Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Libertés, justice, Droits Homme > Justice > Justice : un oeuf ou un boeuf ?

Justice : un oeuf ou un boeuf ?

Ecrit le 21 novembre 2007

 Un œuf ou un bœuf ?

Il a 20 ans. Sans emploi, sans domicile, en rupture de famille. Sept fois il a été condamné pour vol. Des petits vols. Le dernier était de 20 euros. Sur le banc des accusés il rit, bêtement. Paumé.
Il a été condamné à trois ans de prison ferme, le 13 septembre dernier.

Il a 59 ans. Il est accusé d’avoir extorqué 770 000 € à la société Alstom en 1994. Après sept ans d’exil volontaire en Tunisie, il a été condamné le 8 novembre 2007 à un an de prison ferme et 300 000 euros d’amende.
Ûn autre jugement, qui sera rendu le 11 décembre prochain, dira quelle peine il encourt pour avoir, dans une autre afffaire, empoché près de 1 500 000 euros de commissions occultes.
Il est le fils de Charles Pasqua. Après le premier jugement il a été laissé en liberté. (1)

Ces deux hommes, condamnés pour vol, sont inexcusables. Mais force est de constater que la justice est sévère pour l’un et laxiste pour l’autre. Comme quoi il vaut mieux voler un bœuf que de voler un œuf.

L’un, en rupture familiale, n’a connu, à 20 ans, que l’errance et la prison. Il en sera sans doute de même tout le reste de sa vie. L’autre, fils d’un Ministre de la République, a toujours bénéficié de l’argent facile. Sans doute pourra-t-il quitter la France avant de risquer d’être emprisonné. Et je doute qu’il paie jamais son amende !

                                                                                                                                        BP  

(1) : il a été condamné à 2 ans de prison dont 18 mois fermes et 300 000 € d’amende. Laissé en liberté, il fait appel.


Ecrit le 21 novembre 2007

 Loyer-cadeau

Il s’appelle Stéphane, Stéphane Tapie, fils de son père [Bernard Tapie, ancien ministre … socialiste ! ]. Avec son épouse, leurs 6 enfants et deux Labradors, il habite un bel appartement de 230 m2 à Neuilly-sur-Seine, la ville dont Sarko fut maire. Loyer mensuel : 4100 €.

Le pauvre Stéphane ne paie pas : sa dette se monte déjà à 88 853 €. Après un jugement du tribunal d’instance de Neuilly, après un arrêt de la cour de Versailles, après des « commandements de payer » à répétition, le Préfet signe un arrêté d’expulsion en octobre 2007.

Miracle ! Selon le Canard Enchaïné du 15 novembre, Nanard Tapie signe un chèque de 15 000 € et s’en va sonner à la porte de son ami Sarkozy. Celui-ci impose un remboursement de 58 000 € sur six mois. Mais aucun « protocole d’apurement » n’est signé. Entre amis, on se fait confiance.

58 000 + 15 000 ça ne fait pas 88 853 € .
Ben non, mais vous n’allez pas chipoter pour si peu. Les jeunes ont des besoins, faut les comprendre, tout de même !

BP  


Ecrit le 6 janvier 2010

 Tu ne voleras pas !

Selon le pasteur Tim Jones, qui officie dans la paroisse   de Saint-Lawrence et Saint-Hilda à York (Nord de l’Angleterre), voler pour survivre n’est pas un pêché. Il déclare même : « Il est permis à ceux qui sont dans des situations désespérées de prendre de la nourriture afin de ne pas mourir de faim ».

Le curé déclare : « La vie des personnes pauvres en Angleterre est un combat quotidien [...]. Pour beaucoup de personnes qui sont en bas de l’échelle sociale, vivre honnêtement apparaît impossible ». « quand nous fermons tous les voies socialement acceptables pour des personnes dans le besoin, il ne reste plus que la voie qui n’est pas acceptée par la société » a-t-il déclaré.

C’est vrai qu’il est regrettable de léser des commerçants et que « le vol à l’étalage est un crime envers la communauté locale et la société » comme a dit Anne McIntosh, membre du Parlement Britannique. Mais condamner une masse de personnes au chômage, à la misère et à la faim n’est-il pas un crime plus grand encore ?