Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Mée-disances - avril 2010 (2)

Mée-disances - avril 2010 (2)

Ecrit le 21 avril 2010

 Puni

Dans lemonde.fr du 13/04 : « Selon des sources bien informées, on raconte qu’il se dit que Pierre Charon serait dans un placard élyséen après avoir dit qu’un complot était à l’origine des rumeurs. Le placard dément »

Ndlr : ras-le-bol de cette atmosphère de punition et de rétorsion au plus haut niveau de l’Etat. Le pays a des problèmes plus sérieux !

 Hyper-cute

De l’Express du 13/04 à propos de « La Chute de la Maison Elysée » : « rivalités internes, usure, erreurs de casting, ambitions personnelles au détriment de l’intérêt présidentiel... « La machine commence à s’auto-intoxiquer », observe un ministre avec gravité. (…) L’hyper-puissance de l’Elysée a vécu. »

 Phobocrate

De Libération du 12/04 sous la signature de Camille Laurens : « Si Sarkozy était une maladie mentale, ce serait la paranoïa. Tous les symptômes l’attestent, du plus banal au plus inquiétant. Ainsi, il a une très haute idée de lui-même, supporte mal la contradiction et se montre extrêmement susceptible. Sa persécution est sans limites et les offenses dont il s’estime victime sont exponentielles. Un badaud refuse de le saluer ? C’est un « connard ». Un autre crie : « Je te vois » ? C’est un délit. Des ragots circulent ? C’est un complot. A la tête d’un pays qui l’a élu, il se méfie de ceux qui le constituent. Tout le monde est suspect : les parents d’être incompétents, les enfants d’être délinquants, les pauvres d’arnaquer les systèmes d’aide, les chercheurs de se la couler douce dans des labos où « i fait chaud et y’a de la lumière », les étrangers d’être des terroristes, les écrivains des grandes gueules et les bébés de la mauvaise graine ».

Et l‘auteure conclut : « Cependant, une société se juge à la manière dont elle traite ses fous. Si nous le sommes tous avec Sarkozy, trouvons-nous un traitement commun, un remède humain, une thérapie nationale ». Vite, un grand débat !

 La presse déchaînée

Les titres de la presse en France parlent de l’atmosphère de fin de règne constatée à l’Elysée : « Le désamour entre Nicolas Sarkozy et les Français » (Le Monde), Comment l’Elysée a perdu la tête (Nouvel Obs), Sarkozy, une candidature impopulaire (Europe 1), Bousculé de toutes parts, Sarkozy tente de sortir de la tourmente (AFP).

Ndlr : Après l’ignorance et le silence, la presse est passée à l’insolence.

 Je suis partie à pied

Rachida Dati essaie de faire passer ses avantages personnels pour un usage (voiture de fonction + trois gardes du corps). Mais Elisabeth Guigou, ancienne ministre de la Justice, précise sur son blog : « Alors que c’est un droit pour les anciens Premiers ministres et une coutume très ancienne pour les anciens ministres de l’Intérieur, jamais cette tolérance n’a été accordée aux autres ministres. Les anciens ministres de la Justice ne conservent ni voiture de fonction, ni chauffeur, ni officiers de sécurité. Lorsque j’ai quitté le gouvernement Jospin en 2002, je suis partie à pied avec les membres de mon cabinet, et je n’ai bénéficié en aucun cas de tels privilèges » poursuit-elle en se déclarant « choquée, comme beaucoup de nos concitoyens par le comportement de Madame Dati ».
La mort a des vertus

Dans « Coulisses de Bruxelles » du 13/04, Jean QuatreMer signe un article « politiquement incorrect » en disant que « une partie des hommages qui sont rendus au défunt président [Lech Kaczynski ]sont proprement incroyables, comme si la mort avait transfiguré cet homme réactionnaire, sectaire, eurosceptique, brutal en véritable icône alors qu’il a été le pire président que la Pologne n’ait jamais eu (précision : je parle évidemment de la Pologne d’après la chute du communisme). La mort a des vertus qui ne laissent de m’étonner. D’autres personnalités disparues dans ce « tragique accident », auraient mérité de vrais hommages, comme Anna Walentynowicz, une figure mythique de Solidarité ».

 Nécrophraseur

Dans Lefigaro du 13/04 : Michel HUNAULT, « qui rappelle l’accident tragique dont a été victime le président polonais Lech Kaczynski », a déposé « une proposition de loi visant à instaurer une fonction de vice-président de la République »
Le nécrophraseur, avocat et membre de la Commission des Lois, ne connaît donc pas l’article 7 de la Constitution de la République ainsi rédigé : « En cas de vacance de la Présidence de la République pour quelque cause que ce soit, ou d’empêchement constaté par le Conseil Constitutionnel saisi par le Gouvernement et statuant à la majorité absolue de ses membres, les fonctions du Président de la République, (…) sont provisoirement exercées par le Président du Sénat et, si celui-ci est à son tour empêché d’exercer ces fonctions, par le Gouvernement »

Malgré son léchage de bottes, le député de la circonscription de Châteaubriant n’a même pas réussi à décrocher un maroquin (par exemple un sous-secrétariat à la marine à voile !). Alors il essaie de faire parler de lui à toute occasion. Sauf qu’on ne l’entend pas actuellement sur la crise du lait, la crise du porc, les chômeurs en fin de droits, les retraites, etc …

 Bourreaux de travail

De GenerationNT du 15/04 : L’organisation américaine National Labor Committee ( NLC ), dont la mission est de défendre les droits des travailleurs dans le monde, a épinglé dans un rapport l’usine chinoise KYE Systems. Cette dernière exploite des adolescents (…) Ils passent « 83 heures par semaine dans l’enceinte de l’usine pour y travailler 68 heures, ils commencent à 7h45 du matin pour finir à 22h55 le soir, et ce pour un salaire de misère de 52 cents de l’heure (moins de 0,40 € de l’heure). Lorsqu’ils travaillent, ces adolescents sont tout bonnement privés de toute liberté de mouvement. Ils n’ont pas le droit de se déplacer, d’écouter de la musique ou d’utiliser les salles de bain qu’ils devront néanmoins nettoyer en cas de punition pour faute. NLC souligne par ailleurs que les jeunes femmes sont confrontées au harcèlement des gardes de sécurité ».

Des représentants américains de Microsoft ont déjà visité l’usine KYE Systems. Des visites aux cours desquelles ils n’ont presque jamais adressé la parole aux ouvriers. « Ces derniers ont toutefois des instructions et doivent déclarer qu’ils ne travaillent pas plus de 12 heures par jour avec moins de 36 heures supplémentaires par mois et dans des conditions très satisfaisantes ( dortoir, restauration ) »

Ndlr : le miracle chinois a un coût humain formidable. Mais faut pas croire ce que disent les salariés.

 Guantanamo : ça fait peur

Du Nouvel Obs du 10/04 : « Bush savait que des détenus de Guantanamo étaient innocents. Parmi les 742 prisonniers en 2002, « la plupart n’avaient pas été arrêtés par les forces américaines » mais vendus 5.000 dollars par tête aux Etats-Unis, selon les dires de l’ancien bras-droit de Georges Bush, Lawrence Wilkerson, qui affirme en outre que l’ancien vice-président Dick Cheney et l’ex-secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld savaient tous les deux que la majorité des personnes détenues en 2002 sur la base étaient innocentes mais qu’il leur était « impossible politiquement de les relâcher ». Car cela aurait « révélé la confusion incroyable » qui entourait les détentions à Guantanamo.

Ndlr : Quand un grand pays, qui dit incarner « les forces du Bien » a un tel comportement, on peut être inquiet pour la morale et la démocratie.

[Sélection faite par B.Poiraud]


Ecrit le 28 avril 2010

 La burqa en force face à la Constitution ?

AFP du 22/04 : C’est ce qu’affirme le socialiste Pierre Moscovici. « On aura quelques mois de psychodrames pour rien », prévient l’élu, qui juge que le projet d’interdire totalement dans l’espace public le voile intégral, serait une « loi de stigmatisation » risquant d’être « inapplicable ». […]

« Quand on est le Premier ministre du pays, quand on est un homme d’État, on ne prend pas de risque avec la Constitution », a-t-il lancé. La veille, le Premier ministre François Fillon avait affirmé être « prêt à prendre des risques juridiques » pour interdire le port du voile intégral dans les espaces publics.

« Je ne dis pas que la burqa ne soit pas un problème, c’est une indignité faite aux femmes », a reconnu Pierre Moscovici.

Ndlr : mais, que penser d’un gouvernement qui va à l’encontre de la Constitution de l’Etat français ?

 L’homme de l’année...

Lexpress.com du 21/04 : Le Premier ministre F.Fillon sera désigné Homme de l’année par ... le Journal de l’Auto. Que vient faire un politique dans un palmarès toujours remporté par des hommes du sérail ? Explications. […]

« Son nom s’est imposé de lui-même », répond le journaliste. « Le fait de l’année, c’est l’intrusion du politique dans l’industrie automobile, touchée par la crise. Au cours de nos débats, on a beaucoup parlé des pouvoirs publics. Pour incarner l’exécutif, nous avons privilégié François Fillon à Nicolas Sarkozy, vu l’amour qu’il porte aux sports automobiles. »

Voilà comment le Premier ministre se retrouvera le 22/04 à l’Automobile club de France pour recevoir son prix. Sa présence assurera une bonne couverture médiatique à l’initiative   du Journal de l’Auto.

 Promotion

L’UMP emploie les grands moyens pour sauver le soldat Beschizza. A peine élu conseiller régional d’Ile-de-France, Bruno Beschizza pourrait perdre son mandat, pour cause d’incompatibilité avec sa profession de commandant de police. Le code électoral interdit en effet à un policier d’être élu dans un département s’il n’y a pas exercé ses fonctions depuis au moins six mois. C’est justement le cas de Bruno Beschizza, policier et secrétaire général du syndicat Synergie, parachuté tête de liste UMP dans le département de la Seine-Saint-Denis.
 
[…] Finalement, le syndicaliste sera nommé sous-préfet à la demande de l’Élysée. « Ils m’ont dit qu’ils allaient trouver une solution statutaire, explique Bruno Beschizza au Monde. »Je suis commandant fonctionnel, je peux être sous-préfet, on fait souvent comme ça avec les commandants de l’armée."[…]

Cette nomination posera cependant un second problème : un sous-préfet n’a pas le droit d’être élu dans un département où il exerce sa fonction. Le gouvernement procède donc à un nouveau passe-passe en nommant Bruno Beschizza sous-préfet « hors-cadre », ce qui signifie qu’il n’a pas d’affectation.

« Une façon adroite de torturer le droit, mais qui comporte un risque sérieux d’annulation devant le tribunal administratif », commente Le Monde.

Ndlr : il faut savoir récompenser un bon syndicaliste !

 Vraie campagne mais faux prêtres !

De Golias du 21/04 : Il se prénomme Timothée, a 41 ans et habite Langres. Ce jeune prêtre au col romain porte sa veste sur l’épaule. « Je suis un homme comme les autres » affirme-t-il sur l’encart publicitaire paru dans Le Figaro, Le Monde, La Croix et Le Pèlerin. Trop beau pour être vrai. C’est un faux. Tout comme Frédéric, 31 ans de Nantes, belle gueule, cheveux au vent et polo col ouvert et Jean, parisien de 52 ans. « Ce sont des prêtres virtuels. Nous avons voulu protéger les gens et ne pas personnaliser la campagne », confirme le père Éric Poinsot, directeur du service national des vocations.

C’est une première. Jamais l’Église catholique de France n’avait lancé de campagne pour les vocations. Celle-ci d’un coût de plus de 250.000 euros, se décline en trois modalités, visant les 16-22 ans, les 22-30 ans et les plus de 30 ans. :

Pas sûr que les faux prêtres amènent de vrais séminaristes...!

 Carton rose

L’Humanité.fr du 21/04 : Le démantèlement d’un réseau d’escort-girls à Paris impliquerait plusieurs joueurs de l’équipe de France de football. Rien de reluisant pour leur image à 50 jours du Mondial.[…)

Quelques-uns des piliers du onze tricolore se sont pris un méchant carton rose avec la révélation de leur fréquentation assidue d’une boîte de nuit parisienne des Champs-Élysées où quelques accortes hôtesses monnayaient leurs charmes. Peut-être, Domenech devra-t-il donc tenir compte le 11 mai non pas, comme annoncé, de la seule « forme » physique de ses joueurs mais également d’autres paramètres beaucoup moins avouables.

Une source proche du parquet de Paris confirmait, en effet, que l’international du Bayern de Munich, Franck Ribéry, risque une mise en examen pour sollicitation de prostituée mineure, au cas où le juge déciderait de le poursuivre.[…]

Entre rumeurs et fantasmes, l’affaire risque d’écorner un peu plus l’aura des Bleus même si elle n’est pas la première « love affaire » à interférer dans la longue histoire du foot… !

 Erreur

De info.sfr du 21/04 : Les pirates somaliens ont choisi la mauvaise cible. « Dans la nuit du 19 avril, à 400 milles marins au large de la Somalie, le navire de commandement et de ravitaillement français Somme a été attaqué par des pirates à bord de deux esquifs », a déclaré le quartier général d’Atalante. « La Somme effectuait une mission de soutien à l’opération anti piraterie de l’UE Atalante, lorsqu’elle a été attaquée, les pirates qui ont fait feu sur l’unité de la Marine nationale l’ayant apparemment confondu avec un navire marchand », a-t-il expliqué.

Des tirs d’avertissement leur ont fait comprendre leur erreur, et les deux esquifs ont pris la fuite. L’un d’entre eux a pu être arraisonné « avec quatre pirates à son bord ». Au cours de cette chasse, la Somme a aussi intercepté « le bateau-mère, arrêtant deux personnes et confisquant le matériel d’assaut » qui se trouvait à bord.

 Accès refusé

Une femme de 35 ans s’est vu interdire l’entrée de Disneyland Paris sous prétexte qu’elle était « habillée en princesse ». La touriste, habillée pour son anniversaire d’une longue robe blanche à l’instar de Belle du film « La Belle et à la Bête » a donc dû retourner à son hôtel se changer. Un porte-parole cité par le journal anglais Telegraph explique que la femme aurait pu être confondue avec un des personnages du parc. *

La jeune visiteuse aurait dû arriver en burqa !

 SDF : ne quittez pas

De agoravox du 23/04 : Pour sa campagne de sensibilisation, le Samu social montre un film entièrement tourné en caméra cachée par des sans abris. « Désolé, sortir de la rue est beaucoup plus difficile ». Ce message s’affiche au milieu de votre écran si vous essayez de quitter la vidéo mise en ligne sur le site baptisé Dans la peau d’un sans-abri. Vous êtes alors obligé de regarder jusqu’au bout ...