Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCC - Com Com de Châteaubriant > CCC - 2000-2001 > CCC 2001

CCC 2001

Page 90
Ecrit le 18 avril 2001

La Communauté de Communes du Castelbriantais s’est réunie le lundi 9 avril 2001, pour élire ses instances dirigeantes. On peut dire que tout est bouclé :

Président : Alain Hunault 1er vice-Président Emile Marion 2e vice-Président Jacques Lemaître 3e Vice-Président Michel Ledevin 4e vice-Président Michel Rétif Deux membres : Jean Pierre Adam André Cruaut

Monocolore et unisexe

C’est une représentation monocolore et unisexe. Heureusement qu’il y a quelques personnes ouvertes comme Emile Marion (qui tient très fort, par exemple, au projet de Médiathèque  ).

En ce qui concerne la désignation au Conseil de Développement (ex-Comité de Bassin d’Emploi), qui nécessite un gros travail, nul ne se bousculait au portillon. Trois titulaires ont fini par être trouvés : Marcelle Durand Georges Garnier André Cruaut

Et trois suppléants : Dominique Flatet Anne Ménard Michel Machard

On attend de voir maintenant ce que vont devenir les projets en cours de la Communauté de Communes, et surtout le rapprochement envisagé (et financièrement intéressant), des trois communautés de communes de Châteaubriant, de l’Est-Castelbriantais et de Derval.

Quant à la désignation de d’élus pour la structure « Pays de Châteaubriant  -Initiative   », il fallait 2 personnes : le maire de Châteaubriant a suggéré d’en envoyer trois : Thierry Chatreaux, Martine Denis et Maurice Deniaud.


Du haut de cette pyramide ...

Comme les poupées russes et les tables gigognes, l’élection d’Alain HUNAULT à la Mairie de Châteaubriant engendrait, ipso facto, son élection à la Présidence de la Communauté de Communes du Castelbriantais et sans doute à la Présidence du Syndicat Mixte préfigurant la structuration définitive du Pays de Châteaubriant  , à moins qu’il n’ait choisi de s’y faire représenter par un homme de paille.

C’est une chose merveilleuse. c’est-à-dire qui tient du prodige et de la merveille, de voir un homme qui n’a même pas l’expérience d’un mandat de conseiller municipal devenir le patron absolu de la Ville et de la Région Castelbriantaise, en ne s’appuyant apparemment sur aucune infrastructure (hormis les Services Techniques) puisqu’il les a plus ou moins récusées ou mises sur la touche dès le premier jour de son mandat .

Certes les deux jumeaux Michel et Alain ont-ils eu dans leur prime jeunesse leurs entrées permanentes à la mairie lorsqu’ils étaient d’encombrants attachés parlementaires de leur député-maire de père, et de vieux employés de mairie en ont un souvenir vivace et parfois amer. Mais enfin un attaché parlementaire n’est pas un élu territorial et il faut toujours applaudir le travail sans filet .

Effet miroir

Deux Jumeaux patrons d’une même région, l’un comme député de la Circonscription, l’autre en tant que Maire du Chef-Lieu d’arrondissement et Président de la structure de Pays, ça ne va pas faire bizarre ? Et s’ils allaient devenir rivaux ? (Bien sûr il y a le précédent des frères BUSH ; mais ils ne contrôlent pas le même territoire et ne sont pas jumeaux). Vous imaginez les deux jumeaux déposer côte à côte chacun leur gerbe lors des cérémonies officielles : ça risque de faire le bonheur des photographes de presse et (mais est-ce positif ?) la célébrité de Châteaubriant . (note du 19 février 2003 : depuis mars 2001, les deux jumeaux évitent d’être vus ensemble à la même cérémonie)

Mais trêve d’extrapolations . L’élection du Président et du Bureau de la Communauté de Communes du Castelbriantais était négociée et arrangée à l’avance (comme d’habitude d’ailleurs) et le « respect des sensibilités » prôné par Alain HUNAULT n’a pas été jusqu’à permettre l’élection comme déléguée au Bureau de Marcelle DURAND. nouvelle Maire d’Issé !

Verrouillées

La Communauté, comme la Ville, sont parfaitement verrouillées par la Droite et par Alain Hunault . (Seule consolation : c’est la dernière fois que ça arrive pour la Communauté de Communes puisque la prochaine élection aura lieu au suffrage universel direct)

Cette désignation démontre par ailleurs les limites d’une certaine recherche systématique du consensus, érigé en principe politique, et aussi les limites de la qualité grand teint de certains éléments de la « gauche » rurale . (La « gauche » urbaine n’a parfois rien à lui envier d’ailleurs).

Le nouveau Président souhaite le rapprochement des quatre communautés de Communes : ce travail était déjà largement entamé et la future médiathèque   (si elle voit maintenant le jour) était le fruit de l’engagement commun des quatre Communautés. Mais qui est à l’origine de la Communauté de Communes de l’Est Castelbriantais autour des communes de Soudan et d’Erbray, aberration créée de toute pièce pour faire échec à la Communauté de Commune du Castelbriantais, sinon Michel HUNAULT et ses lieutenants dont l’ancien Maire de Soudan ?

Pour la suite, tant en ce qui concerne la Ville que la Communauté de Communes, on reste dans l’expectative : les gestes ne sont pas des actes et la gesticulation n’est pas l’action .

J.GILOIS


Devinette

Pourquoi le poujadisme est-il mort ? Réponse

On connaît l’humour parfois féroce du Général de Gaulle. A ceux qui lui demandaient un jour ce qu’il pensait du poujadisme, De Gaulle répondit : « Jadis les épiciers votaient pour les notaires, maintenant les notaires votent pour les épiciers ».

Comme à nouveau les épiciers se sont mis à voter pour les notaires, on peut donc estimer que le poujadisme est mort.