Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Conseil Général, Conseil Régional > Conseil Départemental > Commission permanente de juillet 2009

Commission permanente de juillet 2009

Ecrit le 15 juillet 2009

Nantes, c’est loin. Les décisions qui s’y prennent sont départementales voire régionales. Certaines d’entre elles ont cependant un impact sur la région castelbriantaise. Décryptage

 Logement

Produire plus de logements abordables, maîtriser le développement de l’habitat et limiter l’étalement urbain constituent les différentes facettes du plan départemental de l’Habitat. Le Conseil Général souhaite un rythme de construction de 11 050 logements neufs par an dont :
– 200 sur la Com’Com’   du Castelbriantais
– 200 sur la Com’Com’   de Nozay
– 80 sur la Com’Com’   de Derval

Le Conseil Général mène une réflexion sur le type d’habitat : l’habitat pavillonnaire consomme 400 à 550 m2 en moyenne mais, si l’on veut limiter l’étalement urbain, il est préférable de privilégier une consommation raisonnée du foncier en proposant à la fois
– des espaces privatifs (terrasses, jardins) pour respecter l’intimité des individus
– et des espaces communs agréables : placettes, mobilier urbain, jardins collectifs permettant la rencontre des habitants

De plus, il est possible de prévoir un habitat modulable permettant de redistribuer le logement pour accueillir une personne supplémentaire.

Respect de l’environnement :

Le Conseil Général souhaite impulser des éco-quartiers avec
– Déplacements maîtrisés
– Déchets mieux gérés
– Ambiance sonore améliorée

« Des centres-bourgs peu dynamiques peuvent être réappropriés par les habitants et la commune » dit le Conseil Général.

Bien entendu les nouveaux logements devront être économes en énergie : moins de 50 kWh/m2/an (alors que certains logements dépassent actuellement les 230 kWh/m2/an). Le Conseil Général adaptera ses dispositifs financiers, dans ce sens.

 Logement locatif social

Le Conseil Général veut porter son effort sur le logement locatif social. Objectif : 10 logements sociaux de ce type sur Châteaubriant, 10 sur Nozay, 5 sur Derval. C’est peu, mais cela correspond à l’évaluation de la demande dans le nord de la Loire-Atlantique.

 Petits logements

Un aspect peu envisagé par le Conseil Général : l’encouragement à la production de petits logements adaptés aux personnes seules à très faibles revenus.

 Programme local de l’habitat

Le Pays de Châteaubriant   a l’intention de lancer un PLH (programme local de l’habitat). Le cabinet d’études n’est pas encore retenu. Il faudra veiller à ce qu’il propose des opérations en lien avec le plan départemental, et avec les caractéristiques de notre région : revitalisation des centres-bourgs et notamment relance de l’habitat en centre-ville de Châteaubriant, production de petits logements, réduction de la consommation d’espace, déplacements maîtrisés, etc … juste le contraire de ce qu’a fait la municipalité de Châteaubriant en acceptant un lotissement privé à La Baguais !

 Handicap

Au 31 déc 2008 le Conseil Général a recensé les personnes ayant besoin d’un accueil en Foyer Occupationnel (ou foyer de vie), ou en accueil médicalisé. On en trouve 25 sur le Pays de Châteaubriant  , inscrites en liste d’attente :
– 6 à Châteaubriant
– 5 à Nozay
– 3 à Abbaretz et 3 à Saffré
– 2 à Issé
– et les autres à Marsac sur Don, Sion-les-Mines, Noyal sur Brutz, Petit Auverné, Ruffigné, La Grigonnais.

Par ailleurs une dizaine de jeunes de 20 ans et plus devraient pouvoir sortir en septembre de l’Institut médico-éducatif et sont en attente d’une solution.

Le Conseil Général prévoit donc, à terme, 16 places de plus au foyer Erhétia de Châteaubriant et 12 au foyer « L’Etoile du Berger » (en projet au Petit Auverné).

Par ailleurs le Conseil Général s’engage à améliorer l’accessibilté aux transports Lila, et aux collèges, à encourager l’emploi et la formation professionnelle, à soutenir les opérations « tourisme   et handicap », les manifestations culturelles à destination des publics handicapés et les dispositifs d’aide aux aidants. Adaptation de l’habitat, souplesse des horaires d’aide à domicile, accueils et accompagnements … il y a du travail à faire !

 Déchets ménagers

Avec 615 kg de déchets ménagers (tous types confondus) produits par habitant et par an, la Loire-Atlantique se place au-dessus de la moyenne nationale : 577 kg par habitant et par an. Le Conseil Général est responsable depuis 2005 de l’élaboration du « Plan départemental d’élimination des déchets ménagers et assimilés »

Quatre objectifs principaux.
– Prévention et réduction à la source
– Traitement des déchets, sur place
– Tri sélectif et valorisation des déchets
– Maîtrise du coût et de l’impact sur l’environnement

Le Conseil Général insiste sur
– Le compostage individuel
– La facturation par redevance (comme à Derval)
– La limitation du transport des déchets

Pour la région de Châteaubriant, le Conseil Général considère qu’il manque un dispositif de traitement des déchets ménagers pour les 7500 tonnes de la Com’Com’   du Castelbriantais et les 1200 tonnes de la Com’Com’   de Derval mais que, pour l’instant, ces déchets sont envoyés à moins de 100 km. Il n’y a donc pas urgence à créer un centre de stockage.

Il faudra cependant y réfléchir dans le cadre du futur SCOT  . Rappelons tout de même que ces déchets pouvaient être stockés à Treffieux. Il aurait suffi que la Com’Com’   du Castelbriantais cherche « un trou potentiel » sur son territoire, ce qu’elle a refusé pour l’instant sans en avoir vraiment débattu.

 Lila co-voiturage

Le Conseil Général s’est lancé dans le développement du co-voiturage, mais pratiquement pas dans la région de Châteaubriant. La Com’Com’   de Nozay a aménagé le site de Puceul (inauguré le 10 juillet). Les Com’Com’   de Derval et Châteaubriant ne s’en soucient guère pour l’instant. Toutefois l’aménagement du site de la gare à Châteaubriant, quand il sera réalisé, comportera une aire de stationnement à cet effet.

 Relance

Aux 254 M€ déjà décidés en décembre 2008, le Conseil Général ajoute 38 M€ de dépenses supplémentaires pour aider les hommes et les femmes en difficultés en renforçant son soutien à l’économie locale.

(le communiqué de presse du Conseil Général est disponible sur http://www.cg44.fr, rubrique « espace presse »)