Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Grappillages des 15 et 22 décembre 2004

Grappillages des 15 et 22 décembre 2004

 Grappillages et Mée-disances du 15 décembre 2004

Chaudron et Marmite

Relevé dans le Canard Enchaîné du 3 novembre 2004 : « En 1996 raconte un journaliste américain, j’ai pu inscrire mon chat dans trois Etats différents. Un autre journaliste a fait enregistrer 35 fois Mary Poppins sur les listes de l’Ohio, autre Etat très tangent. Seulement 15 des 50 Etats ont un système d’inscription très centralisé. Ailleurs chaque Comté fait comme il veut. Du coup les multiples inscriptions sont légion. Dans les bureaux de vote, il n’est pas question de demander leurs papiers aux électeurs. Les deux partis s’accusent mutuellement de fraude avant même l’ouverture anticipée des bureaux de vote ........ Comme on le voit les Etats-Unis sont très qualifiés pour formuler un avis péremptoire sur la régularité des élections en Ukraine. Il existe un proverbe local pour qualifier cette situation : c’est « chaudron qui dit marmite cul noir »

Home, sweat home

Du Canard également : « en plein procès JUPPE, la condamnation d’un autre adjoint au Maire de Paris est passée inaperçue. L’U.D.F. Gérard GUELTON a écopé le 20 octobre au tribunal de Paris, d’un an ferme pour détournement de fonds (2,4 millions d’euros) au détriment de la Mutuelle des Elus, dont il était Secrétaire Général ». Décidément la Mairie de Paris était à l’époque un lieu plutôt mal famé.

O Grand Maître !

Du Canard (et de nombreux autres journaux) : « Le Parti Socialiste a racheté pour 15 000 euros la table et les chaises de François MITTERRAND afin de les rapatrier au siège du Parti. Tonton fait maintenant partie des meubles commente le Canard. »

Emplois fictifs

Du Canard encore : « Mis en examen pour le système d’emplois fictifs (plusieurs centaines) qu’il a mis sur pied à la présidence du territoire, FLOSSE faisait travailler 728 personnes. Selon le calcul d’un proche de TEMARU, si l’on rapporte ce chiffre à la population de la France, cela veut dire que la présidence de la République disposerait d’un cabinet riche de 175.000 personnes ». Et ça, même CHIRAC ne l’a jamais osé. Au lieu de traîner Gaston FLOSSE devant la Justice, on aurait mieux fait de le nommer Ministre de l’emploi.

Cours, toujours !

Relevé dans le Courrier International du 4 au 9 novembre (d’après El Nuevo Herald de Miami) : « Selon le dernier rapport du Centre Simon WIESENTHAL, neuf pays de la région protègent encore des criminels de guerre. Plus d’une dizaine de criminels de guerre nazis résideraient encore en Amérique Latine, parfois sous de fausses identités. Ces sinistres personnages figurent sur une liste de 940 individus faisant l’objet d’enquêtes dans le monde pour leur participation à l’Holocauste : une bonne partie d’entre eux vivraient aux Etats-Unis ».


 Grappillages et Mée-disances du 22 décembre 2004

Cher loyer

Selon Alternatives Économiques de décembre 2004 (et de source I.N.S.E.E. ) : « Loyers et charges représentent 46,3 % du revenu du quart des ménages les plus démunis, contre 17,8 % pour le quart des plus aisés et 26,4 % pour la moyenne des ménages ».
Et selon que l’on soit riche ou pauvre, il ne s’agit sûrement pas des mêmes logements ! Quant aux loyers et charges des plus misérables, il ne leur coûte que 0 % ... puisqu’il sont à la rue ! Mais rassurons-nous ; le temps des belles dames patronnesses n’est pas révolu.

Syndicats
Toujours selon Alternatives Économiques : « En vingt-cinq ans la proportion des salariés syndiqués a diminué de moitié en France : 8 % en 2003 (1,9 millions de personnes) contre 16 % en 1978 (et près de 30 % en 1950 !) (......) C’est dans la fonction publique que les syndicats sont le plus implantés : 15 % des salariés (fonctionnaires) sont adhérents. Les cadres sont désormais la catégorie la plus syndiquée (14,5 %, contre 6,1 % pour les ouvriers et 5,5 % pour les employés) ». Deux conséquences semblent s’imposer d’évidence :
– 1°) le rapport de forces ne s’exerçant pratiquement plus, le patronat a les mains libres et le personnel politique de droite (comme hélas de gauche) peut imposer ce qu’il veut.
– 2°) La quasi disparition des ouvriers/employés et l’importance accrue des cadres au sein des syndicats ont changé la pratique syndicale : c’est peut-être une explication du comportement des syndicats au sein de la CES (confédération européenne des syndicats) notamment vis-à-vis du fameux traité constitutionnel giscardien !


Hurler avec les loups

Relevé dans le Monde Diplomatique de décembre 2004 sous le titre « Les faits divers, ou le tribunal implacable des médias » : « Délation ! Compassion ! Mépris social ! Depuis des mois, la lutte contre la pédophilie, le terrorisme ou l’antisémitisme a conduit LA PLUPART DES MEDIAS à stigmatiser des crimes imaginaires ET à accabler des INNOCENTS (Affaires d’OUTREAU, du BAGAGISTE d’ORLY, du RER D) ».

La presse sacrifie des informations
importantes pour donner une large place à ce traitement de plus en plus
irresponsable des faits divers :
POURRA-T-ELLE SE DEFAUSSER
INDEFINIMENT DE SES TRAVERS MERCANTILES SUR DES JUGES, DES POLICIERS OU DES ELUS ?

Par la presse nombre de personnes ont été déconsidérées, nombre de personnes ont été détruites. La presse a de nombreux suicides sur la conscience et parfois du sang sur les mains (qu’on se rappelle l’affaire du pull-over rouge !). La presse qui prétend refléter l’opinion publique fabrique en réalité l’opinion publique et le plus souvent non seulement elle hurle avec les loups, mais elle hurle plus fort que les autres loups ! Et il y a de moins en moins de différence entre nombre de grands titres et presse de caniveau.
La France a les prisons les plus remplies et les juges les plus durs d’Europe, ce qui n’empêche pas les loups de hurler plus fort encore : il est vrai que la majeure partie de la presse appartient désormais au grand patronat ; et que demande le peuple, selon ce dernier ? !

Représentativité

Relevé dans Marianne du 13 au 19 novembre : « Le Conseil d’État a refusé de reconnaître la représentativité de l’U.N.S.A., l’Union syndicale des syndicats autonomes (dont fait partie le syndicat SUD), malgré ses 300 000 adhérents déclarés et la barre des 5 % franchie aux élections prud’homales. C’est une faute qui s’ajoute à une autre : considérer comme légitimes des accords signés par des syndicats qui ne représentent qu’une minorité dans leurs secteurs ! »
L’essentiel n’est-il pas de trouver un interlocuteur suffisamment compréhensif ? Jadis, du temps de BERGERON, c’était F.O.. Maintenant il semble y avoir une certaine concurrence !

Qualité de vie

Relevé dans le Canard Enchaîné du 24 novembre 2004 : « Denis BEAUPIN, Adjoint Vert au Maire de Paris, chargé des transports, s’est interrogé dans le Point : « est-ce que celui qui a choisi de vivre en banlieue pour avoir une meilleure qualité de vie a pour autant le droit de polluer Paris en venant avec sa voiture ? ». BAUPIN ne doit pas beaucoup fréquenter la ‘qualité de vie’ de Sarcelles ou de Vitry. Salauds de pauvres ironise le Canard ».
Et si on dressait une clôture en fil de fer barbelé entre Paris et sa banlieue ?

Préférence
Du Canard également : « Le Maire de Paris, Bertrand DELANOË, a déclaré au Figaro du 11/11 « quand il s’agit d’Europe, je préfère un Européen de droite à un homme de gauche qui ferait reculer l’Europe » ! »
Cette Mairie que vous m’avez donnée, je m’engage à m’en servir pour défendre la Gauche, et au besoin la combattre !

Conditions attractives

Du Courrier International du 5/11 au 1/12/2004 (et de Nanfangzhoumo de Canton) : « La Chine va manquer de bras ! ! ! Jusqu’à présent, les travailleurs ruraux arrivaient aux portes des usines grâce au bouche à oreille. Aujourd’hui pour les attirer les patrons chinois doivent améliorer les conditions qui leur sont offertes ».
Les si savants et si diserts économistes américains et européens devraient peut-être faire des stages en Chine : on pourrait par exemple commencer par MM. MINC, CAMDESSUS et BOISSONNAT.

Délocalisations

Du Courrier International (et du Financial Times) : « L’Europe de l’Est joue la carte des services. Les entreprises européennes, lorsqu’elles délocalisent leurs services, privilégient désormais la Pologne et la Hongrie, plutôt que la Chine et l’Inde. Vu le rythme pris par les délocalisations, d’ici dix ans « il n’y aura plus d’emplois pour les personnes non qualifiées au Royaume-Uni » affirme la Confédération de l’Industrie Britannique (Syndicat patronal) « nous devons nous assurer que les gens acquièrent des qualifications. Si vous êtes qualifié vous n’avez rien à craindre » poursuit l’organisation patronale qui fustige au passage le protectionnisme de certains pays comme la France et les États-Unis. Selon un sondage conduit AUPRES DE 150 GRANDES ENTREPRISES, 51 % d’entre elles estiment que les pressions POUR DELOCALISER DES EMPLOIS s’accentuent ! ! ». Et que deviendront les moins doués, puis, les emplois super qualifiés n’étant pas éternellement extensibles, les normalement doués ? Ils s’exileront provisoirement en Pologne et en Hongrie, puis peut-être en Chine puisqu’on va y manquer de bras et puis en Papouasie ?

Propos irresponsables

Selon le Courrier International (et le Los Angeles Times) : « La hausse de l’euro (1,30 dollar) a été soutenue par les propos (irresponsables - N.D.L.R.) du Président de la banque centrale. Selon Alan GREENSPAN, même si LES ETRANGERS CONTINUENT A FINANCER LES DEFICITS AMERICAINS leur contribution « ne peut augmenter indéfiniment ». Pour The Wall Street Journal (cynique) ces déficits témoignent du dynamisme de l’économie des États-Unis (en particulier celle qui bénéficie plein pot de la guerre d’Irak - N.D.L.R.). Washington devrait juste « convaincre les Européens et les Japonais de se libérer de leurs chaînes socialistes et réglementaires pour stimuler leur croissance » . Ben Voyons ! SARKOZY, lui, a tout compris. Quant à la Social-Démocratie, elle est en voie de conversion, et certains éléments du P.S. prêtent eux-mêmes une oreille fort attentive. (NDLR)

Billet vert

Marianne du 4 au 10 décembre 2004 a une vue plus inquiétante et s’interroge : « Financés par les pays asiatiques, les déficits américains vont-ils entraîner le monde entier dans la tourmente ? La chute du billet vert, alimentée par la dette abyssale, pourrait inciter la Chine à vendre ses réserves en dollars. Une spirale infernale : les déficits américains, et la guerre en Irak de l’administration BUSH représentent au total un déficit budgétaire de 450 milliards de dollars, plus un déficit commercial de 650 milliards, SOIT 1100 MILLIARDS DE DOLLARS DE DEFICIT CUMULE ! ». Combien seront-ils demain à liquider leurs dollars pour acheter de l’euro ? Que se passera-t-il quand les pays de l’O.P.E.P. factureront le pétrole en euros ?

Le plafond s’envole

Aux dernières nouvelles, selon un autre numéro de Marianne : « Le Congrès américain vient de voter, de justesse, le relèvement du plafond de la dette américaine à 8400 milliards de dollars. Selon les calculs d’experts, à ce rythme, la dette atteindra 13000 milliards de dollars en 2014. Une bonne dizaine de républicains (le parti de BUSH) ont refusé de continuer cette folie ».
En attendant le plus clair et le plus palpable, c’est que pendant que les spéculateurs et capitalistes financiers du monde entier s’enrichissent avec l’euro fort, la France et l’Europe s’enfoncent dans le chômage et la récession. Et c’est cette catastrophique conception de l’Europe politique qu’on vous somme d’approuver demain par référendum ! !

Force de réaction rapide

Du Courrier International (et de Aftenposten de Oslo) : « Les vingt-cinq (européens) ont décidé de créer quinze groupements militaires de 1500 hommes formant la base d’une force de réaction rapide susceptible d’intervenir partout dans le monde : tous les pays européens devront y participer. La Norvège, qui ne fait pas partie de l’Union, devrait fournir 150 hommes, à condition que cela ne soit pas en contradiction avec la Constitution Norvégienne et qu’Oslo puisse mettre son veto à l’emploi de ses troupes. »
La France est évidemment un trop grand pays pour avoir de telles mesquineries et à la prochaine guerre en Irak elle y enverra ses troupes conformément à la décision majoritaire de la jeune et nouvelle Europe !

Recyclage

Du Courrier International (et de Far Eastern Review de Hong Kong) : « Protéger l’environnement, ça peut rapporter gros ! Le recyclage des déchets informatiques rapporte des millions de dollars à la Société CITIRAYA de Singapour qui traite des composants usagés du monde entier ».
Comme quoi l’écologie ça rapporte (comme par exemple la récupération et le tri des déchets dans le Castelbriantais comme dans toute la France). En 1936, la généralisation des congés payés a induit toute une activité commerciale voire industrielle, et les 35 heures ont vu l’émergence d’activités nouvelles : Les DALTON qui règnent au MEDEF et au Gouvernement sont incapables de comprendre ça : Mais chacun sait que les DALTON sont aussi bêtes que méchants !

Le ministre de .....
la condition féminine

Relevé dans Marianne du 27 novembre au 3 décembre 2004 : « Herbert HAUPT, ancien ministre autrichien de la Condition féminine, a été obligé de reconnaître qu’il ne parvenait pas à entendre les propos d’une députée qui l’interpellait. Explication, quelque peu gênée, de Herr HAUPT : Un problème d’audition l’empêche de percevoir les sons dont la fréquence se situe au dessus de 3500 Hz, ce qui est le cas de la majorité des voix féminines ».
Ce phénomène est encore accentué au cours des scènes de ménage où les douces voix féminines montent crescendo jusqu’à atteindre les rives enchantées du suraigu. S’il reste, bien sûr, l’image, Monsieur Herbert HAUPT n’entend pas le son ! Monsieur Herbert HAUPT est, peut-être sans le savoir, un homme heureux. Et puis, il avait sûrement les qualités requises, puisqu’il était Ministre de la condition féminine !

Far West

Relevé dans le Courrier International du 2 au 8 décembre (en provenance du Soir de Bruxelles) : « Béni soit SARKOZY ! Béni soit CHIRAC ! Béni soit FABIUS ! (.....) et voilà que Paris se transforme en Far West. (.....) Bien sûr, ces petits meurtres sont une vieille tradition. En 1974, Jacques CHIRAC trahissait déjà CHABAN-DELMAS ; en 1981, il flinguait GISCARD ; en 1995, il trucidait BALLADUR et son premier lieutenant, un certain SARKOZY. En face pareil. En 1988 MITTERRAND carbonisait ROCARD à Matignon ; en 1990, au congrès de Rennes, JOSPIN et ses alliés étripaient un certain FABIUS. La nouveauté, c’est que gauche et droite se déchirent de concert ».

Inquiétant quand on sait qu’elles occupent le pouvoir en parfaite alternance depuis un quart de siècle. « Que se passerait-il si ces deux partis de gouvernement, tellement affaiblis par ces guerres d’ego, n’incarnaient plus l’opposition l’un pour l’autre ? Qui ferait alors figure de relève ? CHEVENEMENT a échoué (jusqu’à ce jour - NDLR) à faire ‘turbuler’ le système. BAYROU peine à élargir son centre. Les Verts sont dans les choux. Encore heureux qu’au Front National aussi ils s’entretuent. La France n’est peut-être pas encore au tapis ; mais à trop remuer dans leur panier, les crabes feraient bien de prendre garde qu’elle ne perde sa superbe ».

Et à chaque élection une quantité considérable et croissante de Français, notamment dans la classe ouvrière, votent pour l’extrême gauche, ou pour l’extrême droite ou restent tout simplement chez eux : c’est ce qui se passe quand on ne peut plus distinguer la gauche de la droite !

Hippocrite

Selon le Courrier International (et Népszabadsag de Budapest), 66 % de médecins hongrois fraîchement diplômés comptent s’établir à l’étranger, à en croire une enquête de la faculté de médecine de Budapest. Selon le même sondage, un médecin sur trois serait d’ores et déjà en négociation avec un établissement de santé étranger. Principale explication : une fois la frontière franchie, le salaire du médecin hongrois émigré EST MULTIPLIE PAR 10. Depuis l’entrée de la Hongrie dans l’Union Européenne 430 médecins ont déjà quitté le pays ce qui risque de créer « une véritable crise sanitaire » s’alarme le Président des hôpitaux hongrois. Que voulez-vous l’Europe est d’abord un marché, et la médecine est aussi un marché !

Foi-export

Du Courrier International (et de New Republic de Washington) : « FOUS DE JESUS ; LES EVANGELISTES A LA CONQUETE DU MONDE : On a découvert leur force de frappe politique pendant l’élection américaine : George W. BUSH l’a emporté en grande partie grâce aux 40 % d’électeurs chrétiens évangélistes comme lui. Mais le phénomène ne se limite pas aux États-Unis. Depuis vingt ans, le christianisme évangélique marque des points dans le monde entier. Au Brésil, cette foi est même devenue un produit d’exportation. En Afrique les nouvelles églises partent à l’assaut de l’Islam. En Asie, de l’Inde à la Corée, les missionnaires font des adeptes. Toujours au nom de Jésus, mais avec des arrière-pensées politiques et économiques. Plus récemment, en Chine, les conversions se comptent par millions, au point de menacer le socle traditionnel du pouvoir ». On n’a pas encore entendu dire que SARKOZY se soit converti, mais ça ne saurait tarder !

Echos cueillis par Jean Gilois