Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Grappillages de novembre 2005

Grappillages de novembre 2005

Mée-disances du 2 novembre 2005
Mée-disances du 9 novembre 2005
Mée-disances du 16 novembre 2005
Mée-disances du 23 novembre 2005
Mée-disances du 30 novembre 2005

  Grappillages du 2 novembre 2005

Timidité de violette

Dans Investir du 22 octobre, il est fait état du livre de Solveig Godeluck (pseudo) qui s’intitule « Entre gens de bonnes compagnies » et qui enquête sur les scandales boursiers de ces dernières années. « Le fond du problème c’est la consanguinité qui existe entre les patrons de l’AMF (autorité des marchés financiers) et les contrevenants souvent issus du même ministère des Finances. Résulat : personne pour prévenir les scandales Vivendi, Rhodia, Altran ... Enterrée pour vice de procédure l’enquête sur Serge Tchuruk après la dégringolade du cours d’Alcatel en 2002. L’AMF enquête sur les petits mais éviterait souvent de mettre son nez dans les affaires des gros » Si même un journal financier le dit .....(Entre gens de bonnes compagnies par Solveig Godeluck, Ed Albin Michel, 16 €)

Marge

Le pétrole ne fait pas que des malheureux. Selon Investir du 22 octobre : « Pour Total, la rentabilité des capitaux employés moyens ne cesse de grimper. Elle était de 8 % en 2002, de 12 % en 2003, de 25 % en 2004 et pourrait dépasser 30 % cette année ». Explication : l’offre de produits pétroliers (qui augmente de 1 % par an), est inférieure à la demande (qui s’accroît de 2 à 3 %). De plus, et surtout après des dégâts occasionnés par les ouragans aux raffineries du Mexique, « la demande de produits bruts légers et non soufrés ne peut être satisfaite » car l’Arabie Saoudite, seul pays à pouvoir aug-menter facilement ses capacités de production, fournit plutôt un pétrole lourd et de mauvaise qualité.

Soulte

En langage de notaire, une soulte est une « somme d’argent que doit verser un copartageant aux autres lorsque les lots sont inégaux en valeur ». Par exemple, si vous échangez un appartement A contre un appartement B, il peut y avoir une soulte pour compenser la différence de valeur entre les deux appartements.
Selon Investir du 22 octobre « La Poste versera à l’Etat une soulte de 2 milliards d’euros en 2006, en contrepartie de son intégration au régime général de retraite des salariés du secteur privé ». L’EDF a déjà versé 8 milliards en 2005. Ainsi le gouvernement masque son déficit sous des expédients budgétaires. Plus dure sera la chute ... pour l’ensemble des Français.

Vive la retraite

Selon Le Monde diplomatique du 18 octobre : « General Motors fait payer ses salariés et ses retraités : suppression de 25 000 emplois, réduction d’un quart des prestations santé, et des prestations-retraites. Rappelons-nous : les fonds de pension devaient garantir les retraites : ils sont actuellement en pleine déconfiture. Les multinationales négocient des fonds à cotisations définies : le salarié sait ce qu’il paie mais ignore ce qu’il touchera quand il arrivera à la retraite ». Le risque est assumé par le travailleur, et non par les actionnaires et les dirigeants d’entreprise. Le rêve.

Alerte santé

Selon Politis du 20 octobre : « Le 31 août, Jean-Jacques Melet a mis fin à ses jours, c’est son combat qui l’a tué ». Le dénon-ciateur des nitrates dans l’eau du robinet, c’est lui. L’alerte sur les dangers du mercure dans les amalgames dentaires, c’est lui. « Ce qui lui a valu humiliations et manœuvres d’intimidation de la part des autorités médicales et de nombre de ses confrères ». L’homme a eu raison trop tôt. En janvier 2005 les instances euro-péennes ont déclaré les amalgames dentaires « principale source d’exposition au mercure dans les pays développés » avec « de graves conséquences pour le développement neurologique ».

Vocations

Selon Politis du 20 octobre : « Amnesty international éreinte le projet de loi antiterroriste présenté par Tony Blair le 12 octobre ». Toute personne pourra, par exemple, être jetée en prison 90 jours sur simple décision administrative, et non judiciaire. Comme c’est commode pour faire taire des opposants ! « Ces mesures, associées à l’envoi, prévu par le gouver-nement, de personnes dans des pays qui ont recours à la torture, auront pour conséquence de s’aliéner encore plus des secteurs déjà vulnérables de la société ». Et de susciter des vocations de poseurs de bombes au Royaume-Uni.
En France un certain Sarko affirme vouloir suivre le modèle anglais.

Espèce de ......

Selon Le Canard du 19 octobre : « Le tribunal correctionnel d’Auch a condamné un jeune homme à deux mois de prison avec sursis et 80 heures de travail d’intérêt général pour insulte et rébellion. Mais en fait d’insulte, aucune autre ne lui a été reprochée à l’audience que d’avoir crié : “ hé ! Sarkozy ». Son avocate a insisté sur ce point. A croire que les poulets n’étaient pas flattés de se faire traiter du nom de leur patron, et considèrent que c’est un nom d’oiseau.
A propos, va-t-on vacciner les poulets, ou au moins leur chef, contre le risque de grippe aviaire ?

Re-devance

Selon le Canard : « Par souci d’économie budgétaire, le gouvernement a décidé, en 2004, de supprimer le service de la redevance télé. Celle-ci sera donc payée, à la mi-novembre, en même temps que la taxe d’habitation ». Déjà que c’était une période difficile, avec les impôts locaux, entre la rentrée scolaire et les cadeaux de fin d’année ! Les 116 euros de taxe télé ont du mal à passer !

Double jeu

En réponse à une interpellation du Parisien, le ministre des Transports Dominique Perben a reconnu que sa voiture officielle a deux plaques d’immatriculation, (ce qui est théoriquement interdit), l’une en 75 quand il est à Paris, et l’autre en 69 quand il est dans sa circonscription électorale.
M. Perben est candidat UMP proclamé à la mairie de Lyon. Il n’a pas précisé s’il avait bien le droit de profiter de sa voiture de fonction pour ses activités personnelles et s’il était bien normal que le garage des ministères change tous les WE les plaques de son véhicule.

Noir

De l’Observatoire des inégalités, du 26 octobre : « Etonnante particularité française : pays étrange et unique au monde, aux frontières duquel le nuage de Tchernobyl s’arrête et dans lequel on ne trouve ni médecin de renom, ni ténor du barreau, ni ministre de plein exercice, ni chef des armées ou encore ni chercheur noir qui puisse être cité en exemple.
Est-il pensable qu’il n’y ait encore pas un seul journaliste noir important à la radio ou à la télévision, à l’heure où Sir Trevor Mac Donald, à Londres, est à l’antenne tous les soirs depuis des années ? Pour ne pas évoquer les télévisions publiques et privées en Italie, Espagne ou aux Pays-Bas... ».
En France les seuls héros à la peau noire appartiennent au monde du sport ou de la musique, comme si on voulait les écarter des milieux d’influence et de décision.

50 ans de sursis

De Libération du 27 octobre : « dans la procès des marchés truqués d’Ile de France, la plus grosse affaire de financement politique jamais jugée en France, comme l’a qualifiée le Parquet lors de son réquisitoire, les 42 prévenus (sur 47) ont écopé de 50 ans de prison, avec sursis.
Ils pourront donc repartir en affaires comme si de rien n’était. ».
Justice est faite. Vraiment ?

  Grappillages du 9 novembre 2005

Sarko

De Marianne du 8 octobre : « On ne saurait reprocher au Ministre de l’Intérieur, également ministre des Cultes, de se rendre à l’Ile de la Réunion pour clôturer une « Semaine de la laïcité ». Mais fallait-il qu’il embarque avec lui, aux frais de la République, donc des contribuables, outre plusieurs directeurs de son ministère, une vingtaine de journalistes, son fils aîné et un champion du monde de Handball. Le tout logé, toujours aux frais de la République, dans le meilleur hôtel de St Denis. Fallait-il également que, oubliant qu’il était censé représenter la métropole toute entière, il ne rencontre, sur place, que des élus de son parti ? ». Marianne fait du mauvais esprit : ce qui est bon pour Sarko est bon pour la France.

Absentéisme

De Marianne du 16 octobre et de CareerBuilder.com : « Cette année, 43 % des salariés américains se sont absentés en se disant malades alors qu’ils se portaient comme des charmes, contre 35 % l’an dernier. La liste des excuses autres que médicales paraît sortie d’un poème surréaliste : une invasion de serpents, les pieds pris dans du ciment frais, ovnis ou fantômes ont servi à justifier des absences ». Quels paresseux ces américains !

Le capitalisme va mal

De l’Express du 20 octobre : « Ce sont les défenseurs du capitalisme et ses meilleurs connaisseurs qui se révèlent les plus critiques sur son évolution, au point de s’inquiéter très sérieusement pour son avenir.

En quelques mois, quatre spécialistes français alimentent cette inquiétude : Jean-Luc Gréau, ancien expert du Medef (L’Avenir du capitalisme, Gallimard), Patrick Artus, directeur des études économiques à la Caisse des dépôts et professeur à Polytechnique (Le capitalisme est en train de s’autodétruire, La Découverte), Jean Peyrelevade, ancien patron du Crédit lyonnais (Le Capitalisme total, Seuil), et Elie Cohen (Le Nouvel Age du capitalisme, Fayard) ».
Ils sont tous d’accord pour dire « le capitalisme file vraiment un mauvais coton ».

De 1 à 400

De l’Express encore, ces propos de Jean Peyrelevade à propos des chefs d’entreprise : « Avant, le manager était un salarié très bien payé (jusqu’à 40 fois le salaire le plus bas), chargé de la pérennité de l’entreprise et de la gestion de l’équilibre entre le capital et le travail. Aujourd’hui, avec un rapport de 1 à 400, il n’est plus payé du tout comme un salarié. Une nouvelle catégorie sociale a ainsi été fabriquée, rémunérée avec des stock-options, c’est-à-dire encore mieux que les actionnaires, puisque exonérée du risque de moins-value ! Le manager n’est plus que le servant zélé de l’actionnaire sur lequel ses intérêts sont alignés ». Wouah ! un salaire de 1 à 400, cela voudrait dire que certains « managers » peuvent gagner 400 000 € par mois ? Qu’ils partagent un peu !

Diversité

De Marianne du 22 octobre : « Ceux qui décrivent une France isolée sur une planète où régnerait l’omnipotence américaine devraient méditer le fiasco américain à l’UNESCO. Cette structure a adopté quasiment à l’unanimité, (148 voix contre 2), un texte défendant la diversité culturelle, refusée par les seuls Etats-Unis, appuyés uniquement par Israël ». Les états membres de l’UNESCO ont classé la diversité culturelle comme « priorité principale dans le domaine de la culture ».

Matoub

Du courrier International et du New York Times : « Sept ans après son assassinat, le 25 juin 1998, le chanteur Lounès Matoub reste le symbole de la révolte kabyle et du combat pour la reconnaissance de la culture berbère. (...) Les Kabyles voudraient que leur langue, le tamazight, ait le même statut que l’arabe Mais le Président Bouteflika refuse ».

Un sanctuaire a été érigé à la mémoire de Matoub, sur le site même de l’embuscade. Il porte ces mots : « Même si tu es mort, tu vis encore. Une histoire. Une lutte. Un espoir ».

Deux et seul

Du Courrier International du 10 octobre : « Etre assis dans la même pièce à deux endroits différents et regarder en même temps deux programmes distincts sur le même écran : tel est le tour de force réussi par le japonais Sharp qui commercialise, depuis juillet 2005, un écran LCD avec double angle de vision ».

Un contenu d’informations et d’images différent s’il est vu de droite ou de gauche ! C’est idéologique ou quoi ? En tout cas cela permettra à chacun d’être seul tout en étant deux !

Polarisation

Du même numéro du Courrier, cette réflexion de Richard Posner, enseignant le droit à l’université de Chicago : on croit que l’on consomme de la presse afin d’être mieux informé sur les grandes questions d’actualité. « Si c’était le cas, les gens de gauche liraient des journaux conservateurs et inversement.

Mais ce n’est pas ainsi que l’on aborde d’ordinaire les questions sociales et politiques. Nous n’aimons pas être dans le doute, donc nous cherchons des informations qui confortent nos convictions plutôt que celles qui les ébranlent » - « Bousculer les consensus sociaux, aussi stupides ou dangereux soient-ils, n’est absolument pas pensable pour les médias, car ce n’est pas ainsi qu’ils s’attireront les sympathies du grand public ». Et qui dit sympathie, dit ... rentrées financières, de publicité essentiellement.

Du calme

Du Courrier et du magazine Science : « Chaque année 70 000 touristes viennent à Punta Tombo, Argentine, admirer la plus grande colonie de manchots de Magellan du monde. Si les manchots adultes n’ont pas l’air dérangés, la concentration sanguine en glucocorticoïdes des nouveaux-nés est beaucoup plus élevée ».
Comme quoi l’absence de calme peut provoquer l’augmentation du stress.

Oreilles

Du Courrier et de La libre Belgique : « Le ministre de l’Intérieur Belge veut engager des aveugles dans ses services d’écoute téléphonique. « Ils ont souvent l’ouïe plus fine et décèlent souvent mieux les nuances émotionnelles et les bruits de fond ».

Échos sélectionnés par Jean Gilois


 Pyromane

De L’Humanité du 3 novembre 2005 : « Provocateur, irresponsable : les qualificatifs peu amènes pleuvent sur la tête de Nicolas Sarkozy. Quatre mois après l’épisode du « Karcher » à La Courneuve, la rhétorique guerrière du ministre de l’Intérieur a de nouveau frappé.

Confronté à une série d’émeutes, qui ont éclaté après la mort accidentelle, le 27 octobre, de deux jeunes à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), le locataire de la Place Beauvau, loin de chercher à apaiser la situation, a décidé de durcir encore le ton. Suscitant, bien entendu, la colère d’une bonne partie de la population.

Mais aussi l’exaspération de son propre camp politique, où certains essaient de se démarquer de cette politique du coup de menton. »

« Le décalage est patent. D’un côté, une population qui réclame de l’estime et des moyens. De l’autre, un ministre qui, à force de propos insultants, souffle lui-même sur les braises qu’il jure vouloir éteindre ».

Au moment où nous mettons en tirage, les émeutes continuent et s’étendent dans les banlieues.. Début d’une dégringolade pour Sarkozy ?]

  Grappillages du 16 novembre 2005

 Racaille

Selon ZDNet du 7 novembre : « En tapant « violence », « émeutes », « banlieue », « voitures brûlées », ou encore « racaille » dans le moteur de recherche de Google, nombre d’internautes ont eu la surprise de voir apparaître un lien publicitaire pointant directement sur le site officiel de l’UMP. Plus précisément sur une pétition de soutien « à la politique de fermeté » de son président, le ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy ».Associer UMP et racaille, fallait le faire ! Si vous allez sur internet, tentez un petit clic   pour donner une grosse claque !

 Bonne action

Du magazine Investir de novembre 2005, ce témoignage éclairant :
« Retraité de la Fonction Publique, je perçois une retraite de 1500 €. Mon épouse n’ayant pas exercé de profession, notre foyer est non imposable. De cette situation découlent divers avantages : taxe d’habitation réduite, pas de redevance audiovisuelle.

Depuis l’incitation de René Monory, j’ai acheté des actions à 12 € et je les ai revendues à 200 € chacune. Après cette opération je suis redevenu imposable, taxation à 26 % de la plue-value et perte des avantages énoncés ci-dessus ».

Mais enfin, cher monsieur, vous devriez savoir que la Bourse n’est pas faite pour les petits !

 Fin de vie

Du magazine Investir : « Les vendeurs de chambres en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes sont convaincants. Ils disent que l’achat d’une chambre est un excellent placement, plus rentable que d’autres biens et sans risque ».

Pour bénéficier d’un bon statut fiscal il faut en acheter trois, à 120 000 € TTC pour chaque chambre de 20 m2.

Le magazine s’étonne d’ailleurs de voir construire des résidences à 6000 € le mètre carré, quatre fois plus cher que le coût d’un établissement construit par une collectivité publique. Cela fait des tarifs journaliers à 110 €. On peut se demander si beaucoup de personnes âgées pourront payer 3000 euros de loyer mensuel !!

 Un jour sans...

Des Marianne du 29 octobre : « La direction de France Télévisions a reçu des lettres de téléspectateurs s’inquiétant du fait que, le samedi 22 octobre, le service public n’ait diffusé aucune interview de Nicolas Sarkozy » .
A dire vrai, c’est inquiétant.

 Importuns

Des Echos (21 octobre) et de Marianne (29 octobre), ces propos de Denis Payre, PDG d’une entreprise installée en Belgique, à propos de la réforme de l’impôt sur la fortune : « C’est vrai que la réforme ne concerne pas beaucoup de gens, mais ce sont des gens très importants ».
Comment dit-on en Belgique
... Liberté, égalité .. ?

 Aviaire

De Marianne du 29 octobre : « Apocalypse ou catastrophisme médiatique ? En 7 ans la peste aviaire a fait moins de 100 morts dans le monde, quand la grippe saisonnière fait 2000 victimes en France ». Mais les oiseaux ne se cachent plus pour mourir. Comme dit Marcos Kyprianou, « pour une raison ou pour une autre, les oiseaux meurent de temps en temps ». Reste qu’il faut prendre des précautions : la grippe espagnole de 1918, d’origine aviaire, a emporté 50 millions de personnes (dont Guillaume Apollinaire et Edmond Rostand). Mais ce n’est pas le !moment de céder à la panique. Étrangement la crise des banlieues a éloigné les risques de grippe aviaire. Sensationnel, quand tu nous tiens !

 Beurgeoisie

De Marianne du 29 octobre : « La Beurgeoisie est en train d’émerger dans les catégories socioprofessionnelles dites supérieures. Tous sont nés en France ou y ont passé la plus grande partie de leur vie. Pourtant on continue à les qualifier d’immigrés ».
Le rapport sur « la lutte contre les discriminations ethniques » remis à M. Borloo le 8 septembre, souligne que « un homme qui porte un prénom et un nom maghrébin, résidant à Paris, a cinq fois moins de chances qu’un homme aux nom et prénom français, « blanc de peau », d’obtenir une convocation à un entretien d’embauche après envoi d’un CV similaire ».

 Crédibilité zéro

« Aziz, 23 ans, Val-Fourré, c’était crédibilité zéro » raconte, dans Marianne, cet entrepreneur de Mantes-la-jolie qui a créé une entreprise de 43 salariés.

« Le côté « touche pas à mon pote parce qu’il est faible » c’est insupportable. Ce qu’il faut faire c’est aider ce pote à devenir aussi fort que les autres » .

A lire son livre : l’ascenseur social est en panne ...J’ai pris l’escalier » (Ed l’Archipel)

 Comptant

Du Monde Diplomatique de Novembre :

« Malgré les apparences, la comptabilité est une affaire éminemment politique car elle reflète la vision que l’on a d’une entreprise et, au-delà, de la société. Or depuis le 1er janvier 2005 toutes les entreprises cotées de l’Union Européenne doivent respecter les normes comptables élaborée par une institution privée sous influence américaine. L’objectif est de donner plus de marge de manœuvre aux actionnaires ».

Cela permettra une « distribution plus précoce et généreuse de dividendes » en tenant compte, non pas des bénéfices réels, mais des bénéfices potentiels. Les pertes potentielles, elles, ne seront pas prises en compte.
Et s’il y a chute finale, on imposera aux salariés de se retrouver au chômage.

 Bosse

Du Courrier et de Nature : « Le Viagra pourrait profiter aux espèces en voie de disparition. Une étude montre en effet que les usagers de la médecins traditionnelle chinoise se tournent de plus en plus vers « la petite pilule bleue » au lieu de recourir à des substances animales, responsables du braconnage de nombreuses espèces ». Les potions de pénis de phoque et les velours de bois de renne perdent du terrain.

Au Togo, selon le journal republicoftogo.com du 11.9.2005, la police a sauvé un bossu que deux hommes s’apprêtaient à assassiner pour lui voler sa bosse.

Certains sorciers et guérisseurs traditionnels prêtent en effet aux bosses des vertus thérapeutiques. Au Togo la police bosse bien.
Echos cueillis par Jean Gilois

 De l’Humanité du 7 novembre :

« Les banlieues et leurs habitants sont plus que jamais dans l’urgence. Le retour au calme suppose un changement de cap radical. Les besoins sont énormes : emploi, éducation, logement, politique de la ville, transports urbains, action sociale, politique culturelle et sportive ».

Très nombreux sont ceux qui refusent de tomber dans le piège Sarkozy : « Dans de très nombreuses villes la protection des édifices publics est mieux assurée par leur action et le dialogue difficile qu’ils tentent d’entretenir, que par la police dont l’action préventive est souvent inexistante ».

  Grappillages du 23 novembre 2005

 Harcèlement

De Luc Douillard, à propos d’un article dans Le Monde du 14 novembre qui publie « le témoignage de cette femme médecin du travail opérant auprès de salariés dans la grande distribution. ». Elle donne « de multiples exemples où le bizutage atroce pour un chef de rayon, c’est de devoir licencier un salarié, sans aucune raison objective, quitte à lui donner des objectifs de travail impossibles, ou à l’accuser de fautes imaginaires, comme un vol ». Tout cela porte un nom : Ce sont les pratiques du totalitarisme pour anéantir méthodiquement, d’ailleurs sans aucune logique utilitaire (ici « économique »), toute dignité humaine, à commencer par la solidarité entre pairs et par l’estime de soi. Lire ce témoignage voir aussi page 1529

 Les Hirondelles de l’emploi

De l’INSEE du 16 novembre : « L’emploi salarié dans le secteur concurrentiel a progressé de 0,1 %, soit 8 500 postes, selon les statistiques provisoires du ministère de l’emploi. Cette amélioration est inférieure à celles observées au 1er (+ 12 100 postes) et au 2e trimestre (+21 000). Sur un an, la hausse s’élève à 0,3 %. L’emploi industriel continue à se contracter (-22 200 postes sur le trimestre) ». Quelques jours plus tôt le ministre des Finances s’était réjoui (11 nov) de la hausse de la croissance (+ 0,7 %). Lyrique, il y a vu « une hirondelle, une nuée d’hirondelles ». Mais chacun sait qu’en novembre les hirondelles, sagement alignées sur les fils électriques, annoncent plutôt la venue de l’hiver.

 Relance automobile

Du Monde du 16 novembre : « Morose mois d’octobre pour le marché automobile. La faiblesse des marchés britannique, espagnol et français provoque une baisse de 2,6 % sur un an du nombre d’immatriculations. Renault enregistre la plus forte chute parmi les principaux constructeurs ». Mais novembre est passé par là. Quelque 8600 bagnoles ont brûlé. Les insurgés ont travaillé pour relancer le marché automobile.

 Service civil

De Marianne du 16 novembre : « La carotte, c’est la mise sur pied d’un service civil national capable de recruter 50 000 jeunes en deux ans ». Ces jeunes devraient recevoir un petit pécule de quelque 500 € par mois. Un peu plus que le RMI. Mais pourquoi le gouvernement de M. Chirac a-t-il supprimé les « emplois-jeunes » ?

 Discrimination à l’embauche

De Marianne encore : « le président de la République a annoncé sa volonté de lutter contre les discriminations à l’embauche, tout en demeurant très flou quant à la nature des mesures qui pourraient être prises. Le tout avec un objectif proclamé : remettre en marche l’ascenseur social républicain ».
Indéniable progrès : jadis, c’était aux cages d’escalier qu’on s’intéressait. discrimination

 Différence

Lu ce titre dans Le Monde du 13-14 novembre : « Catholicisme : les évêques vont réfléchir à la différence entre les hommes et les femmes »... Ils devraient peut-être interviewer l’abbé Pierre !!!

 Exemple de logement social

Du Figaro du 16 novembre : « QUATRE ANS après son vote par la majorité de Lionel Jospin, la loi Gayssot sur la solidarité et le renouvellement urbains (SRU) continue à faire des vagues. Avec aujourd’hui un défenseur de marque : Jacques Chirac : le 14 novembre, il a appelé les maires à respecter la loi qui leur impose d’avoir au moins 20% de logements sociaux dans leur commune, au nom de la mixité sociale. La loi SRU, de décembre 2000, s’impose aux communes de plus de 3 500 habitants ». Châteaubriant est conforme à la loi. Mais d’autres communes de Loire-Atlantique en sont très loin : Basse-Goulaine, Carquefou, La Chapelle sur Erdre, Sautron, Vertou, La Croisic, La Baule, Guérande, Pornichet, le Pouliguen, etc. La ville de Trignac est presque en règle (19,2 %) mais même des villes dites ouvrières, comme Rezé et Couëron sont à moins de 17 %. La ville de Neuilly sur Seine, dont le maire est un certain Sarkozy Nicolas, n’a que 1,34 % de logements sociaux !

 Torture

De la presse arabe anglophone du 17 novembre : « « Profondément perturbant ». L’Arab news, quotidien anglophone publié en Arabie saoudite, revient sur la mise au jour de cas de torture et de maltraitance dans un centre de détention gouvernemental secret à Bagdad. Dimanche, 173 détenus ont été découverts dans un bâtiment du ministère de l’intérieur, au sud de la capitale. Certains écorchés, ou affamés : un rappel « de la brutalité habituelle sous le régime baasiste de Saddam Hussein ». Encore plus perturbant, poursuit l’éditorialiste du quotidien : la majorité de ces détenus sont sunnites. Des rumeurs de torture couraient depuis un moment déjà, enchaîne le Gulf news, publié dans les Emirats arabes : maintenant qu’elles apparaissent fondées, une enquête « vraiment impartiale » s’impose, mêlant membres nommés par le Conseil de sécurité et par la Ligue arabe. Pour le Daily Star du Liban, on risque de découvrir d’autres cas de torture : ce centre de détention ne doit pas être le seul ». Ainsi il serait dommage, que même dans le traitement des détenus, Bagdad imite ses « mentors américains ». [ndlr : La minorité arabe sunnite, qui constitue 20 % de la population, détenait tous les leviers du pouvoir sous le régime de Saddam Hussein. ...]

 Dérives

De Agrès Herzog, vice-Présidente du Syndicat de la Magistrature, dans Le Monde du 16 novembre : « Au tribunal de Bobigny, le chiffre avancé par la presse, qui relève que 80 % des mineurs interpellés sont connus, est absolument faux. Plus de la moitié des mineurs interpellés n’apparaissent dans aucune procédure auparavant. Si ce n’est éventuellement qu’ils ont fait l’objet de contrôles d’identité ». Dans l’opinion publique le Sarkothon a du succès. Gare aux dérives !

 Droit d’exception

A propos de l’état d’urgence, que le gouvernement (avec l’appui du Parlement) a prolongé pour trois mois, un lecteur interroge le syndicat de la magistrature : « Croyez-vous que le gouvernement puisse aller plus loin encore ? Si oui, des restrictions supplémentaires seraient-elles de nature à déclencher une réaction plus forte de l’opinion ? »

Agnès Herzog : « Effectivement, on peut être inquiet de la facilité avec laquelle cette mesure est passée, mais il faut rappeler qu’elle s’inscrit dans un mouvement amorcé depuis 2001, où toutes les lois qui se sont succédé petit à petit rognent sur des libertés fondamentales, sans malheureusement susciter de réactions à la hauteur des atteintes ».

Dernier exemple, avec la loi Perben 2 destinée en principe à lutter contre la grande criminalité. L’allongement considérable de la durée de la garde à vue à 96 heures, ou l’atteinte aux droits de la défense sous le prétexte de lutter contre le terrorisme ou contre la grande criminalité, ont eu pour effet de restreindre les libertés individuelles et les droits fondamentaux des citoyens dans leur vie quotidienne. L’état d’urgence vient donc s’inscrire dans cette logique, à laquelle on essaie de nous habituer.

Le Syndicat de la magistrature, depuis plusieurs années, dénonce la mise en place d’un droit d’exception qui devient le droit commun.

« Et d’ailleurs, depuis une semaine, n’y a-t-il pas eu déjà des propositions de loi scandaleuses ? commente Agnès Herzog. « Je pense notamment à celle déposée par M. Garraud, ancien magistrat, visant à la déchéance de la nationalité de personnes impliquées dans les violences urbaines. A ma connaissance, seul le régime vichyste a adopté ce type de mesure ».
On voit bien que la mise en place de l’état d’ergence risque effectivement d’avoir pour effet de placer la barre des garanties très bas, et donner lieu à tous les débordements et toutes les dérives.

_ Mée-disances du 30 novembre 2005

Amendement

Selon Marianne du 5 novembre 2005 : « Les députés UMP ont voté un amendement réduisant la contribution exceptionnelle sur le chiffre d’affaires des industries pharmaceutique qui devait contribuer à réduire le trou de la Sécu. Les assurés compenseront ».
Le taux de bénéfice des laboratoires n’étant en moyenne que de 15 %, il fallait bien un geste en leur faveur.

Rouler

De Marianne encore : « En Ile de France, d’après une statistique officielle, ce sont les habitants les plus aisés qui se déplacent en voiture. Et Le Parisien résume en une phrase : « Les riches roulent plus » ».
Dans la région de Châteaubriant, les pauvres doivent rouler aussi, s’ils veulent trouver du travail et, avec l’augmentation du prix du carburant, ils se font rouler aussi en même temps !

 Momie

Selon Marianne, « un historien russe, Akim Arioutounov passe le plus clair de son temps à demander l’enterrement de Lénine, toujours exposé dans son mausolée, au pied du Kremlin. « Il faut l’enterrer, dit-il, car il empêche la Russie d’aller de l’avant » ».
Même du temps du bolchevisme, on n’avait jamais attribué à un mort le pouvoir de faire avancer (ou reculer) un pays.

Trahison

De Marianne encore : « Les sociaux-démocrates allemands ont accepté, dans le cadre d’une grande coalition avec la droite, de porter l’âge de la retraite de 63 ans à 65 ans ! François Hollande n’a pas jugé bon de faire part de son opinion ».
D’ailleurs, sur les questions sociales le PS est mouuuuuu !

 Dot

De Marianne : « 6285, c’est le nombre de jeunes mariées assassinées, en 2004, en Inde, par leur belle-famille pour cause de dot insuffisante. Nombre de jeunes Indiennes pauvres acceptent d’avorter sitôt qu’elles apprennent que leur embryon est du sexe faible, pour lui épargner ce qu’elles-mêmes endurent ».
La femme est l’avenir de l’homme, mais malheur aux pauvres.

 Paracaille

Du Courrier International du 17 novembre, et du Wolfgang Storz (Francfort ) à propos de la « grande coalition » allemande : « Bénéficiaire de prestations sociales, et parasite : quand un politicien comme Wolfgang Clement [ancien ministre social démocrate de l’économie] peut se permettre de jouer avec l’association de ces deux mots, sans que l’élite de ce pays ne s’en offusque, cela montre avec quel mépris les gens d’en haut considèrent cette portion de la masse qui ne parvient pas à les suivre ou dont on n’a pas besoin ».
Pour l’instant on s’est limité à l’injure de « racaille ». Un jour on traitera les chômeurs d‘inutiles. Quand un arbre est inutile, il reste à le supprimer.

 Zélites

Du Courrier International et de Maarlv (Tel Aviv) : « Amir Peretz, secrétaire général du syndicat Histadrout depuis 10 ans, a été élu le 10 novembre à la Présidence du Parti travailliste au nez et à la barbe du vieux Shimon Pérès ». La mère d’Amir Peretz, d’origine marocaine, se souvient de ce que disaient les forces de sécurité israéliennes : « Un bon Arabe est un Arabe mort ».

Toujours selon Le Courrier : « Bien que faisant campagne dans les quartiers déshérités, Amir Peretz a bénéficié du soutien d’hommes d’affaires et de patrons inquiets de la dualisation d’une société où disparaissent les classes moyennes ».
En France on n’en est pas encore là et les z’élites, de gauche comme de droite, continuent à penser en termes de répression plutôt qu’en termes d’égalité sociale.

 Maire ado

Du Courrier : « 18 ans : Michael Sessions a été élu maire de la ville de Hills-dale, aux USA. » « Les 700 dollars qu’il a dépensés en affiches et en tracts, il les a gagnés en vendant des pommes d’amour l’été dernier ». Lycéen le matin, « il envisage son travail de maire comme un emploi à temps partiel qu’il occupera de 15 h à 18 h ». Sa motivation : « lorsque tes parents rentrent à la maison et t’expliquent qu’ils n’ont pas de travail, alors tu commences à réfléchir... ».
Michael veut revitaliser l’économie locale et favoriser l’emploi. Des jeunes comme ça, on en redemande. Mais leur fait-on de la place ?

 Gène

Du Courrier, qui reprend un article du Spiked (Londres) à propos de la crise des banlieues : « Comment des jeunes sans volonté politique peuvent-ils si facilement ébranler la légitimité de toute autorité » (...)
Parlant des « hommes politiques fatigués », le journal affirme « l’une des manifestations les plus évidentes de cette usure politique est bien le refus désespéré, de la part de nos élites, de débattre de ce qui gêne ». On n’en est même plus à ‘ »Cause toujours tu m’intéresses ». On en est à « ferme ta gueule » !

 Non lucratif

De La Lettre de BRN (Bastille, République, Nations) du 7 novembre 2005 : « Le gouvernement britannique a présenté, le 25 octobre devant la Chambre des Communes, un projet de réforme des collèges, dans lequel ceux-ci pourraient devenir « indépendants » et pourraient décider alors du recrutement des professeurs, de la sélection des élèves et du choix des programmes. Ils prendraient pour ce faire le statut de fondations à but non lucratif, gérées par des entreprises, des associations, des institutions religieuses ».
Microsoft et l’église anglicane sont déjà sur les rangs

 Économique

De La Lettre de BRN : « L’embauche de 10 ouvriers polonais dans une usine agro-alimentaire d’Anvers (Belgique) a été annulée par la Direction, après le déclenchement d’une grève des ouvriers ».
Les syndicats ont révélé que les 10 Polonais, embauchés pour remplacer 5 ouvriers belges licenciées « pour raison économique », étaient payés moitié moins que les autres ...

 Archaïsme

De la Lettre de BRN : un rapport de l’OCDE rendu public le 10 octobre à Bruxelles, estime que « la retraite obligatoire est incompatible avec une politique générale cherchant à abolir la barrière de l’âge pour l’emploi et à offrir aux travailleurs un plus grand choix sur la décision d’arrêter de travailler ».
« Offrir aux travailleurs » : la formule est belle. Dans les faits les jeunes et les chômeurs voudraient bien avoir la réelle liberté de trouver un emploi.

 Vacances

De la lettre de BRN : La commissaire néerlandaise à la concurrence, Neelie Kroes, a estimé que les vacances d’été en Europe sont mauvaises pour l’économie : « Nous ne pouvons nous permettre, en Europe, une situation où pendant trois mois d’été, nous ne fonctionnons pas à cause des vacances » a-t-elle déclaré devant une commission du Parlement Européen.
C’est vrai ça, les congés payés, la retraite à 60 ans, les 35 heures, ce sont encore des décisions de la gauche. A la poubelle !

Echos sélectionnés par Jean Gilois