Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Santé, questions générales > Handicap > Handicap : accéder 7 exister

Handicap : accéder 7 exister

Ecrit le 17 octobre 2007

Association des Paralysés de France (APF)

Un groupe de personnes de l’Association des Paralysés de France (APF) est venu à Châteaubriant le 10 octobre pour une opération « Coup de poing ». Elles sont allées tester l’entrée d’édifices publics (comme la Médiathèque   et la Poste), de magasins, de banques.

Elles ont même mis une grosse pancarte rouge devant la permanence du Député, Place de la Motte, pour signaler qu’il est impossible à un fauteuil roulant d’y accéder.

10 octobre à Châteaubr

Ici ou là, l’APF a relevé des difficultés : les trottoirs qui manquent de "bateaux » ou qui sont obstrués par des fleurs ou une terrasse de café, le dévers trop important des trottoirs ou des chaussées (obligeant le fauteuil roulant à se déporter davantage vers la route), les grilles au pied des arbres dont le diamètre trop important peut bloquer la canne d’une personne. Mais aussi la hauteur trop importante des guichets dans une banque.
A Châteaubriant une commission « accessibilité » a été mise en place, comme le veut la loi. « C’est bien, si elle prend des décisions intéressantes. Mais l’accessibilité est d’abord un état d’esprit. Penser aux personnes qui ont des difficultés et qui souhaitent, avant tout, se débrouiller par elles-mêmes sans avoir besoin de toujours demander de l’aide » dit un responsable de l’APF, lui-même en fauteuil roulant depuis sa prime enfance.

Document pr

« L’inaccessibilité est la 1re des discriminations vécues par les personnes en situation de handicap ;

Il ne reste plus que 2640 jours pour rendre la France accessible selon la « loi handicap » du 11 février 2005 ;

Une société accessible, cela concerne aussi les parents de jeunes enfants en poussette, les personnes âgées ou momentanément fragilisées, c’est un confort pour chacun d’entre nous, c’est permettre à tous de vivre ensemble » dit Gérard Charmois, directeur départemental.

Par ailleurs l’APF ne cesse de réclamer une amélioration urgente et prioritaire des ressources des personnes en situation de handicap. « On ne peut plus accepter que situation de handicap = situation de pauvreté !

Une vidéo, pour l’émotion et le courage, sans bras ni jambe : http://uk.youtube.com/watch?v=LnLVRQCjh8c