très prégnantes sur le territoire.

Familles Rurales recevra 500 € pour le centre aéré qu’elle organise l’été à La Meilleraye de Bretagne.

Lus’en Joie recevra 975 € pour gérer la bibliothèque de Lusanger et un centre aéré de 3 semaines en juillet.

A Saffré, Les copains d’abord recevra 2800 € pour l’accueil-loisirs de l’été et pour un projet-passerelle en direction des 10-13 ans.

Aide aux clubs pour la formation des cadres : 111 € à Nozay-Escalade, 182 € à Nozay-Bicross et 436 € aux Voltigeurs-gymnastique.

Pour son spectacle de danse « Ta femme en kit » le Théâtre de Verre   à Châteaubriant recevra 400 €

Un apprenti d’Erbray recevra une prime pour sa formation en maintenance autos. Deux étudiantes de Derval recevront une subvention, l’une pour un stage de langues de 5 mois en Equateur, l’autre pour un stage de 3 mois en Suède dans le cadre de l’économie sociale.

 Environnement

Le Conseil Général passe une convention avec la commune de Joué sur Erdre. Celle-ci prend en charge l’entretien, l’aménagement et l’exploitation de la plage de l’étang de Vioreau, ainsi que l’entretien léger du pourtour de l’étang et des différentes aires de pique-nique, et des chemins de service situés à proximité de la base de loisirs et du barrage. Le Conseil Général financera des aménagements complémentaires (tables, engazonnement) à hauteur de 7000 € maximum.

Une trentaine de bâtiments départementaux, ayant souvent des toits terrasse, seront équipés de panneaux photovoltaïques afin de favoriser la production d’énergie renouvelable.

 SCOT  

Les trois Com’Com’   du Pays de Châteaubriant   ont souhaité élaborer un scot   (schéma de cohérence territoriale) au regard de trois enjeux
– La poussée démographique constatée entre 1999 et 2006
– L’arrivée prochaine du tram-train et de l’aéroport Notre Dame des Landes
– La nécessité d’organiser le droit des sols, assurant un équilibre entre l’habitat et les différentes formes d’économie.

Le Conseil Général donne un avis favorable au lancement de cette procédure.

 Fonds d’aménagement communal

Le Conseil Général subventionne la commune du Petit-Auverné (135 600 €) qui achète des bâtiments pour y créer des locaux administratifs et un atelier municipal. Coût global du projet : 223 000 €.

Des communes recevront une subvention pour la remise ern état de leur voirie communale : Erbray (30 % du coût subventionnable), Juigné les Moutiers (50 %), Mouais (50 %), St Aubin des Châteaux (45 %) .

La commune de la Meilleraye, pour son restaurant scolaire municipal (HQE) recevra 19 060 € au titre du volant environnemental

 Habitat

Le Conseil Général accorde des aides à l’amélioration de l’habitat privé à Abbaretz, Châteaubriant, Derval, Grand Auverné, Louisfert, Lusanger, etc.

 Agriculture

Le Conseil Général accorde des aides à des agriculteurs de Petit Auverné, Soudan, Marsac sur Don pour des opérations « Bâtiments agricoles » visant à l’amélioration du paysage rural — et à des agriculteurs de Châteaubriant, St Julien de Vouvantes, La Chapelle Glain s’installant en vaches laitières ou en ovins bio.

 Dégradations

Le 26 septembre 2007, deux jeunes ont descellé une pierre d’ardoise du chemin de ronde du château de Châteaubriant avant de la jeter en contrebas où elle s’est brisée (sans causer de blessures corporelles, heureusement). Les deux jeunes ont été condamnés à une admonestation. Le Conseil Général leur demande une somme de 671 € correspondant à la valeur des réparations effectuées.

 Ordi 2.0 et e-exclus

Chaque année, dans le cadre du plan Ordi 2.0, le Conseil Général renouvelle près de 600 équipements informatiques, dont le quart est donné aux associations (20 postes par canton et par an). Les autres prennent le chemin des déchetteries alors que 50 % d’entre eux pourraient être reconditionnés pour une seconde vie. Le Conseil Général va donc faire trois choses
– En donner une partie à une entreprise chargée de les reconditionner
– Doter les collèges d’outils corrects, destinés aux familles modestes non équipées
– Doter davantage d’associations, notamment dans le domaine périscolaire.

 Envahissants !

Enfin le Conseil Général continue la lutte contre les végétaux envahissants (jussie, myriophylle du Brésil, élodé dense) qui se développent au détriment des espèces indigènes, colonisant totalement l’espace disponible, favorisant l’envasement des cours d’eau et des marais. Il y en a même qui commencent à se propager sur les berges. Des agents saisonniers sont chargés de l’arrachage. Le Conseil Général attribue une subvention de 837 € au Syndicat du bassin versant de la Chère et 13500 € au syndicat du Don.


Ecrit le 24 juin 2009

 Petites annonces

Affich
du Conseil Général de Loire-Atlantique

Aide de 500 € à l’obtention du permis de conduire, construction de 15 nouveaux collèges en 15 ans, service de télé-assistance (7 000 abonnés), préservation de 830 hectares d’espaces naturels, réseau de transport Lila et son titre unique à 2 € (avec à la clé une progression de la fréquentation de 123 %) : tels sont les services que Département de Loire-Atlantique met en avant dans une campagne de promotion qui a débuté le 15 juin.

Dans le contexte de graves difficultés économiques et sociales actuelles, renforçant la nécessité d’une action solidaire, la Loire Atlantique propose une communication adaptée à l’air du temps. Recours accru à l’entraide, développement de la « dé-brouille », recherche de « bons plans »… : dans cet esprit, le Département a pris le parti de présenter ses services sous la forme de petites annonces. Le Département démontre que son action bénéficie à toutes les tranches de la population.