Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Divers > 200 millions d’esclaves

200 millions d’esclaves

Page866

Ecrit en décembre 2000

200 millions d’esclaves dans le monde

Les délégués de l’ONU réunis en Sicile ont évoqué jeudi 14 décembre 2000, les quelque 200 millions d’esclaves dans le monde, victimes de la traite des êtres humains, un « marché » en pleine expansion, nouvelle source de revenus pour les mafias mondiales.

Parmi ces esclaves, il y a un nombre d’enfants compris entre 700.000 et 2 millions, a indiqué le vice-secrétaire général de l’ONU, Pino Arlacchi.

« Les profits sont énormes : rien que dans le secteur de la prostitution, le « chiffre d’affaires » annuel est estimé à 7 milliards de dollars », a-t-il souligné, ajoutant que la traite d’êtres humains devenait peu à peu le deuxième trafic mondial, derrière celui des stupéfiants.

Exploitation sexuelle, travail forcé, esclavage : le protocole sur la traite des êtres humains définit les diverses facettes de l’exploitation humaine et prévoit de protéger et d’aider les victimes, notamment de leur « permettre de rester, à titre temporaire ou permanent », sur le territoire du pays où elles ont été transportées.

Ainsi, en Italie, un article de la loi sur l’immigration de 1998 prévoit l’octroi de permis de séjour provisoires aux femmes contraintes à la prostitution qui veulent quitter le trottoir.

En 2000, « 600 permis ont été fournis pour raison de protection à des immigrées clandestines », a indiqué la ministre de la Solidarité sociale, Livia Turco.

L’homme qui ne voulait pas être esclave