Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Santé, questions générales > Handicap > CAT : théâtre et handicap, en forme de défi

CAT : théâtre et handicap, en forme de défi

Ecrit le 19 décembre 2007

 Kontakt

Ca y est, le titre est trouvé : la pièce s’appellera « Kontakt ». Le CAT de Châteaubriant mène un projet théâtral avec l’Allemagne et la Pologne : en tout 18 comédiens que l’on dit « handicapés ».

Fabienne, Christophe, Cedric, Dimitri, Céline, Jérôme sont allés en Pologne en avril 2007, puis en Allemagne en novembre. « Chauffeur, arrête ! » : il y a eu des rires de sympathie, dans l’avion, lorsqu’un des jeunes a crié de surprise en constatant l’accélération de l’appareil !

 Une expérience de plus à son actif !

« Nous avons participé à de nombreux ateliers, pour préparer le spectacle, puis nous avons découvert la ville de Szczecin » raconte Fabienne. « Cinq heures de travail par jour, c’était dur, dit Dimitri, mais j’ai appris à me concentrer. »

Alexis Chevalier, Jutta (Allemagne), Wieslaw et Isabella (Pologne), ont fait travailler les groupes dans chacun des pays. « Et puis nous avons mis bout à bout ce que nous avons préparé. Cela fait un spectacle qui durera environ 75 min ». Ce sont des jeunes de Hambourg qui font les décors.

 Il s’agit de trois planètes.

Dans chacune on s’ennuie, on travaille sans se regarder, sans se parler. Mais des groupes décident de partir en voyage à la découverte d’une autre planète. Un accident fera exploser le groupe. Il faudra construire l’amitié espérée. « Il y a dans la pièce tout ce que nous vivons en rencontrant les autres » dit Céline.

Ce sera un spectacle musical, qui sera joué à Châteaubriant les 21-22 novembre 2008 et dans deux villes de la région, puis quatre fois en Allemagne, quatre fois en Pologne. C’est évidemment un gros travail pour les encadrants. « Mais il y a une bonne osmose entre les éducateurs » dit Marie-Anne. « Cette expérience ouvre le champ de l’Europe à toute la structure du CAT qui prépare dossiers, expositions, découverte des deux autres pays, avec l’aide d’une jeune stagiaire d’Allemagne de l’Est ».

Compte-tenu de la qualité des spectacles que l’on a pu voir auparavant, on ne peut être qu’impatient de voir celui-ci.


Ecrit le 7 mai 2008

 Kontakt : Une idée audacieuse lancée comme un défi

Le CAT « Les ateliers de la Mée » a acquis une expérience originale en matière d’éducation et d’ateliers-théâtre depuis 1980, en associant des éducateurs, le metteur en scène Philippe Mirassou et des personnes handicapées, pour produire des spectacles de qualité : Caresses, Cursus, Anton, Nage Libre, Pollen, Juke-Box. ….

JPEG - 81.2 ko
Réception en 3 lan

Cette expérience a été remarquée par une personne travaillant au service « Relations Internationales » du Conseil Général qui a émis l’idée de partager ce savoir-faire à l’échelle de l’Europe à travers le programme Socrates-Grundtvig. Occasion idéale pour le CAT qui, par son esprit d’ouverture sur l’extérieur, a voulu montrer que l’Europe n’est pas seulement l’euro mais peut amener à vivre des situations en réalité.

Trois équipes de six comédiens handicapés, avec leurs éducateurs, se sont retrouvées autour d’Alexis Chevalier, du Théâtre Messidor. Pas simple quand il faut tout traduire en allemand puis en polonais (en passant par l’anglais !). Pas simple quand il faut se rencontrer, élaborer un projet commun et jouer, ensemble, mémoriser les pratiques théâtrales afin d’éviter des déperditions de repères et d’acquisitions dans le temps.

Le groupe de 18 comédiens s’est retrouvé au Théâtre de Verre   le 27 avril 2008 autour de la pièce Kontakt ou le secret de Léa (Léa est cette jeune fille que l’on voit à gauche sur la photo, en fauteuil roulant).

JPEG - 110.1 ko
Kon

Trois mondes, trois planètes différentes dans l’isolement, la solitude. N’existe-t-il pas, quelque part, un autre monde, une autre planète sur laquelle la vie serait moins austère et où l’on pourrait créer de vraies amitiés ? Sur cette question l’aventure commence par … un Big Bang.

Est-il besoin de dire le plaisir de se retrouver ? Le cocktail de bienvenue du samedi 26 avril était riche de chaleur humaine et de joie. Le travail de répétition du dimanche a pu montrer que la création artistique dépasse toute notion de handicap.

La pièce de théâtre,
KONTAKT,
écrite pour la circonstance par Alexis Chevalier
est essentiellement une pièce gestuelle,
dépassant les langues
des acteurs.

Le sourire, l’amitié,
le dépassement de soi, l’aspiration à un monde
de fraternité
se rient des contingences matérielles et des
différences de langage.


Ecrit le 12 novembre 2008

 Mais qui c’est celui-là ?

Six bleus (Polonais), six jaunes (Allemands), si rouges (Français) : trois groupes séparés. Dans chaque groupe les individus vivent et travaillent séparément, isolément, sans aucune communication dans un monde de l’absurde. Brusquement, l’un d’eux prend conscience de cette réalité et rêve d’un monde nouveau, d’une autre planète vers laquelle il parvient à entraîner les autres.

Le « kontakt » se fait dans la peur : « Qui c’est celui-là ? » . Faut-il s’approcher ? Hésitations, volte-faces … « Attention Christophe  !!! » . Découverte, colère, fatigue, joie … les sentiments s’enchaînent au rythme des musiques … jusqu’à l’échange. Echange de bonbons, de fleurs, de savoir-faire, de vêtements, d’amitié, jusqu’à la scène finale où les dix-huit acteurs sont devenus multicolores.

JPEG - 39.7 ko
Les six comédiens fran

C’est là la trame du spectacle qui va être joué à Châteaubriant au Théâtre de Verre   les 21-22 novembre 2008, avant d’être produit à Nantes (24 nov), à Paris (26 nov), en Allemagne (janvier-février) et en Pologne (mars-avril 2009). Il s’agit d’un projet original lancé par le CAT (centre d’Aide par le travail) de Châteaubriant avec l’aide du Théâtre Messidor (Alexis Chevalier a écrit la pièce et coordonne les répétitions).

Les acteurs sont tous handicapés mentaux à un degré ou à un autre, Polonais, Allemands, Français, ils parlent chacun leur langue sans connaître celle des autres. Mais chacun s’est montré capable d’entendre les autres, d’apprendre un texte, de respecter l’enchaînement d’une mise en scène, d’oser jouer devant un public. Cela donne une pièce de très grande qualité … et une expérience formidable (et internationale), véritable défi au handicap et à la non-communication.

Alexis Chevalier, Jutta (Allemagne), Wieslaw et Isabella (Pologne) ont mené les répétitions, chacun de leur côté, la mise au point se fera au Théâtre de Verre   à partir du 17 novembre - Réservations : 02 40 28 09 51


Ecrit le 8 avril 2009

 Kontakt à Varsovie

JPEG - 51.1 ko
Kontakt

Le CAT « les ateliers de la Mée » en partenariat avec le théâtre Messidor, a joué en Pologne dimanche 5 avril à Varsovie et mardi 7 avril à Szczecin

Après 3 ans d’échanges avec ses partenaires allemands et polonais, après la création au Théâtre de Verre   à Châteaubriant suivie de la tournée en France en novembre 2008, après la tournée en Allemagne en février 2009, c’est donc la fin d’une riche aventure théâtrale et humaine.


Ecrit le 1er juillet 2009

 Adieux

JPEG - 89.9 ko
Kon

Eh bien voilà, l’aventure est finie. Fabienne, Céline, Christophe, Jérôme, Dimitri et Cédric garderont le souvenir d’une belle expérience humaine commencée en 2006 : une pièce de théâtre coordonnée à l’échelle européenne avec des Allemands et des Polonais, occasion de jouer ensemble, au delà de l’obstacle de la langue, de découvrir d’autres personnes (quelquefois plus handicapées qu’eux), de prendre l’avion, de goûter d’autres nourritures.

J’ai pris de l’assurance dit Fabienne. Je me concentre davantage dit Dimitri et Christophe, sourd et muet, sait qu’il peut communiquer. Tous ont découvert l’amitié au delà des frontières.