Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Grappillages de juillet-août 2005

Revue de presse

Grappillages de juillet-août 2005

 Grappillages du 6 juillet 2005

Heureux députés !

De Libération, du 24 juin 2005 à propos des députés européens : « Le statut adopté hier leur octroie une indemnité de 7 000 euros mensuelle financée par le budget de l’Union. En contrepartie, les eurodéputés ont accepté de se faire rembourser leurs frais de voyage entre leur domicile et le Parlement sur la base des coûts réels et non plus sur celle d’un forfait, nettement supérieur, calculé sur le prix de la classe affaire.(...). ». Ils auront droit aussi à une indemnité de 264 euros par jour de session. Tout ça non imposable. Les eurodéputés ne cotisent même pas pour la retraite. « Le statut prévoit en effet de faire peser à 100 % la charge des retraites sur le budget européen ».
L’indemnité de 7000 euros par mois est donc seulement de l’argent de poche. Elle représente une augmentation de 25 % pour les eurodéputés français. Sûr qu’un Smic minimum européen supérieur de 25 % à celui actuellement en vigueur en France aurait mieux servi le projet de traité constitutionnel. Une belle occasion manquée.

« Pur free » ?

De L’Humanité du 31 mai et de « destination santé » : « Aux Etats-Unis, la lutte contre le tabagisme prend une tournure inattendue et... inquiétante. Car certaines sociétés en viennent tout bonnement à interdire à leurs salariés de fumer ... à la maison. Les employés doivent se soumettre à une série de tests destinés à prouver leur bonne foi. Et notamment à des tests d’urine, histoire de vérifier qu’ils sont bien « tobacco free » ! ».
Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ?. Certaines entreprises américaines en viendraient à suspendre l’assurance santé -ou à augmenter les tarifs- de leurs salariés en surpoids. Ou de ceux qui présentent un taux excessif de cholestérol sanguin...Heureusement on n’a pas encore trouvé le moyen de lire la pensée dans le pipi.

Règle ou règle ?

De La lettre de BRN du 20 juin 2005 à propos de la circulaire Bolkestein : « le conservateur britannique Malcolm Harbour propose un habillage rhétorique : la règle du pays d’origine pourrait être rebaptisée : « règle du bon fonctionnement du marché intérieur » ».
Déjà que ce n’était pas facile à faire comprendre : cette fois ce sera nébuleusement nébuleux !

Attente européenne

De la Lettre de BRN : « Alors que le Parlement allemand achève la ratification du projet de constitution européenne, le président fédéral Horst Köhler a finalement annoncé, le 15 juin, qu’il attendrait le verdict de la Cour constitutionnelle avant de valider cette ratification. La Cour de Karlsruhe a précisé que cela pourrait prendre plusieurs mois ».
D’ici là, les Luxembourgeois se seront prononcés par référendum.

Manque d’énergie

Du Courrier International (et de The Guardian, Londres) : « la production mondiale de pétrole va bientôt commencer à décliner. Que ce soit l’an prochain, comme le prédisent plusieurs experts, ou d’ici une trentaine d’années, selon d’autres, le temps presse. Le développement des énergies renouvelables et du nucléaire ne suffira pas à combler le manque d’or noir. La seule solution c’est de consommer moins d’énergie comme le Japon s’efforce de le faire. Et de modifier notre mode de vie. ». Le système américain de production alimentaire consomme à lui seul autant d’énergie que l’ensemble de l’économie française (selon The Globalist).

Cauchemar éveillé

Du Canard Enchaîné et de Libé du 17 juin : Françis Mer, qui vient de se retirer de la course à la présidence du Medef, s’est laissé aller devant quelques patrons : « ceux qui vous assurent : « y’a qu’à modifier le Code du Travail », vous trompent. Aucun d’entre vous ne doit rêver cela. Le rêve tournerait au cauchemar ».. Si même lui le dit ....

Sexes opposés

Du Canard Enchaîné et de Libération du 17 juin : « En Allemagne les employés des hypermarchés Wall-Mart ont à nouveau le droit de papoter avec le sexe opposé. Le tribunal de Wuppertal a jugé en effet que le code de conduite du numéro Un de la distribution violait le droit allemand. La clause stipulant que : « toute communication entre deux personnes peut être interprétée sexuellement » vient d’être supprimée ».
Quand donc cessera-t-on de harceler les salariés pour des broutilles ? En tout cas, on pourra désormais causer en tête de gondole sans que ça se termine à Venise.

Contrôles

Du Canard encore : « Après le succès du péage londonien et de ses nuées de caméras, le ministre anglais des Transports concocte un projet de contrôle de la circulation en ville ainsi décrit par Le Point du 16 juin : « chaque voiture serait équipée d’une boite noire permettant d’établir le nombre de miles parcourus, le temps du voyage et l’itinéraire emprunté. Toutes ces données seraient transmises à un ordinateur central chargé de déterminer la taxe » ». Pour les conjoint(e)s volages, resterait le métro ou le taxi !

Emploi fiction

De Marianne du 25 juin : « Le Ministre des Finances, Thierry Breton, explique que si tout va mal c’est parce que les Français ne travaillent pas assez. Certes. Mais pourquoi, dans les 4 jours qui ont suivi cette déclaration,, a-t-on annoncé de nouveaux plans sociaux qui ont mis plus de 3000 salariés au tapis ». Avec la suppression de 5300 postes de fonctionnaires, ça ne va pas arranger les choses. Le ministre aurait pu avoir le courage de dire que pour travailler plus, encore faut-il avoir un travail et que, pour travailler longtemps, encore faut-il ne pas perdre son boulot.

Polyvalence néfaste

De Presse Océan du 22 juin : un garagiste nantais cherchait un mécanicien. L’ANPE lui a envoyé cinq CV : « L’un d’eux avait été responsable d’un poulailler. Un autre avait fait la cueillette des pommes » critique-t-il. Ainsi les « petits boulots » faits par les salariés en recherche d’emploi, finissent par se retourner contre eux.

Hausse dans le gaz

De Marianne : « Pour séduire les financiers s’interrogeant sur l’opportunité d’acheter des actions Gaz de France, le Ministre de l’Economie a inventé un nouveau concept : la hausse des prix à répétition ». Après les 5,2 % en novembre 2004, il est prévu une prochaine augmentation de 14,6 % au minimum car le prix du gaz est indexé sur celui du pétrole. Mais pour ne pas faire croire que la hausse des prix est liée à l’ouverture du capital de GDF, le ministre des finances a décidé que l’alourdissement de l’ardoise se fera en quatre étapes d’ici avril 2006.
Hausse de l’essence, hausse du fuel, hausse du gaz : les Français vivent au dessus de leurs moyens.

Justice médiatique

De Marianne du 25 juin : « Lili, l’étudiante chinoise de Valéo, suspectée d’espionnage industriel (...) ... un roman digne de la guerre froide » . Elle a fait 53 jours de prison, sauf que tout était faux (sauf la prison). « Comme quoi il faut toujours se méfier de la justice médiatique »

Esclavagisme

De Libération du 21 juin 2005 et de l’Observatoire International du travail (www.ilo.org) : « Je travaille douze heures par jour et six jours par semaine. Pour 300 euros par mois. Je mange et je dors dans le restaurant. C’est comme une peine de mort. » dit un travailleur chinois, un des 50 000 esclaves employés en France qui, pour venir travailler en France, paient en moyenne 17 000 € et croulent sous les servitudes pour dettes.
La France s’alarme à juste titre des délocalisations mais passe sous silence ces délocalisés à l’envers.

Echos sélectionnés par Jean Gilois.


 Grappillages du 13 juillet 2005

 Spiritualité

Du Courrier International du 30 juin, et d’International Herald Tribune : « La place croissante de la religion dans la vie quotidienne des Américains se traduit par l’essor des fonds de placement d’inspiration confessionnelle (...) ». Mais ils ont une conception de la morale bien particulière « La fondation Ave Maria dont les capitaux atteignent 300 millions de dollars, contre 140 en 2003, a exclu PepsiCola de son portefeuille pour avoir accordé des prestations de santé à ses salariés vivant en union libre ».

Le gestionnaire de Catholic Values écarte, lui, de nombreuses sociétés pharmaceutiques qui fabriquent des contraceptifs ou la « pilule du lendemain » ou des assureurs qui prennent en charge certains types d’avortements. Il s’agit d’une politique certes en accord avec les préceptes du catholicisme mais il serait bon que cet ostracisme soit étendu aussi aux « valeurs du péché ».

 Le péché coté en bourse

Toujours du Courrier : « Richard Craven, agent de change britannique, s’apprête à lancer un fonds d’investissement spécialisé dans les « valeurs du péché ». Il espère avoir le même succès que le Vice Fund (fonds du vice) américain, lancé en 2002, qui investit dans des actions d’entreprises spécialisées dans l’alcool, les casinos, le tabac, et l’armement. Au 31 mars 2005 il a gagné 16 % en un an, alors que le principal baromètre du marché américain affichait 6,6 % ». Félix culpa !

 Garde chiourme

Du Courrier et du Guardian (Londres) : « Dans les entrepôts britanniques les manutentionnaires doivent porter sur eux de petits ordinateurs afin d’accroître le rendement de la livraison des produits dans les supermarchés ».
C’est un outil formidable : les petits ordinateurs indiquent aux ouvriers sur quelle étagère aller chercher les articles dans l’entrepôt. Ils calculent le temps minimal nécessaire pour saisir l’objet et le mettre sur un chariot. Ils peuvent vérifier que les ouvriers ne prennent pas de pause en dehors des horaires prévus.
« Les salariés ressentent comme une surveillance en prison. Ils disent qu’ils n’ont plus aucune initiative  , qu’ils doivent se soumettre aux instructions de l’ordinateur ». Cette nouvelle technologie peut peut-être aider l’ouvrier. Doit-elle pour autant en faire un esclave ?

 Coupure

Du Monde Diplomatique de juillet 2005 , ces propos de Bernard Cassen « L’échec du Conseil Européen de Bruxelles les 16-17 juin 2005 a des causes bien antérieures aux « non » français et néerlandais. La politique de l’euro l’illustre : en marge de la démocratie, fondée sur un dogme monétaire obsolète, elle empêche toute promotion de l’emploi. Loin d’être accidentel, le rejet de cette Europe-là traduit une coupure philosophique entre dirigeants et citoyens. C’est seulement de ces derniers que pourra naître une refondation démocratique de l’Europe ».

 Désinflation compétitive

D’un communiqué de la Confédération européenne des Syndicats, en date du 28 juin 2005 : « Le ralentissement continu de la zone euro est « fait maison’’ : depuis le début du ralentissement économique, les baisses des taux d’intérêts n’ont pas été assez importantes pour compenser les effets négatifs de l’appréciation de l’euro. La réticence de la B.C.E. (Banque centrale européenne) à mener une politique anti-cyclique active peut s’expliquer par le modèle de la »désinflation compétitive" dans lequel la croissance économique est supposée provenir de la demande d’exportations résultant de la modération salariale. Mais de fait, la concurrence salariale extrême risque de détruire la dynamique de la demande intérieure. (..) ». La confédération des syndicats craint un processus de « désagrégation ».

 Post démocratie ?

Toujours du Monde Diplomatique :
« Véritable coup d’Etat historique ; alors que, en démocratie, les citoyens jugent les responsables, la post-démocratie permet aux responsables de juger les citoyens. Dominique Strauss-Kahn, actuel dirigeant du PS a déclaré par exemple : " du groupe social le plus défavorisé on ne peut malheureusement pas toujours attendre une participation sereine à une démocratie parlementaire. Non pas qu’il se désintéresse de l’histoire, mais ses irruptions s’y manifestent parfois dans la violence ».
En somme l’idée d’un suffrage contrôlé, voire censitaire, se répand de façon insidieuse : n’auront droit de vote que les citoyens d’un certain niveau de revenu.

 Bonheur

De Marianne du 2 juillet, à propos de la guerre en Irak : « Nous ne pouvions concevoir, à l’époque, qu’elle durerait non pas des mois mais des années ; qu’elle ferait, en un peu plus de deux ans, 15 000 morts et blessés dans les rangs américains soit 10 % des effectifs engagés ; 40 000 morts iraniens, sans compter les victimes indirectes de l’absence d’eau, d’électricité et de services publics sur une partie du territoire ; qu’elle coûterait plus cher que tout ce que la communauté internationale consacre à la lutte contre la misère dans le monde ; qu’elle engendrerait un processus en chaîne de violations des droits de l’homme qui permet, aujourd’hui, aux totalitaires islamiques de jeter l’opprobre sur l’image même de la démocratie » (...)

Faut-il le rappeler : la guerre d’Irak devait permettre de présenter au monde musulman un exemple tellement séraphique de bonheur démocratique libéral qu’on assisterait à une irradiation spontanée de ce modèle dans toute la région ?

 Moyens

De Marianne encore : « les demandeurs de logement social à Paris, 43400 nouveaux ménages en 2004, ont des revenus de plus en plus faibles. En outre, de plus en plus nombreux sont les ménages qui ne peuvent plus avoir accès au secteur privé de logement à cause de la flambée des loyers et se rabattent sur le logement social.
A l’évidence, comme le dit Thierry Breton, Ministre des Finances, « Les Français vivent au-dessus de leurs moyens ».

 Indécrottables

De Marianne encore : ’ Selon un sondage CSA/Marianne réalisé les 28-29 juin 2005 auprès de 809 personnes’’, les Français interrogés sur le référendum européen persistent et signent :

ils voteraient encore NON.

Indécrottables, on vous dit !

 Malotru

Du Canard Enchaîné du 29 juin, Sarko accepte d’entrer dans l’école où était scolarisé le petit Sidi Ahmed, mort d’une balle perdue à la Cité des 4000 à la Courneuve.
« Une instit se présente comme l’un de ses maîtres et souhaite intervenir. Elle est sèchement rabrouée par un Sarko très énervé. La jeune enseignante insiste, courtoise mais ferme . Sarko sort alors de ses gonds « Si ça ne te va pas, tu n’as qu’à partir ».
Et au cas où elle n’aurait pas compris, il répète : « si ça ne te va pas, tu peux aller dans un autre pays » ». C’est comme ça qu’on cause à Neuilly ?

 Du super-flan

Du Canard encore : « en 2002 et 2003 le ministre de la police a beaucoup promis mais peu livré. Exemple le 4 juillet 2003, après une visite du vétuste commissariat d’Avignon en compagnie de la maire-ministre UMP Marie Josée Roig, Super-Sarko promet 26 policiers de mieux.
Depuis, une trentaine de flics sont bien arrivés à bon port mais une trentaine de départs à la retraite n’ont pas été remplacés ».
Des calculs analogues peuvent être faits à Strasbourg, en Seine Saint Denis, à Pau, dans l’Essonne, etc.
Qu’importent les effets pourvu qu’on ait l’annonce !

Echos cueillis par Jean Gilois.

 Grappillages du 10 août 2005

Ils se sucrent

Relevé sur le Courrier International du 12 juillet (en provenance de The Economist) : « :Il en coûte deux fois plus pour produire du sucre avec des betteraves sous nos climats tempérés qu’avec de la canne qui pousse toute l’année sous les tropiques. Les betteraviers ont autant de talent pour obtenir les faveurs de Bruxelles que pour extraire du saccharose de leurs betteraves.

La réforme du secteur sucrier proposée par Bruxelles sera très douloureuse pour les pays de la zone Afrique-Caraïbe-Pacifique (A.C.P.). Pour la
Guyane, elle va se traduire par une perte de 33 millions d’euros de revenus d’exportation, soit 6 fois le montant que le pays devait gagner grâce au plan d’annulation de la dette annoncé par le G 8. Dans ce pays le sucre fait vivre une personne sur cinq. ». Non seulement les betteraviers ne sont pas dans la mélasse, mais grâce à Bruxelles, ils se sucrent largement.

Jeux de riches

De même source (et du journal l’Equipe) : « La candidature aux Jeux Olympiques 2012 à Paris aura coûté 40 millions d’euros, dont 18 à la charge des contribuables, et déjà l’Equipe demande à ses lecteurs de se prononcer sur une nouvelle candidature ! » Ne mégotons point : nous sommes riches !

Trou la la ...

De même source : « La tonitruante réforme DOUSTE de la Sécurité Sociale a fait ‘pschitt’ ! : en 2005, le trou restera inchangé par rapport à l’année dernière, entre 11 et 12 milliards. Avec en plus deux petites surprises : un déficit de 1,9 milliard du Fonds de solidarité vieillesse et un autre de 1,5 milliard du Fonds de financement des prestations sociales agricoles.

Côté UNEDIC, il faut compter sur une ardoise d’environ 4 milliards. Quant aux collectivités locales, d’habitude excédentaires, elles auront besoin en 2005 de trouver entre 1 et 2 milliards. Tout cela ajouté à un déficit budgétaire d’environ 50 milliards donnera un déséquilibre des comptes publics compris entre 3,5 et 4 %. Tchao Maastricht ! et en 2006 ce sera encore pire. » Il est vrai, peut-on lire par ailleurs, que CHIRAC restera l’homme qui, en cinq ans, a augmenté la dette de 250 milliards d’euros !

De quoi qui cose ?

De Marianne du 15 juillet : « Le nouveau P.D.G. de France Telecom, Didier Lombard, a présenté son plan pour la période 2006-2008 : il s’intitule ‘NEXT’. Traduit en français - un verbiage qui constitua naguère une langue, et qu’il faut désormais considérer comme un vulgaire patois -, cela signifie ‘suivant’ ou ‘prochain’. Didier LOMBARD a annoncé le lancement de nouveaux services, tous marqués du sceau verbal de la mutation en cours. Ces services s’appelleront : ‘Family Talk’, ‘LiveCom’, ‘Business Talk’, ‘LivePhone’, ‘LiveMusic’, ‘LiveZoom’, ‘Mobile & Connected’, ‘homezone’. Il faut saluer une audace qui permet à France Telecom d’apporter sa pierre à l’enterrement de la francophonie, vestige d’une époque révolue où existaient des langues nationales. » Jacter roastbeef, c’est ça qu’est européen, coco !

Patronne des patrons

De même source : « Elles défilaient dans les années 70, les filles, pour se libérer de leur triple exploitation (......). Nous attendions les pétroleuses, les filles de Louise MICHEL, les syndicalistes farouches, bref, l’avenir de l’homme jusque dans la lutte des classes. Pour la défense des travailleuses et des travailleurs, il a fallu se contenter d’Arlette. La victoire féministe a pris les traits de Laurence PARISOT, femme de choc, patron de combat et patronne des ... patrons ! (.....) Comme tant d’idées ‘de gauche’ la promotion des femmes trouve sa réalisation au sein d’une organisation réactionnaire (.....) En l’état actuel de la société, le féminisme est plus efficace dans la carrière d’une patronne que dans celle d’une ouvrière ! » Haut les filles ! titre KONOPNICKI. Oh ! Les filles !

Des Chinois partout

De même source : « Le secteur du textile new-yorkais, qui représente 12 milliards de dollars de ventes de vêtements en gros, est en perdition : 70 % des emplois supprimés en trente ans, 17000 en 6 mois !

A cause de quoi ? De la concurrence chinoise et des délocalisations en Chine.

Et qui contrôlait le secteur du textile new-yorkais ? Les Chinois ! La mondialisation néolibérale n’a que faire des états d’âme. ». Bref ; ne chinoisons pas !

Les promesses
au four

De même source : « En juillet 2004, alors qu’il était déjà ministre, Nicolas SARKOZY s’était rendu à la verrerie SEDIVER dans l’Allier, menacée de fermeture. Il avait annoncé aux salariés inquiets qu’il allait s’occuper personnellement de SEDIVER.

Résultat le Préfet a donné l’autorisation d’éteindre le dernier four en activité de l’usine : c’est ça la méthode Sarko ! ».

Il est bien connu que les promesses ne sont valables que ceux qui y croient et que sous cet aspect Monsieur SARKOZY a tout pour faire un Président de la République ! !

Ah .....ne !

De même source : « De Lech WALESA, ex-Président polonais, à propos du non français au traité ‘constitutionnel’ européen : « Je suggère de demander aux Français pourquoi ils ont si longtemps encouragé les Polonais à rétablir le capitalisme, alors qu’ils sont eux-mêmes communistes ! ! ».

Pour WALESA, religion (catholique bien entendu), Europe, syndicalisme, et politique, c’est tout un ! Comme le roi MIDAS, WALESA a des oreilles d’âne, mais il y a longtemps qu’il n’arrive plus à les cacher !

Distance

Relevé dans le Courrier International du 20 juillet (d’El Pais, de Madrid) : « De Santiago CARILLO, ancien leader du Parti Communiste d’Espagne (P.C.E.) : « J’ai été un bon communiste, les traîtres, c’était eux, les dirigeants soviétiques » , déclarait dans une interview récente celui qui dirigea le P.C.E. de 1960 à 1982. A 90 ans, cet acteur clé de la transition démocratique espagnole reste toujours impliqué dans la vie politique de son pays. » A cette occasion, il n’est pas inutile de rappeler qu’à l’époque du stalinisme, les communistes espagnols, comme les communistes italiens, ont su conserver leurs distances avec Moscou.

Quatrième pouvoir

De même source (et du New-York Times) : « Etats-Unis : Il faut sauver la liberté de la presse : le lendemain de l’incarcération de Judith MILLER pour refus de révéler une source confidentielle, son journal, The New-York Times, publiait avec une certaine solennité un éditorial dont voici la conclusion : « Les questions dont débattent beaucoup les journalistes peuvent paraître abstraites. Mais elles prennent un sens très concret lorsqu’une collègue est emprisonnée pour n’avoir fait que le travail que nos lecteurs attendaient d’elle. L’enjeu n’est rien moins que le principe sur lequel repose notre société : DANS UNE DEMOCRATIE, CE SONT LES CITOYENS QUI CONTROLENT L’ETAT. Nous sommes aux côtés de Madame MILLER, ..... etc. ».

Parfois les journalistes sont emprisonnés, et ce n’est pas propre à l’Amérique, on a vu le cas aussi en France. Parfois, ils sont kidnappés, battus (on a vu récemment le cas en Irak), torturés, voire assassinés. Mais parfois aussi, hélas, certains d’entre eux, et non des moindres, se coalisent en faveur d’un camp, pesant de tout leur poids sur une consultation électorale : il n’est pas bien sûr que dans ce cas ce soit en faveur de la démocratie.

Le péril vieux

De même source : « La population mondiale est passée de 3 à 6,5 milliards d’individus entre 1960 et 2005. Mais avec le ralentissement presque universel des naissances, la peur du surpeuplement fait place à une autre angoisse, celle du vieillissement.- Les Occidentaux ne sont plus les seuls à se demander qui paiera leurs retraites. La question se pose aujourd’hui en Asie, non seulement au Japon, mais aussi chez les ‘dragons’ et en Chine.- Quant à l’Europe de l’Est, sa population diminue depuis des années.

Les pays développés commencent à mesurer le défi économique et politique que représente le vieillissement de leur population. Mais ce n’est rien à côté de ce qui s’annonce dans le monde en développement, notamment en Chine.- Et au milieu du siècle, la Russie ne comptera plus que 100 millions d’habitants, au lieu des 145 actuels. ». Oui, mais il y a les robots et ils ont déjà viré les hommes (femmes comprises) depuis une sacré paie.

Parti ....pris

Relevé sur le Canard Enchaîné du 20 juillet 2005 : « Un groupe de députés U.M.P. vient de déposer une proposition de loi organique sur la neutralité et l’indépendance des membres du Conseil Constitutionnel : Objet de cette proposition : Eviter désormais l’indépendance et l’impartialité ‘à éclipses’ en interdisant à tout membre du Conseil Constitutionnel de se mettre en congé pendant la durée de son mandat, sauf empêchement, par exemple pour raison de santé. Et le Canard commente : si Simone VEIL qui a pratiqué la ‘mise en congé’ pour faire campagne pour le oui, et Giscard qui siège ‘à éclipse’, ne sentent pas visés, c’est à désespérer ! » La sagesse populaire ne dit-elle pas : on ne peut pas à la fois être juge et partie !

Du pain et de l’eau

De même source et du Parisien du 9/7 : « L’indice de référence pour calculer la hausse des loyers va augmenter de 4,83 % à partir 1er août. Voilà qui va aider les locataires à consommer plus. » Une chaumière et un cœur suffisent au bonheur, dit-on ; désormais il faut y ajouter le pain sec et l’eau ! ... S’il reste de l’eau !

Attention : fracture

De Marianne du 22 juillet : « Le oui luxembourgeois à la Constitution est pour certains une bonne nouvelle que l’on n’osait plus espérer. Le scrutin luxembourgeois n’a fait cependant que confirmer la coupure entre l’Europe d’en haut et celle d’en bas.- Dans les régions du pays où sont concentrés les ouvriers et les employés, le non a été majoritaire. » Il n’y a pas quoi faire la tournée des grands-ducs !
.
Souvent presse varie
Bien fol qui s’y fie

De même source : « C’est une question essentielle et grave : Celle du manque de pluralisme de l’information et de l’inquiétant fossé qui se creuse entre l’opinion et les médias. Hier le pouvoir médiatique ne jurait que par le modèle allemand, avant-hier japonais. Ces temps-ci il est blairiste, unanimement blairiste. Et demain quoi ? Chinois ?

‘Feu sur le modèle français !’ Le slogan sarkozyste est devenu une évidence médiatique. Les réformes Schröder ? Exemplaires, il y a 6 mois, et soudain plus aucun intérêt ! Le mot d’ordre d’hier ? ‘Vive Eltsine et sa ‘thérapie de choc’, laquelle, rappelons le, martyrisa et criminalisa la Russie. Aujourd’hui ? ‘A bas Poutine ! ‘ Qui oserait échapper à cette vérité comminatoire ?

Hier, Bush était en train de gagner son pari au Moyen-Orient ; aujourd’hui, il est en train de le perdre. Deux affirmations contradictoires, Hier le Baron Seillière était ‘moderne’ ; aujourd’hui, destructeur des relations sociales, il est archaïsé ; mais Laurence PARISOT, elle, est devenue la modernité incarnée. Une réalité vient contredire le discours médiatique, mais aucune autocritique n’en découle. »

Il n’est pas nécessaire, bien entendu, de revenir sur le comportement des principaux médias lors de la dernière consultation référendaire : Ce fut la technique de l’intoxication et du rouleau compresseur : Vous avez lu une autocritique quelque part, vous ?

Exclus

De même source : « Le gouvernement israélien vient d’approuver le tracé du ‘mur de protection’ de Jérusalem-Est, qui va exclure de la partie orientale annexée près d’un quart de la population arabe de la cité, soit environ 240000 habitants. La barrière va traverser deux quartiers palestinien, plaçant 55000 résidents du ‘mauvais côté‘. Ils risquent d’être séparés des services sociaux, municipaux et des emplois auxquels ils ont en théorie accès. ». Ce n’est pas le ghetto de Varsovie, mais le ghetto de Jérusalem ! Mais il s’agit là d’un propos antisémite propre à attirer les foudres de SHARON, CHIRAC ET SARKOZY réunis. Les Palestiniens, eux, sont priés de se taire. Ils n’ont pas droit à la colère.

Survivre

De même source : « Il y a 15 ans tous les Chinois bénéficiaient d’un même revenu. (A l’époque de Mao Zedong, on mangeait à notre faim ; on avait du travail et un logement, disent les habitants de Penghu.) Les Chinois accepteront-ils de devenir les champions du monde des inégalités ? » La question pourra aussi se poser dans quelques années à la majorité des terriens victimes de la globalisation-mondialisation, même assaisonnée à la sauce sociale-démocrate.

Echos cueillis par Jean Gilois

 Grappillages du 31 août 2005

Faits divers

Relevé dans le Courrier International du 21 au 27 juillet (et de Il Manifesto de Rome) : “Plus que jamais l’Irak vit au rythme d’attentats meurtriers. Le 13 juillet 32 enfants et adolescents groupés autour de soldats américains qui leur distribuaient du chocolat ont été tués par un kamikaze.-Samedi 16 une attaque suicide à Moussayeb, à 60 kilomètres au sud de Bagdad, a fait au moins 83 morts avec l’explosion d’un camion-citerne de gaz. - Lundi 18, on a recensé 18 morts dans diverses attaques " . Ainsi, il n’y a pas que Londres et Charm El-Cheikh : En Irak, les assassinats, c’est tous les jours ; mais ils ne font jamais la une des journaux : ce sont des assassinés de dernière classe, des assassinés pour faits divers, en quelque sorte.

Busherie

De Marianne du 29 juillet : « Selon l’enquête par le groupe réalisée par le groupe d’observation Irak Body Count, 24865 civils ont été tués en Irak depuis le début de l’intervention américaine, soit 34 victimes par jour. Le tiers de ces pertes sont dues aux forces de coalition. Voici quelques mois, une autre enquête du ‘lancet’ journal médical britannique donnait un nombrede victimes civiles beaucoup plus élevé : 100 000. » Cette Busherie se révèle chaque jour un peu plus un dramatique fiasco : Au Vietnam, il y avait un adversaire unique qui pouvait devenir un interlocuteur ; en Irak, il n’y a personne, ou alors, ils sont trop nombreux, ce qui revient au même !

Transparence

Du Canard Enchaîné du 10 août, et de la revue « Capital », : « la patronne des patrons aurait complètement omis, de 2000 à 2003, de transmettre les comptes de son entreprise, l’IFOP, au Tribunal de Commerce, ce qui est parfaitement illégal ». C’est sûrement de la faute de ses salariés.

Clairvoyance

Du Canard, et du Nouvel Obs du 4 août : « Le Premier Ministre tient, en privé, un langage sévère pour le Président de la République qu’il juge à la fois versatile et usé ». Oh Dominique ! le soleil d’août t’a-t-il tapé sur le ciboulot ?

Tout s’achète
Tout se jette

Selon le Canard, « En 4 ans, Total a consacré [une partie] de sa plantureuse trésorerie à racheter ses propres actions pour les détruire ensuite. Soit 4,5 milliards d’euros par an qui ont manqué, comme l’a calculé Le Point (28/7) pour augmenter les salaires ou pour investir par exemple en France. Cette réduction de capital de Total a eu pour effet mécanique de faire monter le cours de l’action du groupe, les dirigeants ont donc vu la valeur de leurs stock-options augmenter d’autant ». Dix huit milliards s’en sont allés en quatre ans. Soit le déficit de la Sécu !

Lave plus blanc !

Selon le Canard du 10 août, ATRAVI, une résidence huppée des Yvelines, a inventé une nouvelle forme de discrimination. Elle a écrit à l’un des résidents, sans doute dragueur impénitent : « Depuis longtemps le défilé constant de jeunes filles africaines dans votre appartement nous pose des problèmes ».. Ah si seulement ce locataire avait eu le bon goût de préférer les Suédoises ...

Moisi

De Marianne du 6/8 : « Quelle est l’inquiétude « numéro un » des Etats-Unis, selon le magazine Fortune ? Les délocalisations ! Les Etats-Unis vont-ils devenir eux aussi un pays moisi ? ». On croyait qu’il n’y avait que les Français à vivre dans la peur du chômage.

Ubiquité

De Marianne toujours : « Un cerveau présumé des attentats de Londres aurait été arrêté en Zambie. C’est d’autant plus intéressant que le même homme a précédemment été tué par les troupes américaines en Afghanistan, puis arrêté et emprisonné au Pakistan ». La nébuleuse terroriste est comme l’Hydre de Lerne. Dans la mythologie grecque, cette bestiole avait 50 ou 100 têtes dont une immortelle.

Sarko-cumul

De Marianne du 6 août : « Nicolas Sarkozy a décidé de ne pas s’appliquer la règle du non-cumul des mandats ». Il restera ainsi Président de l’UMP, Ministre, Président du Conseil Général des Hauts de Seine. Attention à l’usure !

Sarko aime
les jeunes

De Marianne encore : « Marie Guenevoux, Présidente des Jeunes Populaires, mouvement de jeunesse de l’UMP, a été contrainte à la démission » .Cette jeune personne ne cessait de dénoncer la Sarkomania ambiante !

Mamie

De Senior.Actu, du 3 août : « Un groupe de grand-mères qui protestent depuis trois ans contre la guerre en Irak, s’est récemment retrouvé devant un tribunal américain, pour avoir enfreint la loi en tentant de s’engager dans l’armée des Etats-Unis arguant du fait qu’il valait mieux les choisir elles, plutôt que d’envoyer des jeunes se faire tuer au Moyen-Orient » . « Les raging mamies » se sont entendu dire que « les contestataires n’avaient pas le droit de pénétrer dans une caserne ». Elles ont répondu qu’elles avaient bien l’intention de devenir soldates ! Cette « intrusion » n’a pas été du goût de l’armée américaine. Faites l’humour, pas la guerre !

La guerre des rubans

Autour de l’évacuation de Gaza, les Israéliens se sont livrés à une guerre de ... rubans. Rubans orange, pour les « durs » hostiles au retrait de Gaza. Rubans bleu et blanc pour les réalistes et les « colombes » .
Voilà au moins une guerre sans victimes.

Shoot to kill

De El Watan, du 8 août : « ce qui terrorise le plus les Londoniens, c’est la nouvelle politique de « shoot to kill » de la police qui consiste à « tirer pour tuer » toute personne soupçonnée d’être un kamikaze. Un jeune Brésilien en a déjà fait les frais, quand il a été abattu à bout portant de sept balles dans la tête alors qu’il se trouvait à terre, car il n’avait pas obtempéré à un ordre de s’arrêter de la police ».Au pays de l’Habeas Corpus, un faux geste peut vous coûter la vie. La mort préventive en quelque sorte.

PIB PIB PIB ...

D’Alternatives économiques de juillet-août 2005 : « 223 c’est le produit intérieur brut (PIB) par habitant, exprimé en parité de pouvoir d’achat, affiché par le Luxembourg en 2004, à plus du double de la moyenne de l’Union européenne » Selon cette même revue, si le PIB de l’UE est à 100, le Luxembourg est à 223, l’Irlande est à 140, l’Angleterre est à 120, la France et l’Allemagne sont à 110.

Paradis

Emplois mal payés et loyers exorbitants font déchanter bien des jeunes Français lancés dans l’aventure londonienne. Londres est en effet le paradis des petits boulots. Résultat : le départ prématuré de ceux qui, venus tenter leur chance, n’ont réussi qu’à griller toutes leurs économies : 8 « jobbeurs » sur 10 repartent avant le terme prévu. Le mirage anglais, vu de près, ressemble plus à un enfer qu’à un eldorado.

On peut cogner ?

Selon Marianne du 30 juillet, « De très violents affrontements entre les ouvriers de la filiale de Honda en Inde et des policiers ont fait 130 blessés. Depuis longtemps on n’avait pas vu pareille brutalité en Inde » .
Les salariés de Honda manifestaient dans les rues de New Delhi pour marquer leur solidarité avec 30 collègues licenciés. Des policiers anti-émeute munis de fusils automatiques et de bâtons de bois ont répliqué avec force. Où allons-nous si les salariés bénéficiaires de délocalisations manifestent comme de vulgaires syndicalistes occidentaux ?

N’écoutez pas mesdames

On se demande parfois pourquoi les hommes n’écoutent pas les femmes. Selon une étude de l’Université de Sheffield (et Le Parisien de 7/8), “les voix des femmes, plus aiguës et musicales, émettent une vaste gamme d’ondes sonores et sont donc plus difficiles à décoder “. Ce qui nécessite une plus grande activité du cerveau de ces messieurs et engendre une certains fatigue.

 Les délinquants ne sont pas tous des jeunes

On a tendance à accuser les jeunes de toutes sortes d’incivilités. La lecture de la presse quotidienne révèle cependant des déviations. Etonnantes ?

De Sud-Ouest du 26/7 : « Un homme de 81 ans a tiré à deux reprises sur des hélicoptères bombardiers d’eau, intervenant sur un incendie à Grasse, et qui avaient interrompu sa sieste ». Dormez braves gens, les pompiers veillent sur vous.

De Libération du 8/8 : « un biologiste du CHU de Nancy, a été mis en examen pour empoisonnement sur mineur de moins de 15 ans. Il aurait voulu rendre son fils un petit peu malade pour démontrer qu’il avait les réflexes adéquats d’hospitalisation, que c’était un bon père et donc que c’est à lui qu’il fallait confier la garde de l’enfant ». Mais le cyanure, ça ne pardonne pas !

Du Figaro, du 12/8 : « Le sergent-chef Jean-Yves G. a été interpellé le 9 août à son domicile de Figanières (Var), alors que de lourds soupçons pesaient sur lui depuis déjà quelques jours. Sapeur-pompier professionnel, l’homme, âgé d’une quarantaine d’années, était « l’un des piliers de la cellule communication » du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) du Var. Lors de son audition, il a reconnu avoir déclenché « entre six et sept » incendies depuis l’année 2003, dont trois au cours des quinze derniers jours ».

De Ouest-France du 13/8 : « une policière avoue l’agression violente d’une femme de 74 ans et de son petit-fils de 4 ans. Elle s’était particulièrement acharnée sur l’enfant en lui portant des coups de chaise et de couteau ». Hé bé ! C’est ce qu’on appelle une « gardienne de la paix ».

Echos cueillis par Jean Gilois