Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Grappillages de mai 2005

Grappillages de mai 2005

[Page 917 : Jeune Chambre Economique _ Cet article a été transféré page 519->519] [->916 ] [->918 ] {{{Mée-disances de Mai 2005}}} _ [->916] {{Saisie}} Du Canard du 13 avril 2005 : « M. Perben a eu une idée lumineuse : en visite à Marseille, au pôle anti-criminalité, le Garde des Sceaux a annoncé le dépôt d'un projet de loi autorisant la saisie et la vente immédiate des biens des présumés délinquants avant qu'ils aient été jugés ». Voilà une idée qu'elle est bonne : dans l'affaire des emplois fictifs de la Mairie de Paris, on aurait pu faire vendre le siège du RPR et liquider le château de Bity appartenant au suspect Chirac. « Mais Perben devrait poursuivre dans cette voie prometteuse : on pourrait imaginer de faire payer et d'expédier au trou tous les citoyens, quitte à indemniser ceux qui n'ont rien à se reprocher, s'il en existe ! ». Dans le fond ce n'est qu'une question d'orthographe : M. Perben serait volontiers le Garde des Sots. {{Remboursez !}} Du Canard (et du Parisien du 7/4) : « L'UMP va rembourser à la Mairie de Paris la somme de 889 618,64 € correspondant à 6 emplois fictifs reconnus ». Qu'attend Chirac pour faire un geste ? {{Catastrophe}} Toujours du Canard, sous le titre « Blues chez les préfets » : « la mise en berne des drapeaux après le décès d'un chef d'Etat, ça répond à une tradition républicaine. Mais envoyer des préfets à la messe, ça ne répond à rien » a dit un haut fonctionnaire. Les préfets ont d'ailleurs été désagréablement surpris d'être réveillés en pleine nuit du 2 au 3 avril par le « Rescom », système d'alerte prévu pour les grandes catastrophes. Avec la nouvelle loi de décentralisation de Raffarin, diverses compétences échappent aux préfets (routes, RMI, formation professionnelle). Il faut donc les occuper à quelque chose. {{Média}} Du Monde du 26 avril, et de la lettre du médiateur de France 2 du 14 avril qui a reçu 2500 courriers de téléspectateurs à la suite du matraquage médiatique qui a accompagné la mort du pape : « notre mission est-elle de vendre des "cerveaux disponibles" pour Coca-cola, de faire pleurer dans les églises et de faire rêver dans les chaumières des royaumes d'opérette ? ». {{Préjudice}} Du Canard, à propos des « contrats d'avenir » de Jean Louis Borloo : « destinés à réinsérer les "exclus du travail" , ces contrats font cadeau aux employeurs des cotisations sociales. Mais, dans le budget 2005 rien n'est prévu pour compenser les préjudice subi par la Sécu, soit 600 millions d'euros ». En 2003 déjà, l'Etat avait omis de financer 1,3 milliard d'euros de charges censées relancer l'emploi. « La Sécu qui se porte au secours des patrons, voilà une haute idée de la cohésion sociale ». {{Record}} De Marianne du 16 avril : « Douste défaille : le trou de la sécu a battu son propre record : 12 milliards d'euros en 2004 contre 10 milliards en 2003. Douste Blazy a déclaré que c'était un résultat fantastiquement réjouissant. Auquel il ne s'attendait pas ». Raffarin a de la chance, son gouvernement va de bonne surprise en bonne surprise. Dernière en date : les chiffres du chômage (voir page 6) {{Hublot}} De Marianne du 9 avril : « Officiellement la circulaire Bolkestein sur les services, véritable machine à installer le dumping social en Europe, sera revue et (peut-être) corrigée. Mais en même temps l'Assemblée Nationale a adopté le principe de la création d'un nouveau « pavillon bis » de la marine marchande, copie conforme de la directive tant décriée » En bref, « les armateurs pourront accroître la proportion de marins philippins, vietnamiens ou géorgiens, payés au lance-pierres et exploités » . Moralité : quand Bolkestein sort par la porte, son clone revient par le hublot. {{Capotte}} Toujours de Marianne : « 300 000 c'est le nombre d'Israéliens (5 % de la population) qui se voient "interdits" de mariage, ne pouvant prouver qu'ils sont juifs, conformément aux prescriptions de la halaha, la loi religieuse ». Halala, pour l'amour faut-il une calotte ? {{Mauvais esprit}} Du même : « le soldat Blake Lemoine a été condamné à 7 mois de prison par une cour martiale. En plus de renâcler à marcher au pas, ce dangereux personnage avait déclaré que la guerre d'Irak était une erreur et que les civils irakiens étaient souvent moins bien traités que les animaux ». Ce salaud de défaitiste sera rendu à la vie civile après avoir purgé sa peine. Bien fait ! {{Recyclage}} De Marianne, du 10 avril : « les geôles d'Irak ne cessent de se remplir. Plus de 17 000 personnes sont en prison dans des conditions qui devraient faire hurler n'importe quel démocrate. Les deux tiers des prisonniers sont incarcérés "pour attitude hostile ".... D'autres sont livrés au savoir faire des gardiens irakiens dont certains sont passés de Saddam Hussein au nouveau régime avec la rapidité d'un bourreau changeant de cagoule ». En somme c'est la poursuite de la tradition : torture, disparitions inexpliquées et règlements de comptes. {{Plat net}} Selon les chiffres officiels, « 40 millions d'Italiens n'ont pas regardé la retransmission télévisée des obsèques du pape, contre 12 millions qui l'ont regardée ». De deux choses l'une, ou ces Italiens ne sont pas très cathodiques, ou bien leur peine n'était pas planétaire, malgré ce qu'ont écrit de nombreux journaux français. {{Dopage}} De Marianne du 16/04 : «30 % des personnes qui travaillent ont besoin de se doper pour tenir au boulot, selon une étude réalisée par l'unité de pharmaco-épidémiologie de Toulouse. Le phénomène, encore tabou dans le monde du travail, dépasserait celui du monde sportif et affecterait surtout les personnes plus âgées et les femmes dont l'emploi est précaire ». Les inconvénients de la dope sans le bénéfice du salaire ! {{CAC...}} Du Canard du 20 avril (et de Libération du 16) : « aux USA, pour protéger la nature, les randonneurs sont priés de se demander : comment chier dans les bois » (selon le titre d'un livre américain traduit aux éditions Edimontagne qui recense les différentes façons de ne pas semer ses déjections en plein air ). Un spécialiste de Trek magazine déplore la pénurie de matériel : « les boites à caca n'ont pas traversé l'Atlantique ». Mais que fait l'Europe ? {{Omerta}} Selon la commission nationale de déontologie de la sécurité (www.cnds.fr) : « Au vu d'auditions de fonctionnaires de police menées depuis quatre ans, la Commission constate qu'un esprit de corps conduit des fonctionnaires à se solidariser et à uniformiser leurs dépositions au risque de couvrir les actes illégaux de collègues. » Est-ce à dire que la police ferait des témoignages ... disons ... arrangés ? Pierre Truche, ancien Président de la Cour de Cassation, et actuel Président de la CNDS tape ainsi du point sur la table face aux alibis policiers. La CNDS a été saisie officiellement de 97 cas en 2004 (contre 40 en 2003) au sujet des « conditions d'interpellation, de contrôle d'identité, de garde à vue, et d'emploi de gestes techniques professionnels d'intervention (GTPI). Echos cueillis par Jean Gilois --------------- {{{Mée-disances du 11 mai 2005 :}}} {{Trouble ?}} Du Courrier international (et de Corriere della Sera) : « Le film Submission a valu à son metteur en scène d'être assassiné par un extrémiste musulman », parce qu'il dénonce la maltraitance des femmes dans certains systèmes islamistes. Sa projection était prévue au Parlement européen mais a été annulée à la dernière minute : « la nature controversée du film pouvait provoquer des troubles à l'ordre public dans l'enceinte du Parlement et même mettre en danger la sécurité de l'institution ». Comme quoi la liberté d'expression peut être "dangereuse" . {{Carburant}} Du Courrier et de The Atlantic Monthly, « Le ministère de la Défense a déployé environ 27 000 véhicules en Irak pour lesquels il faut acheminer d'énormes quantités de carburant. L'armée américaine utilise près de 6,5 millions de litres de carburant, par jour, en Irak ». Qui a dit qu'on allait bientôt manquer de pétrole ? Ou peut-être le réserver pour faire la guerre ? {{Groupes de femmes}} Du Courrier (et du New York Times) : « un matin du début avril, une trentaine de femmes vêtues à l'occidentale se sont rendues dans le bureau du futur Premier Ministre irakien, Ibrahim Al-Jaafari, demandant que 10 postes de ministres soient attribués aux femmes et que les droits des femmes soient respectés. « Quelques heures plus tard, un autre groupe de femmes sont allées voir M. Ibrahim Al-Jaafari : elles voulaient intégrer des éléments de la loi islamique dans le Code civil Irakien, et notamment la possibilité pour un homme d'avoir quatre épouses » Qui a dit : la femme est l'avenir de l'homme ? {{Soleil ?}} Du Courrier (et de La Reppublica) : en Italie « ce qui domine, c'est la peur de devenir pauvre et de perdre son travail, un travail de plus en plus souvent précaire et mal payé. Les cols blancs estiment avoir perdu, au cours des 4 dernières années, 24 % de leur pouvoir d'achat. Les ouvriers mais aussi les cadres supérieurs : près de 20 % ». Oui mais en Italie il y a du soleil, Berlusconi et Benoît XVI. Le peuple est sauvé. {{Pirates ?}} « Guapos er pobres » (intelligents et pauvres) : sous ce titre l'Espagnol Alfredo Ruiz dresse le portrait de sa génération, « une nouvelle classe sociale, ils ont des diplômes, de l'expérience, un travail, du talent, mais ils sont pauvres ». Pour arriver à joindre les deux bouts, « tout le monde a visiblement un atout dans sa manche : celui qui ne reçoit pas un coup de pouce de ses parents vit à crédit, celui qui n'émet pas de fausses factures trafique son compteur d'électricité, et d'une façon générale tout le monde est complice de la multiplication des points de vente de CD et DVD pirates ». {{Pauvres}} Encore ! Selon le Canard du 27 avril 2005, les trois patrons les mieux payés sont Suisses : le directeur du Crédit Suisse (15 millions d'euros par an), le directeur de l'Union des Banques Suisses (13,8 millions d'euros) et le PDG de Novartis (13,4 millions d'euros, soit 1 116 000 € par mois). Et pendant ce temps-là les salariés se consolent en se disant que « les petits ruisseaux font les grandes rivières » {{Impôt}} Selon Marianne du 23 avril : 202 307 dollars, c'est le montant des impôts payés par le couple George et Laura Bush, au titre des revenus de 2004 (qui se montent à 784 219 dollars) : ça laisse 48 500 dollars nets par mois. Les Cheyney sont mieux lotis : ils ont versé 359 518 dollars pour des revenus de 1 300 000 dollars. Il faut toujours se réjouir de payer beaucoup d'impôts : ça veut dire qu'il reste largement de quoi vivre. {{Infirmières}} Selon le Canard, et le Journal du Dimanche (24 avril) : « On manque d'infirmières. Une débutante gagne environ 1400 € par mois et il manque 12 000 infirmières en France ». A Châteaubriant ce sont des postes qui manquent ! {{Libéral}} De Marianne du 23 avril : Sarko affirme péremptoire : le libéralisme est une idéologie qui, à travers le monde, n'a jamais tué personne. N'a-t-il jamais entendu parler des malades africains qu'on ne soigne pas parce qu'on se saurait léser les trusts pharmaceutiques en bradant les médicaments ? Il ne sait rien de la mortalité dans les pays ruinés par l'idéologie du Fonds Monétaire International ? I a même oublié les boursicoteurs qui se jetaient des gratte-ciel à Wall Street en 1929, ou plus discrètement depuis ... ». Il ne sait rien non plus des personnes qui se suicident, dans nos campagnes et nos petites villes, parce qu'elles ne peuvent supporter d'être au chômage ? {{Code du travail}} Lu dans Alternatives Économiques d'avril 2005 : « Qui a dit : Nous avons dans ce pays une lecture salafiste du code du travail, comme s'il était intouchable, définitivement ininterprétable, laissant aux seuls oulémas de la cour de cassation le soin d'en dire les moments les plus forts. Non, pas le patron du Médef, Ernest-Antoine Seillière, mais Gérard Larcher, ministre délégué aux relations du travail, lors d'une convention sociale de l'UMP ». Mais non, mais non, M. Larcher ! Le code du travail n'est pas immuable ! Il est même souhaitable qu'il change ... en mieux pour les salariés ! {{Exploitation}} D'alternatives Économiques d'avril : « Pas moins de 180 millions de mineurs seraient exploités via les métiers les plus dangereux, le commerce sexuel, les activités illégales, l'esclavage, etc, indique un rapport de la branche britannique de l'UNICEF, soit un mineur dans le monde sur douze. L'immense majorité de ces enfants travaillent dans les pays du Sud (97 %), mais on compterait tout de même 2,5 millions de moins de 15 ans au travail dans les pays industrialisés ». Ah s'il y avait un « code du travail » mondial, même à lecture salafiste !! {{Reproduction}} Toujours d'Alternatives : « Les employés et ouvriers représentent 57 % des actifs, mais seulement 1,6 % des députés » (...) « L'organisation de la vie politique conduit à la reproduction, au sein du Parlement, du pouvoir d'une élite masculine, dotée de capitaux sociaux et culturels supérieurs. A tel point qu'on peut se demander si ce décalage entre élus et citoyens ne nuit pas à la prise en compte de certaines questions » par exemple sociales. Mais hélas les députés, c'est la loi du genre, sont plus préoccupés par les risques de perte d'un mandat et par la nécessité d'empêcher des rivaux de conquérir un tremplin, que par les questions sociales. {{Impunité}} D'alternatives enfin : « Pour un coût annuel inférieur à 1 % du capital évadé, le Luxembourg, la Belgique et l'Autriche garantissent au fraudeur français l'impunité à vie ». En effet, l'Europe a renoncé depuis longtemps de taxer les revenus de l'épargne au même taux dans tous ses États membres et l'article III-156 du traité constitutionnel dit que : « les restrictions aux mouvements de capitaux sont interdits ». La fraude et l'évasion fiscales ont de beaux jours en perspective. Echos sélectionnés par Jean Gilois. ------------- Ecrit le 18 mai 2005 : {{{Mée-disances du 18 mai 2005}}} {{Solidarité}} Tands qu'enfle la polémique à propos du fameux « lundi de Pentecôte » qui a été imposé aux (seuls) salariés comme "journée de solidarité avec le grand âge", le gouvernement avait décidé de faire du 11 mai une « journée portes ouvertes » dans les maisons de retraite. On n'a appris ça que le 9 mai. Deux jours pour organiser cette visite, de qui se moque-t-on ? Selon Yahoo.com “le gouvernement espère ainsi susciter des vocations auprès des jeunes” . A Châteaubriant ce sont les postes qui manquent, et l'argent pour payer les salariés ! Même que les syndicats appellent la population à se réunir mardi 17 mai à 16 h dans le hall de l'hôpital de Châteaubriant (lire page 16) {{Infirmières}} « Le métier d'infirmière devient de plus en plus difficile » témoigne une infirmière de 30 ans d'ancienneté. « On nous colle de plus en plus de responsabilités sur le dos alors que les cadres hospitaliers se défilent ou se réfugient derrière des papiers, ou collectionnent les réunions de parlotte dont il ne sort rien ». A Châteaubriant, sur les 40 élèves infirmières de la promotion 2005, seulement 29 ont passé l'examen final (les autres ont abandonné en cours d'études, en réalisant qu'elles n'ont pas "la vocation"). Là où, habituellement, tout le monde était reçu, cette année il n'y en a que 24 sur 29. La pénurie d'infirmières va donc s'accentuer. {{UMP solidaire}} Du Canard Enchaîné du 4 mai (et de Parisien du 30 avril) : « Claude Goasguen, président du groupe UMP à la Mairie de Paris, a décidé que son groupe ne travaillerait pas le lundi de Pentecôte ». Si même l'UMP ne prend pas au sérieux les revendications de Raffarin ... {{Eurostar}} De Paris Match du 28 avril, cette belle envolée de Claudie Haigneré qui fut cosmonaute avant de devenir ministre : « Je ne regrette pas les étoiles : j'en ai plein sur le drapeau européen » . Peut-être verra-t-elle 36 chandelles le soir du 29 mai ? {{Risque}} Selon l'Humanité du 28 avril (et l'observatoire de la sécurité routière), il y a eu 90 220 accidents corporels en 2003 avec 6058 tués (à 30 jours) et 115 929 blessés. Les poids lourds représentent 6,1 % des kilomètres parcourus et 12,6 % des tués le sont dans un accident impliquant un poids lourd. Les motos représentent 0,8 % du trafic et 13,7 % des victimes. Le risque d'être tué lors d'un accident est six fois supérieur pour un motocycliste que pour un utilisateur de voiture de tourisme. Il est vingt-et-une fois supérieur si l'on tient compte du kilométrage parcouru. Mieux vaut une voiture. Encore faut-il avoir les moyens de payer le permis et d'acheter un véhicule {{Enchères}} Selon le Courrier International du 21 avril, et La Stampa (Turin), le pape Jean-Paul II avait à peine rendu le dernier soupir qu'une hostie bénie par le souverain pontife a été mise aux enchères sur le site internet eBay, accompagnée de quatre timbres et d'un tire-bouchon que le touriste américain, vendeur, aurait eus en mains pendant la messe. Mis à prix 100 dollars, l'ensemble a trouvé acquéreur pour 2000 dollars. L'acheteur, dit-il, voulait éviter que l'hostie ne tombe aux mains des satanistes et ne serve à une messe noire. {{Spiritualité}} Du Courrier International du 21 avril, et de Gazta Wyborcza (Varsovie) : « 100 000 hectares de terres cultivables : c'est ce que possède l'église catholique en Pologne. Elle est ainsi le plus important propriétaire terrien du pays après l'Etat. A ce titre elle est devenue le premier bénéficiaire privé des subventions agricoles allouées par Bruxelles. On estime que ces aides pourraient atteindre 17 millions d'euros en 2005 ». Avant l'adhésion de la Pologne à l'Union Européenne, de nombreux prêtres de base avaient exprimé des réserves. Mais l'euroscepticisme est peut-être soluble dans l'euro. {{La guerre des frites}} Selon le Courrier, et le journal de Morgen, une sombre histoire de frites met en péril les fêtes du 175e anniversaire de la Belgique en septembre prochain. Une gigantesque journée moules-frites est prévue avec des moules hollandaises et des frites canadiennes. L'Union Nationale des frituristes - belges - s'engage à fournir 15 000 cornets de frites -belges- soit 5 000 kg de pommes de terre -belges- mais demande 7000 euros de subvention. La Flandre accepte de débloquer 3500 euros mais la Wallonnie refuse de payer tant qu'elle n'a pas la certitude que la moitié des pommes de terre seront wallonnes. Pourvu qu'il n'y ait pas quelqu'un qui s'amuse à jeter de l'huile sur le feu ! {{PVC ou papier}} Toujours du Courrier, et du Christian Science Monitor : « les militants écologistes sont en passe de gagner le combat contre le PVC qui contient des additifs comme le chlore, le cadmium, le plomb et divers phtalates. On ne peut ni le recycler, ni le brûler, ni le mettre en décharge sans créer de nouveaux problèmes pour la société. Par exemple la combustion du PVC produit des dioxines ». Des industriels ont commencé à se passer de PVC et à le remplacer par d'autres produits. Mais rien n'est simple : une étude canadienne a montré que la fabrication de gobelets en papier consomme 36 fois plus d'électricité et 2 fois plus d'eau que celle des gobelets en polystyrène. {{Compétences}} Selon The independant on Sunday, « une étude a montré que 90 % des patrons britanniques qui embauchent du personnel accordent plus d'importance à l'apparence physique qu'aux compétences. Cette discrimination touche surtout les femmes jugées "grosses et moches" et les hommes "hirsutes ou qui se tiennent mal" ». Pour changer on pourrait faire varier la rémunération des patrons en fonction de leurs compétences apparentes. {{Embouteillages}} Comment réduire le temps lié au travail ? Le coût annuel en retards et carburant lié aux embouteillages routiers aux Etats-Unis, s'est élevé à 63,1 milliards en 2003. Les Américains ont passé 3,7 milliards d'heures dans les bouchons (47 h par conducteur contre 16 en 1982), selon l'Institut des transports de l'université du Texas. Cela représente une heure par semaine, qui s'ajoute au temps de transport ! {{A lire}} Du Monde Diplomatique, de mai 2005, cette analyse du livre «{{ Les Vivants et les Morts »}} : « Une fresque sociale dont les héros sont les ouvrières et les ouvriers d'une usine condamnée à mort par un simple tour de magie financière.(...) de la poésie greffée sur le langage de la rue, la priorité donnée à l'émotion brute, naïve ». On voudrait nous faire croire que la réalité sociale d'aujourd'hui est un paysage subtil, ombré de nuances, un monde qui ne pourrait être décrit que par les moyens littéraires les plus délicatement élaborés. « L'auteur, Gérard Mordillat, au contraire, montre la violence implacable, cynique, anonyme et aveugle des détenteurs du capital et la totale vulnérabilité de ceux qui lui sont soumis. (...) On peut se battre contre un adversaire. On ne le peut pas contre ce qui n'a pas de corps, pas de nom et pas de visage ». (Les Vivants et les Morts, Gérard Mordillat, Ed Calmann Lévy, 660 pages,20,95 €) Echos recueillis par Jean Gilois -------------- {{{Grappillages du 25 mai 2005 :}}} {{Confession ?}} De Rézo.net du 15 mai 2005, cette confidence de Thibaud de La Hosseraye membre du club "dialogue et initiative" chargé d'élaborer des arguments pour le OUI au projet de traité constitutionnel : à un moment de la campagne électorale, face à la montée du Non dans les sondages, « il a été décidé de se battre non plus sur le terrain des idées mais en discréditant le camp du Non. Pour cela, il s'agissait de "faire donner la charge" par des personnalités de la société civile (intellectuels, sportifs, stars en tous genres) influentes sur l'opinion publique, tout en s'autorisant à employer des méthodes contestables dans leur principe et douteuses dans leur expression, comme les attaques personnelles ou ces cartes à gratter dont Le Monde du 08 mai s'est fait l'écho ». En somme face aux arguments des uns, les autres ont choisi les « arguments massues ». (Source:http://www.ineditspourlenon.com/). {{Tables tournantes}} Du Canard Enchaîné du 4 mai : « Le très officiel communiqué du ministre de la culture, pour les Rencontres de l'Europe de la Culture, qui se sont tenues à Paris le 2 mai, comportait, parmi les participants célèbres, un certain André Malraux. Dans plusieurs polémiques récentes, de Gaulle et Jean Jaurès ont été mobilisés, tantôt pour le camp du non, tantôt pour celui du oui. Avec Malraux, voilà un mort de plus qui va voter le 29 mai ». Avec quelle œuvre : l'Espoir ? ou les Voix du Silence ? {{Plan de redressement}} Du Canard, toujours, avec le titre « un mensonge à 2 milliards » : « Au printemps 2004, le ministre de la Santé a fait gober au bon peuple un plan de redressement des comptes de la Sécu qui prévoyait notamment de réduire de 200 millions d'euros les frais de gestion de l'assurance-maladie. Or, dans le même temps, il savait qu'il faudrait injecter 2 milliards d'euros pour renouveler une partie du parc informatique de la Sécu » . Bah, cela ne représente que 10 000 années d'économies ! Au bout de ce temps-là il faudra peut-être renouveler encore le parc informatique ... ? « et nous nous serons morts, mon frère » chante un Canadien Raymond Lévesque. {{Niches fiscales}} Du Canard encore, plus besoin d'être pauvre pour échapper à l'impôt : « en 2004, quelque 39 000 foyers percevant en moyenne 57 000 euros par an ont pu profiter à fond des "niches fiscales". Dans un rapport publié fin 2003 et consacré à la fiscalité dérogatoire, le Conseil National des Impôts estimait que ces niches occasionnaient un manque à gagner, pour l'Etat, d'une bonne trentaine de milliards d'€ ». Ca représente 15 jours-fériés supprimés en vertu de la « solidarité personnes âgées » ! {{Noisettes véreuses}} D'Alternatives économiques de mai 2005 : « En proposant de rémunérer les comptes-courants, la Caisse d'Epargne a créé l'évènement. Le jeu n'en vaut pas la chandelle : la rémunération de 0,5 % par an sera offerte aux seuls clients acquéreurs d'un "package de services" dont le coût sera bien supérieur aux intérêts perçus. La rémunération des comptes n'est intéressante que pour une minorité très aisée qui peut laisser des montants souvent importants sur ses comptes courants ». Si le solde moyen est supérieur à 5000 euros, c'est tout bon ! Pas la situation de Monsieur tout le monde ! {{Seuil de pauvreté}} Selon Alternatives économiques, qui reprend le rapport présenté en mars par le gouvernement fédéral allemand, { « 13,5 % des Allemands vivaient sous le seuil de pauvreté en 2003 (contre 12,1 % en 1998). Parmi les plus touchés : les jeunes, les familles monoparentales, les chômeurs. Et les inégalités se creusent : les revenus des ménages les plus modestes n'ont augmenté que de 3,1 % entre 1998 et 2003 , tandis que les ménages les plus riches ont vu leur revenu augmenter de 12,3 % ».} _ Le traité constitutionnel européen s'est bien gardé, même en simple promesse, d'envisager une réduction des inégalités. {{Sentiment de violence}} Selon Alternatives, et le quotidien La Croix du 23 mars 2005, une étude de l'INSERM montre que « la violence dans les collèges n'a pas augmenté entre 1999 et 2003. Pas plus de bagarres, de vols et de violences graves, mais une augmentation de la dégradation des biens publics. ». Ce qui compte dans l'opinion, c'est pas la violence, c'est le sentiment de la violence. Celui-ci est largement entretenu par la presse, quand ça l'arrange. Et c'est tellement commode de faire croire que les classes populaires sont des classes dangereuses qu'il importe de contrôler. {{Chinois}} D'Alternatives économiques et du Earth Policy Institute : « Si l'économie chinoise continue de croître au rythme de 8 % par an, la Chine devrait avoir rejoint le niveau de vie des États-Unis en 2031. Et si les Chinois, devenus riches, adoptent les mêmes habitudes de consommation que les Américains d'aujourd'hui, le pays absorberait 67 % du blé et 76 % de la viande produits dans le monde en 2004 ». Sans doute alors trouvera-t-on la nécessité d'un accord Nord-Sud, mais les pays riches d'aujourd'hui ne seront pas en position de force. {{Idéal du monde ?}} De Marianne, du 30 avril et du Conseil Constitutionnel : « La loi n'est pas faite pour affirmer des évidences, émettre des vœux (pieux) ou dessiner l'état idéal du monde, elle ne doit pas être un rite incantatoire, elle est faite pour fixer les obligations et ouvrir des droits ». _ C'était l'avis rendu à propos de la Loi Fillon sur l'Éducation. _ Mais cela s'applique étrangement au traité constitutionnel européen ! {{Droit aux fringues ?}} De Marianne, et de Elle, cet argument imparable en faveur du Oui : « Toi qui es folle de fringues, tu es bien placée pour savoir que la mode a toujours une longueur d'avance sur la société. Et quelle est la couleur de l'été ? Le bleu ! Comme le drapeau de l'Europe ». A défaut d'arguments solides, l'éditorialiste de Elle a du lyrisme ! Toutes les femmes sont-elles « folles de fringues » ? En ont-elles les moyens ? Et les hommes alors !!! {{Baril}} De Marianne du 30 avril : « Pendant que Carrefour promettait 39 millions de rente à son ex-patron, Daniel Bernard, une succursale du magasin refusait aux salariés la prime d'un baril de lessive par trimestre ». Ma chère, en être réduit à réclamer de la lessive, c'est d'un populaire de mauvais aloi !!!! {{Comparaison de salaires}} De la lettre de BRN, cette comparaison du salaire minimum légal : - 212 euros en Hongrie - 201 euros en Pologne - 199 euros en Tchéquie - 138 euros en Estonie - 125 euros en Lituanie - 118 euros en Slovaquie - 116 euros en Lettonie _ Ce sont là des salaires luxueux si l'on considère les deux pays en cours d'adhésion à l'Union Européenne : le SMIC se situe à 83 euros en Roumanie et à 51 euros en Bulgarie ». Mais l'harmonisation n‘est pas prévue par la Constitution. {{Adhésion}} De BRN toujours : « Le Président de la République promet un référendum dans 15 ans pour ratifier l'adhésion de la Turquie. Mais pourquoi refuse-t-il de consulter les Français sur l'adhésion imminente de la Roumanie et de la Bulgarie » ? {{Parlement grec}} De La Lettre de BRN : « Le Parlement grec a ratifié le projet de traité constitutionnel européen par 268 voix contre 17, alors que des manifestations se déroulaient dans tout le pays à l'initiative de parti communiste grec ». La presse française a parlé du vote mais pas des manifs. Un oubli sans doute. {{Poutine ! ? !}} De Marianne du 7 mai, cette observation : « la dictature médiatique démasquée. Qu'ils votent oui ou non, les Français découvrent que le pluralisme de l'information est presque aussi restreint en France que dans la Russie de Poutine ». La Palme d'Or revient sans doute à Ouest-France qui, par exemple dans son numéro du 17 mai, publie « les avancées du oui » et la critique des arguments du non ! {{Catacombes}} De Jean-François Kahn (Marianne du 7 mai), qui a choisi de voter oui, cette analyse : « 95 % des chroniqueurs et éditorialistes militent pour le oui. C'est la première fois que l'on constate un tel décalage entre une opinion publique également partagée et le ralliement quasi unanime des grands médias à une seule des réponses possibles. La moitié du pays est aujourd'hui interdite d'expression autre que sur internet. Les nouvelles catacombes ». {{Sensations fortes}} Toujours de Marianne : « Des sessions spéciales d'entraînement à la lutte antiterroriste vont être organisées en Israël pour les touristes en quête de sensations fortes. Moyennant 3000 euros par semaine, les "stagiaires" auront droit à des séances de tir et de lutte à mains nues ainsi qu'une formation aux techniques de sauvetage d'otages. Le dernier jour de la session comporta un exercice de combat "grandeur nature" ». A quand un tourisme de paix ? {{Liberticide}} Trois fois le ministre de la Justice, Dominique Perben, a vu recaler sa loi de "Lutte contre les formes nouvelles de délinquance" par le Conseil Constitutionnel, la Cour de Cassation et le Conseil d'État. Le Conseil national des barreaux (repré-sentant 43 000 avocats) en a demandé, le 14 mai, une révision. Le cas de l'avocate France Moulin a permis de constater que cette loi est "dangereuse pour les libertés publiques, les droits de la défense et le procès équitable". Une manifestation a été organisée le 19 mai. Échos choisis par Jean Gilois [->916 ] [->918 ]

Page 917 : Jeune Chambre Economique
Cet article a été transféré page 519

Mée-disances de Mai 2005


Saisie

Du Canard du 13 avril 2005 : « M. Perben a eu une idée lumineuse : en visite à Marseille, au pôle anti-criminalité, le Garde des Sceaux a annoncé le dépôt d’un projet de loi autorisant la saisie et la vente immédiate des biens des présumés délinquants avant qu’ils aient été jugés ».
Voilà une idée qu’elle est bonne : dans l’affaire des emplois fictifs de la Mairie de Paris, on aurait pu faire vendre le siège du RPR et liquider le château de Bity appartenant au suspect Chirac.

« Mais Perben devrait poursuivre dans cette voie prometteuse : on pourrait imaginer de faire payer et d’expédier au trou tous les citoyens, quitte à indemniser ceux qui n’ont rien à se reprocher, s’il en existe ! ». Dans le fond ce n’est qu’une question d’orthographe : M. Perben serait volontiers le Garde des Sots.

Remboursez !

Du Canard (et du Parisien du 7/4) : « L’UMP va rembourser à la Mairie de Paris la somme de 889 618,64 € correspondant à 6 emplois fictifs reconnus ».

Qu’attend Chirac pour faire un geste ?

Catastrophe

Toujours du Canard, sous le titre « Blues chez les préfets » : « la mise en berne des drapeaux après le décès d’un chef d’Etat, ça répond à une tradition républicaine. Mais envoyer des préfets à la messe, ça ne répond à rien » a dit un haut fonctionnaire. Les préfets ont d’ailleurs été désagréablement surpris d’être réveillés en pleine nuit du 2 au 3 avril par le « Rescom », système d’alerte prévu pour les grandes catastrophes. Avec la nouvelle loi de décentralisation de Raffarin, diverses compétences échappent aux préfets (routes, RMI, formation professionnelle). Il faut donc les occuper à quelque chose.

Média

Du Monde du 26 avril, et de la lettre du médiateur de France 2 du 14 avril qui a reçu 2500 courriers de téléspectateurs à la suite du matraquage médiatique qui a accompagné la mort du pape : « notre mission est-elle de vendre des « cerveaux disponibles » pour Coca-cola, de faire pleurer dans les églises et de faire rêver dans les chaumières des royaumes d’opérette ? ».

Préjudice

Du Canard, à propos des « contrats d’avenir » de Jean Louis Borloo : « destinés à réinsérer les « exclus du travail » , ces contrats font cadeau aux employeurs des cotisations sociales. Mais, dans le budget 2005 rien n’est prévu pour compenser les préjudice subi par la Sécu, soit 600 millions d’euros ».

En 2003 déjà, l’Etat avait omis de financer 1,3 milliard d’euros de charges censées relancer l’emploi. « La Sécu qui se porte au secours des patrons, voilà une haute idée de la cohésion sociale ».

Record

De Marianne du 16 avril : « Douste défaille : le trou de la sécu a battu son propre record : 12 milliards d’euros en 2004 contre 10 milliards en 2003. Douste Blazy a déclaré que c’était un résultat fantastiquement réjouissant. Auquel il ne s’attendait pas ». Raffarin a de la chance, son gouvernement va de bonne surprise en bonne surprise. Dernière en date : les chiffres du chômage (voir page 6)

Hublot

De Marianne du 9 avril : « Officiellement la circulaire Bolkestein sur les services, véritable machine à installer le dumping social en Europe, sera revue et (peut-être) corrigée. Mais en même temps l’Assemblée Nationale a adopté le principe de la création d’un nouveau « pavillon bis » de la marine marchande, copie conforme de la directive tant décriée »

En bref, « les armateurs pourront accroître la proportion de marins philippins, vietnamiens ou géorgiens, payés au lance-pierres et exploités » .

Moralité : quand Bolkestein sort par la porte, son clone revient par le hublot.

Capotte

Toujours de Marianne : « 300 000 c’est le nombre d’Israéliens (5 % de la population) qui se voient « interdits » de mariage, ne pouvant prouver qu’ils sont juifs, conformément aux prescriptions de la halaha, la loi religieuse ».

Halala, pour l’amour faut-il une calotte ?

Mauvais esprit

Du même : « le soldat Blake Lemoine a été condamné à 7 mois de prison par une cour martiale. En plus de renâcler à marcher au pas, ce dangereux personnage avait déclaré que la guerre d’Irak était une erreur et que les civils irakiens étaient souvent moins bien traités que les animaux ». Ce salaud de défaitiste sera rendu à la vie civile après avoir purgé sa peine. Bien fait !

Recyclage

De Marianne, du 10 avril : « les geôles d’Irak ne cessent de se remplir. Plus de 17 000 personnes sont en prison dans des conditions qui devraient faire hurler n’importe quel démocrate. Les deux tiers des prisonniers sont incarcérés « pour attitude hostile ».... D’autres sont livrés au savoir faire des gardiens irakiens dont certains sont passés de Saddam Hussein au nouveau régime avec la rapidité d’un bourreau changeant de cagoule ».
En somme c’est la poursuite de la tradition : torture, disparitions inexpliquées et règlements de comptes.

Plat net

Selon les chiffres officiels, « 40 millions d’Italiens n’ont pas regardé la retransmission télévisée des obsèques du pape, contre 12 millions qui l’ont regardée ». De deux choses l’une, ou ces Italiens ne sont pas très cathodiques, ou bien leur peine n’était pas planétaire, malgré ce qu’ont écrit de nombreux journaux français.

Dopage

De Marianne du 16/04 : « 30 % des personnes qui travaillent ont besoin de se doper pour tenir au boulot, selon une étude réalisée par l’unité de pharmaco-épidémiologie de Toulouse. Le phénomène, encore tabou dans le monde du travail, dépasserait celui du monde sportif et affecterait surtout les personnes plus âgées et les femmes dont l’emploi est précaire ». Les inconvénients de la dope sans le bénéfice du salaire !

CAC...

Du Canard du 20 avril (et de Libération du 16) : « aux USA, pour protéger la nature, les randonneurs sont priés de se demander : comment chier dans les bois » (selon le titre d’un livre américain traduit aux éditions Edimontagne qui recense les différentes façons de ne pas semer ses déjections en plein air ). Un spécialiste de Trek magazine déplore la pénurie de matériel : « les boites à caca n’ont pas traversé l’Atlantique ». Mais que fait l’Europe ?

Omerta

Selon la commission nationale de déontologie de la sécurité (www.cnds.fr) : « Au vu d’auditions de fonctionnaires de police menées depuis quatre ans, la Commission constate qu’un esprit de corps conduit des fonctionnaires à se solidariser et à uniformiser leurs dépositions au risque de couvrir les actes illégaux de collègues. »

Est-ce à dire que la police ferait des témoignages ... disons ... arrangés ? Pierre Truche, ancien Président de la Cour de Cassation, et actuel Président de la CNDS tape ainsi du point sur la table face aux alibis policiers. La CNDS a été saisie officiellement de 97 cas en 2004 (contre 40 en 2003) au sujet des « conditions d’interpellation, de contrôle d’identité, de garde à vue, et d’emploi de gestes techniques professionnels d’intervention (GTPI).

Echos cueillis par Jean Gilois


Mée-disances du 11 mai 2005 :

Trouble ?

Du Courrier international (et de Corriere della Sera) : « Le film Submission a valu à son metteur en scène d’être assassiné par un extrémiste musulman », parce qu’il dénonce la maltraitance des femmes dans certains systèmes islamistes. Sa projection était prévue au Parlement européen mais a été annulée à la dernière minute : « la nature controversée du film pouvait provoquer des troubles à l’ordre public dans l’enceinte du Parlement et même mettre en danger la sécurité de l’institution ». Comme quoi la liberté d’expression peut être « dangereuse » .

Carburant

Du Courrier et de The Atlantic Monthly, « Le ministère de la Défense a déployé environ 27 000 véhicules en Irak pour lesquels il faut acheminer d’énormes quantités de carburant. L’armée américaine utilise près de 6,5 millions de litres de carburant, par jour, en Irak ».
Qui a dit qu’on allait bientôt manquer de pétrole ? Ou peut-être le réserver pour faire la guerre ?

Groupes de femmes

Du Courrier (et du New York Times) : « un matin du début avril, une trentaine de femmes vêtues à l’occidentale se sont rendues dans le bureau du futur Premier Ministre irakien, Ibrahim Al-Jaafari, demandant que 10 postes de ministres soient attribués aux femmes et que les droits des femmes soient respectés.
« Quelques heures plus tard, un autre groupe de femmes sont allées voir M. Ibrahim Al-Jaafari : elles voulaient intégrer des éléments de la loi islamique dans le Code civil Irakien, et notamment la possibilité pour un homme d’avoir quatre épouses »
Qui a dit : la femme est l’avenir de l’homme ?

Soleil ?

Du Courrier (et de La Reppublica) : en Italie « ce qui domine, c’est la peur de devenir pauvre et de perdre son travail, un travail de plus en plus souvent précaire et mal payé. Les cols blancs estiment avoir perdu, au cours des 4 dernières années, 24 % de leur pouvoir d’achat. Les ouvriers mais aussi les cadres supérieurs : près de 20 % ». Oui mais en Italie il y a du soleil, Berlusconi et Benoît XVI. Le peuple est sauvé.

Pirates ?

« Guapos er pobres » (intelligents et pauvres) : sous ce titre l’Espagnol Alfredo Ruiz dresse le portrait de sa génération, « une nouvelle classe sociale, ils ont des diplômes, de l’expérience, un travail, du talent, mais ils sont pauvres ». Pour arriver à joindre les deux bouts, « tout le monde a visiblement un atout dans sa manche : celui qui ne reçoit pas un coup de pouce de ses parents vit à crédit, celui qui n’émet pas de fausses factures trafique son compteur d’électricité, et d’une façon générale tout le monde est complice de la multiplication des points de vente de CD et DVD pirates ».

Pauvres

Encore ! Selon le Canard du 27 avril 2005, les trois patrons les mieux payés sont Suisses : le directeur du Crédit Suisse (15 millions d’euros par an), le directeur de l’Union des Banques Suisses (13,8 millions d’euros) et le PDG de Novartis (13,4 millions d’euros, soit 1 116 000 € par mois). Et pendant ce temps-là les salariés se consolent en se disant que « les petits ruisseaux font les grandes rivières »

Impôt

Selon Marianne du 23 avril : 202 307 dollars, c’est le montant des impôts payés par le couple George et Laura Bush, au titre des revenus de 2004 (qui se montent à 784 219 dollars) : ça laisse 48 500 dollars nets par mois. Les Cheyney sont mieux lotis : ils ont versé 359 518 dollars pour des revenus de 1 300 000 dollars. Il faut toujours se réjouir de payer beaucoup d’impôts : ça veut dire qu’il reste largement de quoi vivre.

Infirmières

Selon le Canard, et le Journal du Dimanche (24 avril) : « On manque d’infirmières. Une débutante gagne environ 1400 € par mois et il manque 12 000 infirmières en France ».
A Châteaubriant ce sont des postes qui manquent !

Libéral

De Marianne du 23 avril : Sarko affirme péremptoire : le libéralisme est une idéologie qui, à travers le monde, n’a jamais tué personne. N’a-t-il jamais entendu parler des malades africains qu’on ne soigne pas parce qu’on se saurait léser les trusts pharmaceutiques en bradant les médicaments ? Il ne sait rien de la mortalité dans les pays ruinés par l’idéologie du Fonds Monétaire International ? I a même oublié les boursicoteurs qui se jetaient des gratte-ciel à Wall Street en 1929, ou plus discrètement depuis ... ».
Il ne sait rien non plus des personnes qui se suicident, dans nos campagnes et nos petites villes, parce qu’elles ne peuvent supporter d’être au chômage ?

Code du travail

Lu dans Alternatives Économiques d’avril 2005 :
« Qui a dit : Nous avons dans ce pays une lecture salafiste du code du travail, comme s’il était intouchable, définitivement ininterprétable, laissant aux seuls oulémas de la cour de cassation le soin d’en dire les moments les plus forts. Non, pas le patron du Médef, Ernest-Antoine Seillière, mais Gérard Larcher, ministre délégué aux relations du travail, lors d’une convention sociale de l’UMP ».

Mais non, mais non, M. Larcher ! Le code du travail n’est pas immuable ! Il est même souhaitable qu’il change ... en mieux pour les salariés !

Exploitation

D’alternatives Économiques d’avril : « Pas moins de 180 millions de mineurs seraient exploités via les métiers les plus dangereux, le commerce sexuel, les activités illégales, l’esclavage, etc, indique un rapport de la branche britannique de l’UNICEF, soit un mineur dans le monde sur douze.
L’immense majorité de ces enfants travaillent dans les pays du Sud (97 %), mais on compterait tout de même 2,5 millions de moins de 15 ans au travail dans les pays industrialisés ».
Ah s’il y avait un « code du travail » mondial, même à lecture salafiste !!

Reproduction

Toujours d’Alternatives : « Les employés et ouvriers représentent 57 % des actifs, mais seulement 1,6 % des députés » (...)

« L’organisation de la vie politique conduit à la reproduction, au sein du Parlement, du pouvoir d’une élite masculine, dotée de capitaux sociaux et culturels supérieurs. A tel point qu’on peut se demander si ce décalage entre élus et citoyens ne nuit pas à la prise en compte de certaines questions » par exemple sociales.
Mais hélas les députés, c’est la loi du genre, sont plus préoccupés par les risques de perte d’un mandat et par la nécessité d’empêcher des rivaux de conquérir un tremplin, que par les questions sociales.

Impunité

D’alternatives enfin : « Pour un coût annuel inférieur à 1 % du capital évadé, le Luxembourg, la Belgique et l’Autriche garantissent au fraudeur français l’impunité à vie ». En effet, l’Europe a renoncé depuis longtemps de taxer les revenus de l’épargne au même taux dans tous ses États membres et l’article III-156 du traité constitutionnel dit que : « les restrictions aux mouvements de capitaux sont interdits ».
La fraude et l’évasion fiscales ont de beaux jours en perspective.

Echos sélectionnés par Jean Gilois.


Ecrit le 18 mai 2005 :

Mée-disances du 18 mai 2005

Solidarité

Tands qu’enfle la polémique à propos du fameux « lundi de Pentecôte » qui a été imposé aux (seuls) salariés comme « journée de solidarité avec le grand âge », le gouvernement avait décidé de faire du 11 mai une « journée portes ouvertes » dans les maisons de retraite. On n’a appris ça que le 9 mai. Deux jours pour organiser cette visite, de qui se moque-t-on ? Selon Yahoo.com “le gouvernement espère ainsi susciter des vocations auprès des jeunes” . A Châteaubriant ce sont les postes qui manquent, et l’argent pour payer les salariés ! Même que les syndicats appellent la population à se réunir mardi 17 mai à 16 h dans le hall de l’hôpital de Châteaubriant (lire page 16)

Infirmières

« Le métier d’infirmière devient de plus en plus difficile » témoigne une infirmière de 30 ans d’ancienneté. « On nous colle de plus en plus de responsabilités sur le dos alors que les cadres hospitaliers se défilent ou se réfugient derrière des papiers, ou collectionnent les réunions de parlotte dont il ne sort rien ». A Châteaubriant, sur les 40 élèves infirmières de la promotion 2005, seulement 29 ont passé l’examen final (les autres ont abandonné en cours d’études, en réalisant qu’elles n’ont pas « la vocation »).
Là où, habituellement, tout le monde était reçu, cette année il n’y en a que 24 sur 29. La pénurie d’infirmières va donc s’accentuer.

UMP solidaire

Du Canard Enchaîné du 4 mai (et de Parisien du 30 avril) : « Claude Goasguen, président du groupe UMP à la Mairie de Paris, a décidé que son groupe ne travaillerait pas le lundi de Pentecôte ».
Si même l’UMP ne prend pas au sérieux les revendications de Raffarin ...

Eurostar
De Paris Match du 28 avril, cette belle envolée de Claudie Haigneré qui fut cosmonaute avant de devenir ministre : « Je ne regrette pas les étoiles : j’en ai plein sur le drapeau européen » . Peut-être verra-t-elle 36 chandelles le soir du 29 mai ?

Risque

Selon l’Humanité du 28 avril (et l’observatoire de la sécurité routière), il y a eu 90 220 accidents corporels en 2003 avec 6058 tués (à 30 jours) et 115 929 blessés. Les poids lourds représentent 6,1 % des kilomètres parcourus et 12,6 % des tués le sont dans un accident impliquant un poids lourd.
Les motos représentent 0,8 % du trafic et 13,7 % des victimes. Le risque d’être tué lors d’un accident est six fois supérieur pour un motocycliste que pour un utilisateur de voiture de tourisme. Il est vingt-et-une fois supérieur si l’on tient compte du kilométrage parcouru.
Mieux vaut une voiture. Encore faut-il avoir les moyens de payer le permis et d’acheter un véhicule

Enchères

Selon le Courrier International du 21 avril, et La Stampa (Turin), le pape Jean-Paul II avait à peine rendu le dernier soupir qu’une hostie bénie par le souverain pontife a été mise aux enchères sur le site internet eBay, accompagnée de quatre timbres et d’un tire-bouchon que le touriste américain, vendeur, aurait eus en mains pendant la messe. Mis à prix 100 dollars, l’ensemble a trouvé acquéreur pour 2000 dollars. L’acheteur, dit-il, voulait éviter que l’hostie ne tombe aux mains des satanistes et ne serve à une messe noire.

Spiritualité

Du Courrier International du 21 avril, et de Gazta Wyborcza (Varsovie) : « 100 000 hectares de terres cultivables : c’est ce que possède l’église catholique en Pologne. Elle est ainsi le plus important propriétaire terrien du pays après l’Etat. A ce titre elle est devenue le premier bénéficiaire privé des subventions agricoles allouées par Bruxelles. On estime que ces aides pourraient atteindre 17 millions d’euros en 2005 ». Avant l’adhésion de la Pologne à l’Union Européenne, de nombreux prêtres de base avaient exprimé des réserves. Mais l’euroscepticisme est peut-être soluble dans l’euro.

La guerre des frites

Selon le Courrier, et le journal de Morgen, une sombre histoire de frites met en péril les fêtes du 175e anniversaire de la Belgique en septembre prochain. Une gigantesque journée moules-frites est prévue avec des moules hollandaises et des frites canadiennes. L’Union Nationale des frituristes - belges - s’engage à fournir 15 000 cornets de frites -belges- soit 5 000 kg de pommes de terre -belges- mais demande 7000 euros de subvention. La Flandre accepte de débloquer 3500 euros mais la Wallonnie refuse de payer tant qu’elle n’a pas la certitude que la moitié des pommes de terre seront wallonnes. Pourvu qu’il n’y ait pas quelqu’un qui s’amuse à jeter de l’huile sur le feu !

PVC ou papier

Toujours du Courrier, et du Christian Science Monitor : « les militants écologistes sont en passe de gagner le combat contre le PVC qui contient des additifs comme le chlore, le cadmium, le plomb et divers phtalates. On ne peut ni le recycler, ni le brûler, ni le mettre en décharge sans créer de nouveaux problèmes pour la société. Par exemple la combustion du PVC produit des dioxines ».
Des industriels ont commencé à se passer de PVC et à le remplacer par d’autres produits. Mais rien n’est simple : une étude canadienne a montré que la fabrication de gobelets en papier consomme 36 fois plus d’électricité et 2 fois plus d’eau que celle des gobelets en polystyrène.

Compétences

Selon The independant on Sunday, « une étude a montré que 90 % des patrons britanniques qui embauchent du personnel accordent plus d’importance à l’apparence physique qu’aux compétences. Cette discrimination touche surtout les femmes jugées « grosses et moches » et les hommes « hirsutes ou qui se tiennent mal » ».
Pour changer on pourrait faire varier la rémunération des patrons en fonction de leurs compétences apparentes.

Embouteillages

Comment réduire le temps lié au travail ? Le coût annuel en retards et carburant lié aux embouteillages routiers aux Etats-Unis, s’est élevé à 63,1 milliards en 2003. Les Américains ont passé 3,7 milliards d’heures dans les bouchons (47 h par conducteur contre 16 en 1982), selon l’Institut des transports de l’université du Texas. Cela représente une heure par semaine, qui s’ajoute au temps de transport !

A lire
Du Monde Diplomatique, de mai 2005, cette analyse du livre «  Les Vivants et les Morts » :

« Une fresque sociale dont les héros sont les ouvrières et les ouvriers d’une usine condamnée à mort par un simple tour de magie financière.(...) de la poésie greffée sur le langage de la rue, la priorité donnée à l’émotion brute, naïve ».

On voudrait nous faire croire que la réalité sociale d’aujourd’hui est un paysage subtil, ombré de nuances, un monde qui ne pourrait être décrit que par les moyens littéraires les plus délicatement élaborés.

« L’auteur, Gérard Mordillat, au contraire, montre la violence implacable, cynique, anonyme et aveugle des détenteurs du capital et la totale vulnérabilité de ceux qui lui sont soumis. (...) On peut se battre contre un adversaire. On ne le peut pas contre ce qui n’a pas de corps, pas de nom et pas de visage ».

(Les Vivants et les Morts, Gérard Mordillat, Ed Calmann Lévy, 660 pages,20,95 €)

Echos recueillis par Jean Gilois


Grappillages du 25 mai 2005 :

Confession ?

De Rézo.net du 15 mai 2005, cette confidence de Thibaud de La Hosseraye membre du club « dialogue et initiative » chargé d’élaborer des arguments pour le OUI au projet de traité constitutionnel : à un moment de la campagne électorale, face à la montée du Non dans les sondages, « il a été décidé de se battre non plus sur le terrain des idées mais en discréditant le camp du Non. Pour cela, il s’agissait de « faire donner la charge » par des personnalités de la société civile (intellectuels, sportifs, stars en tous genres) influentes sur l’opinion publique, tout en s’autorisant à employer des méthodes contestables dans leur principe et douteuses dans leur expression, comme les attaques personnelles ou ces cartes à gratter dont Le Monde du 08 mai s’est fait l’écho ».

En somme face aux arguments des uns, les autres ont choisi les « arguments massues ». (Source :http://www.ineditspourlenon.com/).

Tables tournantes

Du Canard Enchaîné du 4 mai : « Le très officiel communiqué du ministre de la culture, pour les Rencontres de l’Europe de la Culture, qui se sont tenues à Paris le 2 mai, comportait, parmi les participants célèbres, un certain André Malraux. Dans plusieurs polémiques récentes, de Gaulle et Jean Jaurès ont été mobilisés, tantôt pour le camp du non, tantôt pour celui du oui. Avec Malraux, voilà un mort de plus qui va voter le 29 mai ».

Avec quelle œuvre : l’Espoir ? ou les Voix du Silence ?

Plan de redressement

Du Canard, toujours, avec le titre « un mensonge à 2 milliards » : « Au printemps 2004, le ministre de la Santé a fait gober au bon peuple un plan de redressement des comptes de la Sécu qui prévoyait notamment de réduire de 200 millions d’euros les frais de gestion de l’assurance-maladie. Or, dans le même temps, il savait qu’il faudrait injecter 2 milliards d’euros pour renouveler une partie du parc informatique de la Sécu » .

Bah, cela ne représente que 10 000 années d’économies ! Au bout de ce temps-là il faudra peut-être renouveler encore le parc informatique ... ?

« et nous nous serons morts, mon frère » chante un Canadien Raymond Lévesque.

Niches fiscales

Du Canard encore, plus besoin d’être pauvre pour échapper à l’impôt : « en 2004, quelque 39 000 foyers percevant en moyenne 57 000 euros par an ont pu profiter à fond des « niches fiscales ». Dans un rapport publié fin 2003 et consacré à la fiscalité dérogatoire, le Conseil National des Impôts estimait que ces niches occasionnaient un manque à gagner, pour l’Etat, d’une bonne trentaine de milliards d’€ ».
Ca représente 15 jours-fériés supprimés en vertu de la « solidarité personnes âgées » !

Noisettes véreuses

D’Alternatives économiques de mai 2005 : « En proposant de rémunérer les comptes-courants, la Caisse d’Epargne a créé l’évènement. Le jeu n’en vaut pas la chandelle : la rémunération de 0,5 % par an sera offerte aux seuls clients acquéreurs d’un « package de services » dont le coût sera bien supérieur aux intérêts perçus. La rémunération des comptes n’est intéressante que pour une minorité très aisée qui peut laisser des montants souvent importants sur ses comptes courants ».

Si le solde moyen est supérieur à 5000 euros, c’est tout bon ! Pas la situation de Monsieur tout le monde !

Seuil de pauvreté

Selon Alternatives économiques, qui reprend le rapport présenté en mars par le gouvernement fédéral allemand, « 13,5 % des Allemands vivaient sous le seuil de pauvreté en 2003 (contre 12,1 % en 1998). Parmi les plus touchés : les jeunes, les familles monoparentales, les chômeurs. Et les inégalités se creusent : les revenus des ménages les plus modestes n’ont augmenté que de 3,1 % entre 1998 et 2003 , tandis que les ménages les plus riches ont vu leur revenu augmenter de 12,3 % ».
Le traité constitutionnel européen s’est bien gardé, même en simple promesse, d’envisager une réduction des inégalités.

Sentiment de violence

Selon Alternatives, et le quotidien La Croix du 23 mars 2005, une étude de l’INSERM montre que « la violence dans les collèges n’a pas augmenté entre 1999 et 2003. Pas plus de bagarres, de vols et de violences graves, mais une augmentation de la dégradation des biens publics. ».

Ce qui compte dans l’opinion, c’est pas la violence, c’est le sentiment de la violence. Celui-ci est largement entretenu par la presse, quand ça l’arrange. Et c’est tellement commode de faire croire que les classes populaires sont des classes dangereuses qu’il importe de contrôler.

Chinois

D’Alternatives économiques et du Earth Policy Institute : « Si l’économie chinoise continue de croître au rythme de 8 % par an, la Chine devrait avoir rejoint le niveau de vie des États-Unis en 2031. Et si les Chinois, devenus riches, adoptent les mêmes habitudes de consommation que les Américains d’aujourd’hui, le pays absorberait 67 % du blé et 76 % de la viande produits dans le monde en 2004 ».

Sans doute alors trouvera-t-on la nécessité d’un accord Nord-Sud, mais les pays riches d’aujourd’hui ne seront pas en position de force.

Idéal du monde ?

De Marianne, du 30 avril et du Conseil Constitutionnel : « La loi n’est pas faite pour affirmer des évidences, émettre des vœux (pieux) ou dessiner l’état idéal du monde, elle ne doit pas être un rite incantatoire, elle est faite pour fixer les obligations et ouvrir des droits ».
C’était l’avis rendu à propos de la Loi Fillon sur l’Éducation.
Mais cela s’applique étrangement au traité constitutionnel européen !

Droit aux fringues ?

De Marianne, et de Elle, cet argument imparable en faveur du Oui :
« Toi qui es folle de fringues, tu es bien placée pour savoir que la mode a toujours une longueur d’avance sur la société. Et quelle est la couleur de l’été ? Le bleu ! Comme le drapeau de l’Europe ». A défaut d’arguments solides, l’éditorialiste de Elle a du lyrisme !

Toutes les femmes sont-elles « folles de fringues » ? En ont-elles les moyens ?

Et les hommes alors !!!

Baril

De Marianne du 30 avril : « Pendant que Carrefour promettait 39 millions de rente à son ex-patron, Daniel Bernard, une succursale du magasin refusait aux salariés la prime d’un baril de lessive par trimestre ». Ma chère, en être réduit à réclamer de la lessive, c’est d’un populaire de mauvais aloi !!!!

Comparaison de salaires

De la lettre de BRN, cette comparaison du salaire minimum légal :
–  212 euros en Hongrie
–  201 euros en Pologne
– 199 euros en Tchéquie
–  138 euros en Estonie
–  125 euros en Lituanie
–  118 euros en Slovaquie
–  116 euros en Lettonie
Ce sont là des salaires luxueux si l’on considère les deux pays en cours d’adhésion à l’Union Européenne : le SMIC se situe à 83 euros en Roumanie et à 51 euros en Bulgarie ». Mais l’harmonisation n‘est pas prévue par la Constitution.

Adhésion

De BRN toujours : « Le Président de la République promet un référendum dans 15 ans pour ratifier l’adhésion de la Turquie. Mais pourquoi refuse-t-il de consulter les Français sur l’adhésion imminente de la Roumanie et de la Bulgarie » ?

Parlement grec

De La Lettre de BRN : « Le Parlement grec a ratifié le projet de traité constitutionnel européen par 268 voix contre 17, alors que des manifestations se déroulaient dans tout le pays à l’initiative de parti communiste grec ».
La presse française a parlé du vote mais pas des manifs. Un oubli sans doute.

Poutine ! ? !

De Marianne du 7 mai, cette observation : « la dictature médiatique démasquée. Qu’ils votent oui ou non, les Français découvrent que le pluralisme de l’information est presque aussi restreint en France que dans la Russie de Poutine ».
La Palme d’Or revient sans doute à Ouest-France qui, par exemple dans son numéro du 17 mai, publie « les avancées du oui » et la critique des arguments du non !

Catacombes

De Jean-François Kahn (Marianne du 7 mai), qui a choisi de voter oui, cette analyse :
« 95 % des chroniqueurs et éditorialistes militent pour le oui. C’est la première fois que l’on constate un tel décalage entre une opinion publique également partagée et le ralliement quasi unanime des grands médias à une seule des réponses possibles. La moitié du pays est aujourd’hui interdite d’expression autre que sur internet. Les nouvelles catacombes ».

Sensations fortes

Toujours de Marianne :
« Des sessions spéciales d’entraînement à la lutte antiterroriste vont être organisées en Israël pour les touristes en quête de sensations fortes. Moyennant 3000 euros par semaine, les « stagiaires » auront droit à des séances de tir et de lutte à mains nues ainsi qu’une formation aux techniques de sauvetage d’otages. Le dernier jour de la session comporta un exercice de combat « grandeur nature » ».

A quand un tourisme de paix ?

Liberticide

Trois fois le ministre de la Justice, Dominique Perben, a vu recaler sa loi de « Lutte contre les formes nouvelles de délinquance » par le Conseil Constitutionnel, la Cour de Cassation et le Conseil d’État. Le Conseil national des barreaux (repré-sentant 43 000 avocats) en a demandé, le 14 mai, une révision. Le cas de l’avocate France Moulin a permis de constater que cette loi est « dangereuse pour les libertés publiques, les droits de la défense et le procès équitable ». Une manifestation a été organisée le 19 mai.

Échos choisis par Jean Gilois