Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Grappillages des 5 - 12 -19-26 janvier 2005

Grappillages des 5 - 12 -19-26 janvier 2005

 Grappillages et Mée-disances du 5 janvier 2005

L’ogre américain

Relevé dans Alternatives Economiques de novembre : « D’après des dernières données du Fonds Monétaire International (FMI), les Etats-Unis ont attiré l’an dernier 71,5 % des excédents mondiaux d’épargne, signe que le système financier international fonctionne d’abord au profit de ce pays. Le Japon a représenté 21 % des exportations de capitaux suivi de l’Allemagne (8,2 %), de la Chine (7,1 %) et de la Russie (5,5%) ». Comme dit à peu près le proverbe : « ce ne sont pas les Américains qui gagnent l’avoine du labeur de la terre, mais c’est eux qui la mangent » ! On a bonne mine avec nos euros forts.

Roulés.... braves gens !

D’Alternatives Economiques : « Après avoir cédé 49 % des autoroutes du sud de la France (ASF), l’Etat s’apprête à mettre en bourse 30 % du capital des autoroutes Paris-Rhin-Rhône, avant de se livrer à la même opération avec la SANEF (autoroutes du Nord). A l’origine les péages avaient pour but de ne pas imposer la charge de la construction des autoroutes aux contribuables et on avait donc créé des sociétés d’économie mixte faisant appel aux financiers.

La logique aurait été qu’une fois l’investissement remboursé, l’exploitation revienne à l’Etat, celui-ci décidant de maintenir les péages ou non en fonction de l’intérêt général et notamment de la volonté de faire participer les transports au financement de ces infrastructures. Au contraire, l’Etat a choisi de privatiser les autoroutes. Une sorte de retour à l’ancien régime quand la collecte de l’impôt était assurée par des intendants propriétaires de leur charge. Et en plus nous sommes en situation de monopole : le cours des actions des Autoroutes du Sud a crû de 50 % depuis 2 ans ». Ce n’est pas les autoroutes qui roulent pour vous, mais vous qui roulez pour les autoroutes... qui en plus vous roulent dans la farine !


Le beurre
et l’argent...

D’Alternatives Economiques enfin : « Permettre aux jeunes sans qualification d’être embauchés en contrat à durée indéterminée (C.D.I.) et de faire valider leurs acquis en bout de trois ans, c’était la raison d’être des contrat-jeunes. Pour y parvenir le contrat misait sur une forte réduction des cotisations patronales. Le bilan établi fin 2003 par le Ministère de l’emploi montre que Les entreprises embauchent surtout des hommes (70%) qui étaient déjà en contrat à durée déterminée (CDD), notamment dans l’entreprise (25 %), et qui sont les plus qualifiés parmi le public éligible. Deux tiers des recrues ont un CAP, un B.E.P. ou un niveau Bac, et une part ont effectué leur contrat en alternance dans l’entreprise gui les recrute ». Si ça ne profite pas aux jeunes en difficulté et sans formation, ça profite toujours au patronat, et ça creuse un peu plus le trou de la Sécu : il faut savoir choisir ses pauvres !

Effroyable... Sharon !

Et toujours du Monde Diplomatique : « Tandis que le projet de retrait de GAZA divise la classe politique israélienne et mobilise contre lui les colons, les autorités fournissent en sous-main un appui massif à la centaine de colonies dites sauvages de Cisjordanie, ainsi que vient de le révéler le quotidien « Haaretz » ; l’armée les protège, le ministère de l’infrastructure leur assure l’électricité ; le ministère de l’éducation y finance les jardins d’enfants.

Souriez ... Colgate

De Marianne du 11 décembre 2004 : pour pouvoir « investir davantage dans la publicité et accroître ses bénéfices » la firme multinationale Colgate-Palmolive va licencier 12 % de ses effectifs soit 4500 personnes. Les bénéfices de la marque s’élèvent pourtant déjà à 1,4 milliards de dollars soit 14 % du chiffre d’affaires. Quand les téléspectateurs verront une pub pour Ajax ils pourront se demander quelles era la perte d’emploi correspondante. Notons de la PDG de Colgate est considéré comme le patron américain le mieux payé : 12 millions de dollars par mois soit 8 900 000 € par mois.

Orange pile et face

De Marianne encore : « Place de l’indépendance à Kiev, Benoit Hopquin a vu « les deux faces de la révolution orange » (Ukraine) : d’un côté des rêveurs irréductibles empreints de romantisme et d’aspiration à la liberté. De l’autre des activistes financés par des magnats qui ont des dollars plein les poches. Des aventuriers douteux issus de l’ancien régime et reconvertis dans le business ». Est-ce à dire qu’une fois de plus l’opinion internationale a été manipulée ? L’avenir le dira, comme à Timisoara et ailleurs. Le résultat est qu’on ne sait plus qui croire ...

Humanisme

Humanisme de l’a

De Marianne enfin, cette photo, empruntée à une vidéo amateur montrant comment l’armée,
en Autriche, traite ses
jeunes recrues. On y voit des appelés, la tête recouverte d’un sac, chargés dans des camions puis contraints de ramper
parmi des déchets. D’autres sont piétinés ou doivent se soumettre à une parodie de prise d’otage.
Des méthodes modernes pour en faire « des hommes » sans doute.... ?? Le scandale dans le pays au conduit à l’ouverture d’une enquête. Des sanctions auraient été prises.

Ethique en toc

Le Canard Enchaîné du 22 déc. 2004 a révélé une bien bonne histoire : « Le Procureur de la République de Bayonne a fait un exposé sur les principes fondamentaux d’éthique pour le ministère public ». Puis il est allé faire une virée au bordel du coin, (ce qui n’est pas un délit) ... en payant ses ébats avec une carte de crédit piquée à un autre magistrat ! Le Conseil supérieur de la magistrature a ouvert une enquête.

Le fric des prunes

Toujours du Canard : « Jean Paul Delevoye, médiateur de la République, tonne contre la chaîne de traitement des PV en France, opaque, injuste voire arbitraire ».Le cher Jean Paul qui, en tant que Ministre de la Fonction Publique, n’a rien trouvé à redire entre 2002 et 2004, découvre que « personne ne sait ce qu’est une requête en exonération » et surtout que les procédures utilisées par l’Etat pour récupérer le fric des PV sont « tout-à-fait illégales » : les tribunaux de police ignorent systématiquement les réclamations, quand elles ne majorent pas le montant de l’amende. Au bout de la chaîne le Trésor Public procède à la saisie sur comptes pour « avis à tiers détenteur ». Le contribuable ne comprend rien à ce charabia. Mais le but n’est pas qu’il comprenne !

Marron

Enfin, selon le Canard, rien de tel, autour de Noël, qu’une bonne étude scientifique sur le chocolat, juste pour nous déculpabiliser de quelques excès. Des Britanniques viennent de révéler, opportunément, que le cacao est trois fois plus efficace contre la toux que le plus performant des sirops vendus en pharmacie : la théobromine qu’il contient est capable de neutraliser le nerf qui déclenche les quintes de toux.... Sauf que, depuis l’an dernier, il y a moins de cacao dans les chocolats car la Commission Européenne a autorisé les industriels à remplacer une partie du beurre de cacao pour des matières grasses végétales. Dis tonton, pourquoi tu tousses ?

Echos cueillis par Jean Gilois


 Grappillages et Mée-disances du 12 janvier 2005

La main invisible

Selon Marianne du 4 au 10 décembre 2004 : « LE MILLIARDAIRE AMERICAIN GEORGE SOROS a déjà réussi à financer DEUX REVOLUTIONS VICTORIEUSES : une en Géorgie et l’autre actuellement EN UKRAINE. Le drame, c’est que, malgré les sommes engagées, il a raté sa troisième révolution : faire battre George BUSH et élire KERRY. Comme quoi, le conservatisme est mieux ancré aux Etats-Unis qu’ailleurs. » A part ça, la confirmation est donnée que tant en Géorgie qu’en Ukraine le soulèvement et les manifestations, allant jusqu’à paralyser le pays, sont financées et sans doute télécommandées par le fric américain. Selon Die Zeit (Hambourg) l’agence américaine USAID a consacré 55 millions de dollars au développement de la démocratie en Ukraine, en 2004. Et si ça ne marche pas, on ira faire la guerre en Ukraine ?

Consommez ! ... qu’il
disait !

De Marianne également : « 158 920 Français ont officiellement déclaré leur surendettement au cours des 10 premiers mois de 2004. En 2003, ils étaient 134 875. La forte augmentation (+ 15,3 %) prouve que la mise en place, au printemps dernier, du dispositif supprimant les dettes des cas les plus désespérés n’a pas su renverser la vapeur. Au total, il y aurait aujourd’hui entre 5 et 6 millions de sur-endettés. Un effet alarmant de la paupérisation grandissante de la France. Tout ceci n’empêche pas SARKOZY de s’époumoner en braillant : consommez ! !

Psycharabojudéic

De Marianne encore, selon un Israélien : « Arabes et Juifs n’ont besoin ni de diplomates ni de militaires, ils n’ont besoin que de psychiatres ». C’est faire beaucoup d’honneur aux psychiatres. On pourrait peut-être aussi multiplier les agences de mariages : ça apporterait peut être la paix au moins les premières années.

Homicides

Toujours de Marianne, sous le titre « Le sang des pauvres » : « Quelque 412 femmes ont été assassinées au Guatemala depuis le début de l’année 2004, un record dans un pays déjà tristement célèbre pour le nombre de syndicalistes tombés sous les balles des escadrons de la mort. La plupart des jeunes femmes retrouvées mortes ont été victimes des « maras », ces gangs juvéniles qui écument les grandes villes centraméricaines. L’Amérique latine présente le taux d’homicides le plus élevé de la planète, soit 25 pour 100 000 habitants ». Transmis aux associations féministes pour compléter leurs dossiers. Mais il est évident qu’elles ne sont pas seules concernées et que ces crimes concernent tous les habitants de la planète.

L’art... et la manière

Du Canard Enchaîné du 22 décembre 2004 : « Jean-François Mattéi a été élu président de la Croix Rouge   ». Cela s’est fait sur pression du gouvernement, même si Jean-Louis Debré, Président de l’Assemblée Nationale, en conçoit quelque émotion : « Pendant la canicule, a-t-il fulminé, Mattéi a été en dessous de tout. Et voilà qu’on le bombarde à la tête de la Croix-Rouge. Décidément on a l’art de faire des conneries ». Conneries ! Oh le langage n’est guère châtié !

La Sécu Mut’ elle ?

Toujours du Canard, ce commentaire sur l’assurance-maladie telle qu’elle est applicable depuis le 1er janvier 2005 : « Désormais, un patient qui consultera un spécialiste sans être passé au préalable par un généraliste, pourra se voir présenter une ardoise supérieure au tarif conventionnel : jusqu’à 31,7 € en 2005 et 32,9 € en 2006. Or le remboursement par la Sécu culminera à 17,5 €, soit moins de 55 % de la note, contre 70 % actuellement ».

Plus que jamais il va falloir avoir les moyens de se payer une bonne mutuelle.

Amnésie

Du Courrier International du 23 décembre 2004, après un dossier vantant le Cittàslow (mouvement des villes lentes, où l’on prend le temps de vivre), voici un article sur « la pilule du souvenir », destinée à doper la mémoire, à aider les personnes victimes de trous de mémoire. Mais « une trop bonne mémoire peut être nocive » dit Eric Kandel dans The Economist : « Les personnes qui peuvent mémoriser une quantité importante d’informations, sont souvent dérangées par ce trop-plein. Leur cerveau se bloque et il leur est difficile de saisir des concepts généraux ». Le rêve serait d’avoir une puissante mémoire sélective, pour enregistrer ce qui est nécessaire ou agréable, et vite oublier le reste.

Amnistie

L’oubli, en matière fiscale, peut être avantageuse. Selon Bild (Berlin), un certain Adolf Hitler devait, en 1933, l’année où il devint Chancelier, la somme de 405 494 Reichsmarks au fisc allemand (équivalent de 6 millions d’euros). Cette ardoise a été effacée l’an dernier, lors d’un accord secret. Petit veinard !

Tous américains

Selon Marianne du 18 décembre, ceux qui considèrent que les fonds de pension sont l’avenir de la retraite devraient méditer l’exemple américain : « en 2004 l’évolution de Wall Street a provoqué la faillite de 192 fonds de pension. Il existe un organisme de garantie, le PBCG (Pension Benefit Guaranty Corp) mais, à force, son « trou » est passé de 11,2 milliards de dollars en 2003 à 23,3 milliards en 2004. Il ne faut pas compter sur la Bourse pour redresser la situation : le PCBG s’est donc tourné vers ... l’Etat. ». Une suggestion : si tous les Européens travaillaient gratuitement un jour de plus, pour payer les retraites américaines ??

Textiles en péril...

De l’Humanité du 2 janvier 2005 : « Le monde du textile tremble : c’est maintenant que prend effet la libéralisation complète du commerce du textile programmée depuis 10 ans par un accord de l’OMC (organisation mondiale du commerce). De 18 % en 2003, la part de la Chine dans les importations européennes pourrait ainsi grimper à 29 % en 2005. Nouveau coup dur pour une filière largement sinistrée avec la disparition de 200 000 emplois en 10 ans, soit la moitié de ses effectifs ». L’Union des Industries textiles, dirigée par Guillaume Sarkozy, table sur une réduction d’effectifs de 6 à 8 % par an en 2005 et 2006. On est dans de beaux draps ! Pas autant que cet hôtelier castelbriantais qui s’est fait voler 50 paires de draps !

Dehors !

Selon l’Humanité du 4 janvier 2005, « près de 150 détenus ont quitté la prison de Fleury-Mérogis (Essonne). Avec un accompagnement des plus sommaires : ils n’ont appris leur libération que la veille.. ».
La situation a été la même dans la plupart des prisons : « les familles de détenus n’ont pas été prévenues. Les sortants les plus démunis, libérés de surcroît un jour férié, ont reçu un « kit » composé d’un Chèque-Déjeuner, d’une carte téléphonique et d’un ticket de bus ou de train ». Parmi eux, le tiers environ n’avait nulle part où aller dormir. Idéal pour retomber dans les « mauvaises fréquentations »
Echos cueillis par Jean Gilois


 Grappillages et Mée-disances du 19 janvier 2005

Les cons rigolent

Le professeur Ch

De Actu-BD du 10 janvier 2005 : « Georges Bernier, alias Le Professeur Choron, est mort le 10 janvier 2005. Les cons rigolent (enfin) ». Celui qui se faisait appeler le professeur Choron, est co-fondateur de Hara-Kiri. Le ton Hara-Kiri renoue alors (1960) avec « les meilleurs moments de l’histoire de la presse satirique française, celle du Charivari, du Grelot, ou de L’Assiette au Beurre. Mais la ligne est décapante et agressive, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle fait tache dans la France Pompidolienno-Gaulliste des années 60 (...). Huit jours avant la mort de De Gaulle, une discothèque flambait, tuant une poignée de jeunes coincés comme des rats, faute de sécurité. Quand l’Homme du 18 juin décéda en 1970, Charlie Hebdo titra : « Bal tragique à Colombey-les-deux-Eglises : Un mort ». Le gouvernement de Pompidou utilisa aussitôt la scélérate Loi pour la Protection de la jeunesse de 1949 pour interdire l’hebdomadaire.

Développement et
Pauvreté

De l’Observatoire des Inégalités : La France est 8e pour la pauvreté humaine sur les 17 pays développés classés par le Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud). Et les USA sont 17e sur 17. L’organisation internationale a en effet mis au point un indicateur de pauvreté humaine, qui intègre les revenus ainsi que d’autres éléments des conditions de vie (proportion de pauvres, probabilité de décéder avant 60 ans, difficultés à comprendre un texte écrit et chômage de longue durée).

« Sur tous ces aspects, les pays nordiques apparaissent comme moins inégalitaires. Aux Etats-Unis, pays où les dépenses de santé moyennes par habitant sont les plus élevées du globe, 12,6 % des habitants meurent avant 60 ans (contre 7,3 % en Suède et 10 % en France) et 20,7 % des 16-65 ans ont des difficultés à lire un texte suivi (3 fois plus qu’en Suède) ». Le chômage de longue durée y est faible, mais 17 % de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté (5,4 % en Finlande, 8 % en France). Comme quoi le modèle américain a une face cachée moins rutilante.

Loi religieuse

Du Monde du 10 janvier 2005 : « Un document, découvert au centre des archives de l’Eglise de France à Issy-les-Moulineaux, relance la polémique sur l’attitude du Vatican concernant les enfants juifs placés dans des établissements catholiques pendant la guerre et baptisés pour garantir leur protection. »

Cette note précise que « si les parents les réclamaient, pour autant que les enfants n’aient pas reçu le baptême, ils pourront leur être rendus ». Pas question, en revanche, de restituer à leurs familles des enfants juifs baptisés. Deux procès, engagés par des parents, n’ont jamais permis à ceux-ci de récupérer leurs enfants ! Comme quoi le droit de l’Eglise peut s’opposer aux simples droits de la personne humaine et de la famille.

La Bourse ou
la Vie ?

De International Action Center du 30 décembre 2004 : « On pouvait éviter les morts du tsunami ». Il est vrai que les pays touchés n’étaient pas équipés de « tsuna-mètres » (bouées dotées de sismographes) pour mesurer l’impact des tremblements de terre. Coût d’un engin : 250.000 $ pièce, soit 7 fois moins que la première tranche du futur cimetière paysager de Châteaubriant. 250 000 $ c’est que coûte la machine de guerre du Pentagone à chaque seconde (1,5 milliard $ par jour). « Trop cher quand même ? Oui. Les scientifiques n’avaient pas obtenu les crédits » . Combien vaut une vie humaine dans notre système ?

Solidarité ratée !

Toujours de International Action Center : « Les autorités d’Asie auraient pu être prévenues de l’imminence d’un tsunami. En effet, les scientifiques travaillant pour la National Oceanic & Atmospheric Administration des Etats-Unis ont averti bien à l’avance la base militaire US de Diego Garcia, qui n’a guère subi de dommages. Mais il semble qu’ils n’ont pas décroché un téléphone pour avertir les gouvernements d’Asie (...). Si elles avaient été averties, les victimes auraient pu se retirer vers l’intérieur ou se placer en hauteur. 10 ou 15 mètres faisant la différence entre la vie et le désastre ». Comment expliquer ce mépris pour les vies du tiers monde ... et des simples touristes ?
Voir : http://www.michelcollon.info

Malaise

De l’Humanité du 11 janvier 2005 : « Quand on parle de violence, on devrait considérer la première des violences, celle que les jeunes exercent vis-à-vis d’eux-mêmes : anorexie, boulimie, conduites à risques... Le suicide avec 140 000 tentatives et 800 morts par an chez les moins de 24 ans, place la France en tête des pays d’Europe pour le suicide des jeunes ». Douze mille personnes meurent ainsi chaque année, (deux fois plus que sur la route !) preuve que pour elles la crainte de la vie est pire que celle de la mort.

Générosité calculée

De l’Humanité du 11 janvier 2005 : « Faux geste commercial de France Telecom. L’opérateur veut augmenter l’abonnement de 23 % en trois ans (de 2005 à 2007) et baisser le prix des consommations de 26 % (de 2006 à 2008). La hausse touchera tout le monde. La baisse avantagera surtout les gros consommateurs ». France Telecom promet de « rendre » ainsi un milliard d’euros à ses clients en 4 ans. Que choisir a calculé que la hausse de l’abonnement rapportera 2,4 milliards à France telecom sur 4 ans. Allo, allo, où est l’erreur ?

Cherchez l’argent

De l’Humanité du 11 janvier 2005 : « Au Chili Augusto Pinochet a été inculpé et assigné à résidence pour fraude et abus de biens publics, évasion fiscale, pour un montant de 15,99 millions de dollars ». Il est poursuivi aussi pour neuf enlèvements et un homicide dans le cadre du Plan Condor. Mais on ne compte pas les milliers d’exécutions sommaires, disparitions, actes de torture qui ont « animé » les 17 ans de sa dictature (1973-1990), et dont il n’a pas encore rendu compte à la justice. Comme quoi les crimes d’argent sont plus graves que les crimes de sang.

Multi-fibres

De Afrik.com du 14 janvier 2005 : la fin de l’accord multifibres, survenue le 1er janvier 2005, inquiète certains pays, dont plusieurs pays africains, qui, depuis 1973 pouvaient exporter vers les Etats-Unis et l’Europe un quota de leurs productions textiles et craignent désormais la concurrence de la Chine. « Ils se demandent si i les industries qui avaient délocalisé leurs activités en Afrique ne s’en iront pas en Asie, où les coûts de productions sont moins élevés ». Les riches industries aiment tant les salariés pauvres qu’elles sont toujours prêtes à les exploiter , non : à les accueillir !

Modestie, oblige !

Selon le Canard (et le Point du 9/12/04), Hervé Gaymard, ministre des finances « a demandé aux huissiers de son ministère de ne plus porter les costumes à chaîne dont Sarkozy avait rétabli l’usage ». Mais selon VSD (6/1) son cabinet comporte six collaborateurs de plus. C’est à cela qu’on reconnaît les gens « modestes » .

Chaleur indésirable

Du Canard Enchaîné et de France-Soir du 9.12.04 : « selon une étude américaine, la présence d’un ordinateur portable sur les genoux est mauvaise pour les testicules. En effet l’augmentation de la température des bourses (scrotum) peut altérer la qualité du sperme ». Les utilisateurs d’un ordinateur portable, dans le TGV ou les avions, seraient bien inspirés d’en informer leur souris.

 Grappillages et Mée-disances du 26 janvier 2005

Vive la République !

Du Courrier International du 6/01/2005 (et du New York Times) : « La cérémonie d’investiture du Président Bush aura lieu le 20 janvier 2005 ». Il y aura « des fêtes et des réceptions somptueuses pour les collecteurs de fonds républicains (...) . Le forfait proposé coûte jusqu’à 2500 dollars par personne (admission à la cérémonie de prestation de serment, au défilé, au bal en tenue de soirée). Mais il faudra débourser 2500 dollars supplémentaires par personne pour pouvoir participer à l’un des trois dîners aux chandelles. A cela s’ajoutent les billets d’avion, la note d’hôtel et les autres frais de voyage ». On comprend, dans ces conditions, pourquoi les Républicains sont favorables à la réduction des dépenses sociales envers les plus défavorisés.

Bilan meurtrier

De Libération du 18/01/2005 : « Plus de 1.300 paires de rangers représentant les soldats américains morts au combat en Irak et quelques paires de chaussures de ville symbolisant les pertes civiles ont été alignées à l’intérieur de la cathédrale de Washington ». Selon deux sondages publiés mardi 18/01, 55% des Américains estiment que la guerre en Irak ne valait pas la peine d’être menée (contre 44%).

Dictatmocratie

De Marianne du 25 décembre 2004 : « Pourquoi la guerre en Irak ? Pour faire progresser la démocratie au Moyen-Orient, expliquaient les néoconservateurs américains. Résultats : six monarchies arabes du Golfe, alliées des États-Unis, ont déclaré, dans un communiqué commun, qu’elles s’opposaient « au modèle démocratique importé de l’étranger ». Autrement dit, à cause de la guerre d’Irak, la démocratie apparaît désormais comme un produit importé et imposé. Beau succès.

Paranoïa appliquée

Du Courrier International du 6/01/2005 (et du Washington Post) : « Le Pentagone et la CIA cherchent à mettre au point un système permettant de détenir, éventuellement de façon perpétuelle, les individus suspectés d’activités terroristes (...) pour lesquelles les preuves sont trop faibles pour les faire comparaître devant la justice ». Le pays qui exhibe la statue de la Liberté en est au kidnapping comme la dernière des dictatures ! Cela laisse mal augurer de l’avenir si le moindre soupçon peut conduire à l’enfermement sans possibilité de faire appel à la justice.

Débâcle libérale

D’alternatives économiques de janvier 2005 : « Dans les décennies d’après-guerre, les conditions de vie des plus pauvres étaient particulièrement dures. Mais la croissance était au rendez-vous, apportant le plein-emploi et l’espérance d’un avenir meilleur pour tous. Un jeune ouvrier des années 50 pouvait espérer atteindre au cours de sa carrière le niveau de vie d’un cadre débutant ». Mais le climat de stagnation qu’on connaît aujourd’hui ruine tous les espoirs : « les entreprises, alors qu’elles sont hautement profitables, rechignent à investir faute de demande. Et les plus aisés, inquiets pour leur avenir, préfèrent financer les déficits américains plutôt que de consommer et investir en Europe ». Tandis que les plus aisés réclament et obtiennent baisses d’impôts et réductions de cotisations sociales, les plus pauvres font le dos rond et se taisent. Peut-être croient-ils que le silence est d’or ??

A bas la retraite !

D’alternatives économiques de janvier 2005 : « le système de retraites britannique est au bord de l’explosion. Pour compléter la maigre rente allouée par le système de retraite public, les Britanniques sont incités à cotiser à des fonds de pension. Or la déconfiture boursière de ces trois dernières années a réduit à peau de chagrin les actifs détenus par ces fonds (...). Une des solutions proposées par certains experts est de porter l’âge de départ à la retraite à ... 70 ans ». En prolongeant la durée de carrière, on arrivera sans doute à diminuer l’espérance de vie donc à diminuer mécaniquement le coût des retraites : un homme mort ne coûte plus rien ! CQFD.

Stop O.G.M

D’alternatives économiques de janvier 2005 : « L’Allemagne vient d’adopter une législation très dissuasive concernant les organismes génétiquement modifiés (OGM) en appliquant le principe pollueur-payeur. Depuis le 1er janvier 2005, si un agriculteur non OGM se voit refuser par ses clients la labelisation « sans OGM » pour sa récolte, il aura le droit de réclamer des dommages et intérêts à ses collègues du voisinage utilisateurs de semences OGM ». Mais non, mais non, voyons ! Il n’y a pas de crainte à avoir : les semences OGM sont calculées pour que leur pollen respecte strictement le droit de propriété et la limite des parcelles ensemencées !.

L’union fait la force

D’alternatives économiques de janvier 2005 : La CISL (confédération des syndicats libres) et la CMT (confédération mondiale du travail) ont un projet d’unification qui pourrait être réalisé en 2006. « Les forces du travail vont donc pouvoir enfin parler d’une seule voix dans les enceintes internationales. Il n’est pas sûr cependant que cela suffise à rééquilibrer rapidement la mondialisation quand on songe que les deux principaux pays qui ne respectent pas les principes fondamentaux de l’organisation internationale du travail sont la Chine et les États-Unis ». Le « rapport de forces » a changé de camp.

Braqu’âge

D’alternatives économiques de janvier 2005 : « En Allemagne la police constate une augmentation des attaques de banque et des vols à l’étalage commis par ... les plus de 60 ans. En 10 ans le « crime gris » a augmenté de 28 %. La tendance s’expliquerait par la paupérisation d’une partie des retraités allemands ». C’est du braqu’âge !

Et en Russie ?

De l’Humanité du 18 janvier 2005 : « Les manifestations de retraités ne cessent de faire tache d’huile à travers la Russie ». En effet, une loi entrée en vigueur au début de l’année supprime les acquis sociaux hérités de l’époque communiste et touche plus particulièrement les retraités et les invalides (gratuité des transports en commun, des médicaments et des soins). Les Régions sont chargées de verser des compensations financières mais elles n’en ont pas toujours les moyens. En Russie la retraite minimum est de 760 roubles (soit 56 euros par mois)

Lettons bradés

D’alternatives économiques de janvier 2005 : « Scandale en Suède : une entreprise a fait venir des ouvriers lettons pour travailler sur ses chantiers. Ces travailleurs sont payés 40 % de moins que les ouvriers suédois ». Le projet de circulaire Bolkestein, sur la libre prestation de services dans l’Union Européenne, risque de multiplier ce genre d’affaires. A Châteaubriant, et à St Mars la Jaille, deux entreprises de l’agroalimentaire ont présenté une demande de dérogation pour l’embauche de travailleurs roumains et africains. Dérogation refusée in extremis par la Direction Départementale du Travail. Jusqu’à quand ?

Merveilleux

Le 18 janvier, Condoleezza Rice a déclaré à une commission du Sénat Américain : « Tout d’abord sénateur, je suis d’accord avec le fait que le tsunami a été une merveilleuse occasion de montrer, au-delà du gouvernement des Etats-Unis, le cœur du peuple américain ». « Et je pense que les dividendes en ont été importants pour nous », a-t-elle ajouté. Sans doute en vertu du proverbe « A quelque chose malheur est bon ».

Echos cueillis par B.Poiraud