Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Grappillages de septembre 2005

Revue de presse

Grappillages de septembre 2005

 Grappillages du 7 septembre 2005

Augusto Pognon

Du Monde diplomatique d’août 2005 : « Les Etats-Unis sont les premiers à dénoncer la corruption et l’argent sale quand ils veulent clouer au pilori un gouvernement qui ne leur plaît pas. Mais ils restent très discrets quand il s’agit d’un pouvoir ami ou d’un Etat assurant leur approvisionnement énergétique ». Le 16 mars 2005, deux sénateurs américains, le démocrate Carl Levin et le républicain Norm Coleman, ont mis au jour un véritable « réseau financier secret » comprenant pas moins de 125 comptes bancaires au profit de l’ex-dictateur Augusto Pinochet et de membres de sa famille. A elle seule, la Riggs Bank a en géré près du quart.
Le général Pinochet risque de tomber sur cette affaire d’enrichissement personnel. Comme quoi le fric est plus important que la vie des hommes qu’il a torturés et tués.

Salaire de la peur

Du même journal : « Contrairement au pétrole, le gisement d’angoisse, ali-menté par la crise économique, le réchauffement climatique et le boom démographique, n’est pas près de tarir. La provocation se révèle possible à tout moment. L’urgence légitimant l’action sans garantie démocratique, les entreprises et les institutions qui vendent de la sécurisation peuvent s’engager à fond dans le business de la peur ». La politique de la peur l’emportera-t-elle ? Alors les terroristes auront atteint leur but : ils auront transformé, en peu de temps, les grandes démocraties en forteresses paranoïaques étouffant leurs propres citoyens.

Vivre ensemble

Le 10 septembre, est la 2e grande journée de mobilisation internationale sur les Objectifs du millénaire pour le déve-loppement (OMD), En France 300 000 pétitions seront remises à M. Chirac et le rendez-vous à l’ONU aura lieu du 14 au 16 septembre. En 1974 les groupes dominants des pays riches avaient promis d’éliminer la pauvreté en 2000. On sait hélas que celle-ci a augmenté. Les groupes dominants des pays riches et les élites au pouvoir dans les pays pauvres, ont mené des politiques commerciales, financières et technologiques renforçant les causes de l’appauvrissement continu des populations déjà dans le dénuement.
Selon Le Monde Diplomatique d’Août : « Ce dont l’humanité a besoin, ce n’est pas de conquérants et d’empereurs, mais de bâtisseurs d’un vivre ensemble grâce à un contrat social mondial fondé sur l’aspiration de toute personne et de tout peuple à la dignité, à la justice, à la liberté et à la paix ». Facile à dire, quand une minorité puissante propose aux dominés, aux pauvres et aux exclus d’accepter le caractère inévitable et « naturel » de la pauvreté et de la lutte pour la survie individuelle.

Entremetteuse

Sous le titre « Appel à résister », le Monde Diplomatique d’août 2005 publie un article d’Alain Accardo sur Karl Kraus, satiriste allemand du début du XIXe siècle qui dénonçait la « crétinisation » faisant perdre tout sens de la réalité, aussi bien naturelle que morale, aux individus soumis en permanence au pilonnage de la propagande. Karl Kraus dénonçait en particulier la presse de son époque et le rôle qu’elle jouait dans l’abrutissement généralisé des populations. : « Je mets la fille publique, du point de vue éthique, au dessus de l’éditorialiste libéral » disait-il « et je tiens l’entremetteuse pour moins punissable que l’éditeur de journal ». La liberté de la presse, en effet, est surtout la liberté des industriels qui possèdent la presse. Le rôle des journalistes dominants est d’imposer leurs normes à des militants et des intellectuels.

C’est comme ça ...

Du Courrier International du 28 juillet, et de El Païs (Madrid) : « En Espagne la seule réponse des gouvernements suc-cessifs aux victimes de la guerre civile et du franquisme a été l’oubli le plus complet et le silence le plus assourdissant ». Esteban Beltran, directeur de la section espagnole d’Amnesty International a présenté, le 19 juillet 2005, un rapport sur l’exigence de justice envers les victimes de cette période de l’histoire de l’Espagne. Il se heurte au refus de certains juges de faire la lumière sur les disparitions, exécutions, actes de torture, sous prétexte que « c’est l’époque qui voulait cela ». En somme c’était dans l’air du temps. Un drôle d’air.

La perturbation
rend sourd

Du Courrier et du New York Times qui dénonce l’avilissement des femmes servant dans l’armée américaine : « Un rapport du Pentagone décrit comment les femmes soldats ont été utilisées comme des objets sexuels lors des interro-gatoires » par exemple à Guantanamo Bay. La droite religieuse, si présente dans l’administration Bush, est étrangement aveugle .. ou muette.

Autodéfense

Du Courrier et de China Daily.com : « En Chine, de plus en plus d’éléphants mâles naîtront sans défenses. En effet le braconnage conduit à une modification de leur patrimoine génétique » dit un zoologue de l’école normale de Pékin. La même constatation est faite en Ouganda où le gène responsable de l’absence de défenses est en train de se répandre. Seuls les éléphants mâles ont des défenses. L’ivoire étant très recherché, ces défenses signent leur arrêt de mort. Le rapport mâles/femelles, idéalement de 1 pour 2, est aujourd’hui de 1 pour 4 en Chine et de 1 mâle pour 100 femelles en Inde. Vers la fin des éléphants ?

Arti Show

Du Courrier et du Guardian (Londres) : « Après l’avocat sans noyau, voici l’artichaut pratique : une variété plus facile à éplucher et plus charnue » est commercialisée par Marks & Spencer : 25 % de chair en plus pour le Daybreak cultivé en Californie. Le chardon comestible, mentionné dans la litté-rature de la Grèce antique, a de nouveaux jours devant lui.

25 millions de petits Chinois

De Marianne, du 23 juillet : « Après les avortements sélectifs pratiquées dans les années 80 sur des embryons ou des fœtus féminins, 25 millions de Chinois, en âge de se marier, risquent de rester célibataires. Ce déséquilibre des sexes, qui se fera sentir en 2015 et jusque vers 2030, pourrait entraîner dans les métropoles chinoises une hausse de la criminalité, de la prostitution et des maladies sexuellement transmissibles ». En 2000, 90 % des célibataires chinois de plus de 30 ans étaient des hommes ! Après avoir exporté des textiles pour les femmes, les Chinois importeront-ils des femmes ?

Chère productivité

Selon Alternatives Economiques d’août 2005, le dernier recensement agricole (2003) dénombre 367 000 exploitations agricoles professionnelles (c’est-à-dire avec un actif travaillant au moins à trois-quarts de temps). C’est 200 000 de moins qu’il y a 15 ans.
Alors qu’il fallait 4,7 actifs à temps plein pour cultiver 100 hectares en 1988, il n’en faut plus que 3,1 en 2003 : un gain de productivité de 34 % en 15 ans.
Et une perte d’emplois .

Niger

Dans ce pays la malnutrition frappe 3,6 millions
de personnes (un tiers de la population). Un appel d’urgence de 30 millions de dollars a été lancé
par les Nations Unies. Pour 2005 le Président
Bush a demandé 100 milliards de dollars pour
faire la guerre en Irak, Soit 3300 fois plus que la somme demandée pour le Niger.

Echos cueillis par J. Gilois


 Grappillages du 14 septembre 2005

Pauvres pauvres

Du courrier International du 3 septembre 2005 : « comme l’ont montré les ouragans précédents, ceux qui ont le moins de biens à perdre sont ceux qui en perdent le plus. Les souffrances endurées par les familles pauvres ont lieu en général loin des caméras de télévision, qui préfèrent s’intéresser au destin de coûteux bateaux échoués dans les ports. Mais les pauvres en prennent toujours plein la figure. Pas besoin d’un ouragan de catégorie 4 ou 5 pour balayer leurs mobil-homes et leurs cabanons. Quand il faut évacuer, ils ne peuvent se payer un billet d’avion ou une chambre d’hôtel pour fuir la tempête. Ils terminent dans des abris comme le Superdôme », l’enceinte sportive où ont été placés provisoirement les sans-abri, et qu’il a fallu évacuer dans des conditions dramatiques. Mais que voulez-vous, c’est humain, le drame de la pauvreté manque trop de couleurs !

Désespoir au sud

Du Matin du Sahara, du 31 août 2005 : « En quatre assauts successifs, une centaine d’immigrants subsahariens ont envahi Mellilia (Maroc) : ce pays est envahi de sans-papiers, ni les détecteurs infrarouges, ou les gardes-frontière, ni les barrières ou le double grillage métallique, n’arrivent à empêcher l’émigration clandestine. Des ressortissants maghrébins et des subsahariens confrontés aux conflits et à la misère en Afrique, ne cessent de transiter par le Maroc, dans l’espoir de passer en Espagne, souvent au péril de leur vie »
Des sources proches de la police assurent que les assauts ont été menés d’une manière coordonnée et avec des manœuvres de diversion.

Cela fait longtemps qu’on le sait : les peuples condamnés à la misère ne resteront pas sans réaction, surtout quand nos écrans de télévision véhiculent une image de luxe et de vie facile. Plus que jamais le déséquilibre Nord-Sud met le monde dans l’insécurité. Les armes ne pourront pas endiguer la vague des miséreux qui ont le désir de vivre.

Frère Singe

Du Figaro du 3 septembre 2005 : « le chimpanzé est notre frère à 99% : Le séquençage du génome du singe pourrait permettre de mieux comprendre l’évolution de l’homme. Les biologistes ont aussi remarqué que le singe était beaucoup moins sensible à des maladies comme le cancer ou la maladie d’Alzheimer  . Pour l’anthropologue Pascal Picq, ces recherches remettent en cause la suprématie de l’homme sur le chimpanzé en montrant que l’apparition des caractères humains ou simiesques n’est pas due à des phénomènes simples ».
Il convient désormais de s’interroger non seulement sur ce qui fait de nous des hommes, mais aussi sur ce qui fait du chimpanzé ce qu’il est.

Pouvoir, quand tu nous tiens !

De Ouest-France du 5 septembre : « Raffarin n’exclut pas d’être candidat en 2007 ». A croire que le pouvoir est une drogue dure, même au prix d’une impopularité maximum !

Duel corporel

De Ouest-France du 5 septembre : « Zébulon, c’est lui, c’est Sarkozy. Il lui va bien ce surnom de personnage de dessin animé, monté sur ressort, secoué de haussements d’épaules et de soubresauts du menton ». Bigre, démantibulé à ce point le bonhomme ? A côté, toujours selon Ouest-France : « Dominique de Villepin tombe le short, le polo, dévoile une silhouette de jeune homme aux cheveux blancs et pique une tête dans une mer à 16°. Une jeune fille s’exclame : C’est Apollon ». La future élection présidentielle se jouera sur le physique ?

Beaux et riches seulement

Du Monde du 5 septembre : « Les BCBG du monde entier ont désormais leur club officiel. Un site danois est exclusivement réservé aux personnes jeunes, riches, dynamiques et belles. Lancé en 2002, le site connaît un essor fulgurant avec près d’un million d’adhérents à travers le monde. Les candidats sont scrupu-leusement triés sur le volet par un jury de 1 000 membres « parfaits », cela va de soi. Selon son créateur, Robert Hintze, BeautifulPeople est destiné faciliter les rencontres   « privées et professionnelles, entre personnes qui s’élèvent au-dessus de la majorité grâce à leur apparence (physique) attirante et leurs excellentes qualités personnelles ». Faire partie de l’élite a un prix : environ 22 euros par mois, ou près de 105 euros annuellement.

Devinette

Qu’est-ce que la chicaillerie ?
C’est un mot utilisé par Dominique de Villepin lors de l’université d’été des jeunes UMP à La Baule le 3 septembre 2005. . Cela voudrait dire : zizanie, débat stérile, déchirure fratricide .... Cela fait penser à chicane mais aussi à Chirac et à raillerie .......Chicanerie, Chiraillerie ....

Rot

Du Courrier International du 25 août : « les océans captent et dissolvent une partie importante du gaz carbonique (CO2) atmosphérique. Le gaz se transforme alors en acide carbonique, augmentant l’acidité des océans ». De plus, l’eau de mer capte le méthane, celui-ci se solidifie au fond des mers pour former une sorte de glace (les hydrates de méthane). Or ces hydrates sont instables « si la température de l’eau augmente, les océans pourraient libérer ce gaz qui exerce un effet de serre 20 fois plus puissant que le CO2 ». Un de ces « rots de méthane » (methane burps) s’est produit il y a 55 millions d’années, augmentant la température moyenne de 8 °C. Si la mer rote, nous aurons chaud.

Machiavel, reviens !

De Marianne du 20 août et du Daily Mirror : « une note confidentielle interne de la société Gate Gourmet révèle que la société avait élaboré un plan d’une incroyable violence sociale ». La stratégie se déroulait ainsi : 1) Former un nouveau personnel par l’intermédiaire d’une filiale, chargée de recruter des saisonniers à très bas salaire 2) l’annoncer aux syndicats. Ce qui provoque un mouvement social non officiel 3) licencier alors le personnel et le remplacer par celui qu’on vient de former. La note confidentielle précisait : « Il faut dire aux salariés qu’ils ne vont plus être autorisés à partir plus tôt, qu’ils ne pourront plus boire ou manger dans les véhicules de livraison, que les heures supplémentaires ne seront plus payées »..... La provoc’ a marché. La grève a eu lieu le 10 août 2005. Mais la société n’a pas pu pousser son plan jusqu’au bout : la découverte de la note confidentielle a tout stoppé. Partie remise ?

Poules à plat

Du Canard Enchaîné du 31 août : « Le bureau des statistiques animales, qui dépend du ministère de l’agriculture, vient de s’apercevoir que les élevages industriels de poules pondeuses sont de plus en plus gros. Aujourd’hui un poulailler de ponte aligne en moyenne 43200 poules contre 36100 il y a 15 ans. Ce qui fait 32 volailles au mètre carré ». Pour avoir une idée, imaginez 280 poules dans votre petite chambre à coucher ! Si le virus de la grippe aviaire se développe, ça promet de beaux abattages. La Belgique vient de lancer un appel d’offres préventif pour la capture, l’abattage, le chargement des volailles, la désinfection du personnel, du matériel et des lieux. Le contrat prévoit que les bestioles devront être abattues dans un délai de 12 heures.

Echos sélectionnés par Jean Gilois

 Grappillages du 21 septembre 2005

Le calvaire des riches

De Marianne du 27 août 2005 : « La Société Capgemini France a mis au point un indice des prix destiné à mesurer l’évolution du coût de la vie des riches. Comment mesurer les retombées de l’inflation du champagne millésimé dans le panier de la bonne de la ménagère de Neuilly ? Comment évaluer les conséquences de l’explosion des prix de l’immobilier pour le malheureux qui vient d’offrir à sa fille une villa les pieds dans l’eau à Antibes ? Cet indice met en lumière le drame caché de la France d’en haut : l’inflation subie par les riches atteint 11 % par an. En effet, comme il y a de plus en plus de riches et pas assez de produits de luxe, les prix flambent ». Finalement, mieux vaut être pauvre car les signes extérieurs de pauvreté restent toujours à la portée de ceux qui doivent les exhiber.

Braderie

De François Bayrou, et de Marianne du 27 août : « Villepin brade le patrimoine (autoroutes) pour 11 milliards d’euros aujourd’hui, alors qu’il peut en attendre 40 sous forme de dividendes jusqu’en 2032 ». Oui mais il y a 2007 à passer avant. La Droite fait tout ce qu’elle peut pour gagner des voix. Tant pis si, après, se produit un dérapage non contrôlé.

Orange amère

De Marianne encore : « La révolution orange, en Ukraine, était riche de promesses. Huit mois plus tard la population avoue sa désillusion. L’Ukrainien moyen ne comprend pas pourquoi tel haut fonctionnaire notoirement corrompu est maintenu à son poste, en vertu de quel principe il est toujours tenu de verser des pots de vin et pourquoi les prix n’arrêtent pas de monter ». Même les partisans de Iouchtchenko sont amers. « La seule différence entre Dieu et Iouchtchenko, c’est que Dieu ne se prend pas pour Iouchtchenko »

75 euros

De Marianne du 3 septembre 2005 : « le gouvernement belge versera 75 euros à chaque foyer du royaume soit 300 millions : 100 millions de surplus de recettes lié à la hausse du baril de pétrole et 200 millions au titre d’une augmentation des impôts sur laquelle le gouvernement est revenu ». S’il fallait faire la même chose en France, cela coûterait 600 millions.

Vendez des radars

Du magazine Autoplus de juillet : le magazine s’est procuré les contrats signés par l’Etat avec la société Sagem et quelques autres : 70 millions d’euros pour l’identification des contrevenants et le recouvrement des PV ; 42 millions pour les cabines et radars embarqués ; 41 millions pour la mise en place et l’entretien. Même la planification de nouvelles installations est prévue, avec un tarif de 30 000 € par mois par ingénieur.

Super (Im)puissance

Du Courrier International du 1er septembre à propos de l’Irak : « le taux de soutien de la population américaine est tombé à 34 %. Bush a non seulement perdu le pays mais aussi son armée. Ni les primes, ni l’abaissement du niveau de recrutement, ni la falsification de diplômes de fin d’études secondaires, n’ont permis de résoudre la pénurie d’effectifs. Les principaux stratèges de Bush essaient de donner un nouveau nom à la guerre d’Irak : lutte mondiale contre l’extrémisme violent ». En fait les USA montrent de plus en plus leur impuissance. L’Irak sombre dans la guerre civile. Le 13 septembre, onze attentats suicide simultanés ont fait 150 morts à Bagdad, la journée la plus sanglante depuis le 1er mai 2003, fin des opérations majeures en Irak. Mais pendant qu’on regarde l’Irak, on ne regarde pas ailleurs : au Bangladesh par exemple, le 17 août, 434 attentats à la bombe ont eu lieu simultanément : la montée de l’islamisme accompagne la prise de conscience des inégalités du monde.

Coût de la terreur

Du Courrier et du New York Times : « Les Etats-Unis dépensent 6 milliards de dollars par mois pour occuper l’Irak. Mais le coût de la guerre est beaucoup plus élevé car, en ajoutant les incitations financières pour recruter et garder les soldats, les pensions des vétérans et des blessés, le poids de la guerre sur le déficit américain et la hausse du prix du pétrole, la facture s’élève à 1300 milliards de dollars sur 6 ans, soit 22 dollars par mois, 11 300 dollars par foyer américain »

Dégât collatéral

Du Courrier et de Nature (Londres) : « l’anti -inflammatoire Vioxx a causé plusieurs milliers d’infarctus mortels. C’est la plus grande catastrophe de l’histoire de l’industrie pharmaceutique avec plus de 26 000 décès en 6 ans ». Pourtant, une étude interne au laboratoire, en novembre 2000, révélait que le VIOXX provoquait 4 fois plus de risque d’infarctus que d’autres médicaments, mais la société phar-maceutique n’a pas voulu en informer les médecins. Elle en a tiré un bénéfice de 2,5 milliards de dollars pour la seule année 2003. Les dollars du cœur en quelque sorte.

Vie de chien

Du Courrier et de El Mundo (Madrid) : « quatre représentants des principaux parti mexicains ont vécu pendant trois jours la vie d’une famille misérable d’Aguascalientes, dans 18 m2 sans gaz ni électricité, sol de terre battue, toit de tôle ondulée, murs de carton et de chiffon. (...) Nous savions que la pauvreté existait mais pas à ce point, ont-ils dit ». Trois jours seulement ? Quand même ce serait une expérience à faire pour tous les dirigeants politiques français. Ils verraient les choses autrement !

Femmes : Spécial K

Du Monde Diplomatique : « l’Allemagne subit un déclin démographique substantiel qui va bouleverser son avenir. De 2,03 enfants par femme en 1970, l’indicateur de fécondité est tombé à 1,56 en 1980 puis à 1,31 en 2002. La chute de la natalité allemande est liée à l’idéologie des trois K : Kinder, Küche, Kirche : les enfants, la cuisine, l’église. La mère étant toujours censée se consacrer exclusivement à l’éducation des petits enfants, les structures d’accueil des moins de 5 ans n’ont pas été développées depuis trois décennies... D’où le renoncement à la maternité de nombreuses femmes attachées à leur autonomie ». En France l’indice de fécondité est passé de 1,78 en 1998 à 1,92 en 2004. Notre pays bénéficie d’une vigoureuse politique nataliste (quotient familial, allocations familiales, etc.), mais aussi d’un environnement culturel favorable : les femmes qui travaillent tout en élevant leurs enfants sont valorisées socialement. Alors qu’en Allemagne, elles sont considérées comme de mauvaises mères.

Echos sélectionnés par J.Gilois


 Ecrit le 21 septembre 2005
Froideur sociale

Selon l’Humanité du 15 septembre, la CDU, menée par Angela Merkel, reconnaît avoir commis des erreurs dans la campagne électorale en Allemagne, « en n’ayant pas mesuré la dimension de la froideur sociale » qui pourrait lui être reprochée.

Alors que le chancelier sortant Gehrhard Schröder, SPD, a largement fait une politique de droite, le CDU souhaite aller plus loin avec de nouvelles coupes dans les dépenses sociales, de nouvelles réductions d’impôts, une hausse de la TVA, la possibilité d’embaucher des chômeurs en les payant, pendant deux ans, à 10 % en dessous des accords tarifaires.

 Grappillages du 28 septembre 2005

Dés-information

Du Monde Diplomatique de septembre 2005 : « Partout des industriels ultracon-servateurs manœuvrent pour consolider leur monopole des ondes. Le groupe Murdoch a des visées sur Internet, l’éditeur Axel Springer convoite un réseau de télévisions, Fininvest (Berlusconi) pourrait racheter le quotidien Corriere della Sierra. Aux Etats-Unis, grâce au groupe Sinclair, l’administration Bush dispose d’un bon relais de propagande ». Journalistes terrorisés, informations « locales » centralisées, licenciement de personnels, choix politique des sujets à traiter ... on se croirait en France avec Dassault !

 Souverain

Du Diplo encore, qui distingue entre « souveraineté des Etats et souveraineté des peuples » : « Si les Etats se défont de certaines de leurs prérogatives, ce n’est pas au profit de structures démocratiques. Les gouvernements sont moins sourcilleux lorsqu’il s’agit de concéder des pouvoirs à l’OMC (organisation mondiale du Commerce) qu’aux Nations Unies elles-mêmes ou aux tribunaux internationaux protégeant les droits humains ». En fait, ce que les Etats abandonnent, ce n’est pas leur souveraineté, c’est le pouvoir des peuples de contrôler (au moins un peu), le monde en construction. De cette manière, par exemple, la remise en cause du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes est au cœur de la construction européenne.

 Chine et harcèlement

Du Courrier International du 15 septembre : « Les députés chinois vien-nent de reconnaître pour la première fois qu’il existe des cas de harcèlement sexuel dans leur pays et qu’il convient de les réprimer. Selon un sondage effectué par le quotidien Beijing Yule Xinbao, plus de la moitié des femmes interrogées affirment en avoir déjà été victimes au travail, principalement du fait de leurs supérieurs hiérarchiques ». Le harcèlement n’est bien sûr qu’un aspect de la forte discrimination sexuelle en Chine, un pays où, pourtant, la Constitution établit l’égalité des sexes...

 Guerre et Paix

Selon un sondage réalisé du 7 au 9 septembre à Gaza et en Cisjordanie par le Centre Palestinien d’études politiques et statistiques, « 84 % des Paslestiniens estiment que le retrait israélien de la Bande de Gaza est dû à l’action de la résistance. Par contre 82 % s’opposent à des actions militaires lancées de la Bande de Gaza contre Israël et 60 % souhaitent le ramassage des armes des groupes militaires à Gaza ».

Pendant près de 40 ans, la lutte armée a été synonyme d’héroïsme et de sacrifice. Il va être plus difficile d’accepter la paix dans une région marquée par la misère. Les affrontements du 24 septembre 2005 en sont hélas l’illustration.

 Barde et contrefaçon

Du Courrier et du New Yorker : « Sarkozy ... sa vision de l’Amérique est typiquement française. Elle n’est pas sans évoquer celle du plus français des artistes, Johnny Hallyday, ce clone d’Elvis, dont la longévité n’a d’égale que son incapacité à se renouveler. Un peu comme Johnny, Sarkozy croit qu’il suffit de se démener dans tous les sens sur scène pour avoir l’air américain.

Le chiraquien Villepin pourrait s’avérer un meilleur candidat. Cet été il a lancé une série de réformes modestes sur l’emploi et, s’il survit à la pression des syndicats, il devrait s’envoler dans les sondages. Le Monde a pris l’habitude de le croquer sous les traits d’un barde celte ahuri flanqué de sa lyre mais entre un barde et un agité, les Français ont toujours préféré le barde ». Un barde, même mauvais, reste un barde alors qu’un populiste, prêt à tout pour y arriver, ne peut être qu’un danger pour la démocratie.

 Un Mouvement prospère

De Marianne du 10 septembre : « Pour son université d’été l’UMP a dépensé 1,6 million d’euros. Pour une manifestation du même type, le PS s’en est tiré à 250 000 et l’UDF à 200 000 ». Mais à l’UMP on applaudit les orateurs qui proposent de réduire le train de vie de l’Etat et promettent d’assurer la prospérité par la maîtrise des dépenses. Et Sarkozy, à l’occasion de son grand discours-programme a pointé le mal qu’il faut combattre coûte que coûte : “le nivellement et l’égalitarisme”

 Purgatoire

De Marianne : « Faites pénitence pour permettre aux âmes du purgatoire de profiter de l’indulgence divine » : c‘est l’une des recommandations du catéchisme abrégé publié le 1er septembre par la hiérarchie catholique. Les âmes du purgatoire en provenance de certains pays du tiers-monde doivent bénéficier de beaucoup d’indulgences car leurs habitants ne cessent de faire pénitence.

 Bush-erie

De Marianne : « Il aura fallu l’Apocalypse pour que l’Amérique prenne conscience des dégâts colossaux du bushisme : carences de l’Etat, délitement de la sphère publique, incompétence des responsables. Le tout sur un fond de racisme anti-Noirs. ». Barbara Bush, la mère du Président a encore perdu une occasion de se taire en disant : « Vous savez, une grande partie des gens qui sont ici étaient de toutes façons des déshérités, alors cela leur convient très bien ». Debout les damnés de la Terre ......espérons-le !

Echos cueillis par J.Gilois

 Polonais !

Selon Les Echos de Pologne, il n’y avait en France, en juin 2005, que 150 plombiers polonais, travaillant avec des contrats de courte durée. Ils ne viennent donc pas prendre le pain des Français.

En revanche, selon l’Humanité du 23 septembre, la France, premier investisseur étranger en Pologne, a décidé de supprimer des milliers d’emplois et de réduire les rémunérations des ouvriers polonais, tout en mettant fin aux réductions dans les transports, alors même que le chômage touche 18 % de la population. Les délocalisations en Pologne (ou ailleurs !) sont un drame pour les Français ... et pour les travailleurs des pays « bénéficiaires » de la délocalisation. Mais les vrais bénéfices ne sont pas perdus pour tout le monde.