Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Bourse, fonds de pension > Bourse : de subprime en déprime

Bourse : de subprime en déprime

Ecrit le 8 août 2007

 De subprime en déprime

Aux USA mais aussi en Allemagne et dans de nombreuses banques, la « subprime » provoque des dégâts en cascade et le bal des faillites est ouvert.

Comment ça marche : la société actuelle fonctionne sur la consommation. « Achetez pour être quelqu’un de bien ». « Quoi ? Vous n’avez pas les moyens ? Ce n’est pas grave ! Hypothéquez votre maison, nous vous prêtons de l’argent et vous pourrez consommer, consommer, consommer ... ».

Comment ça ne marche plus : il arrive un temps où les gens ne peuvent plus rembourser et vendent leur maison. Quand il y a plein de maisons à vendre, les prix baissent et les crédits qui étaient gagés sur les prix de l’immobilier perdent de la valeur. Le 3 août, la banque American Home Mortgage (AHM) a annoncé sa cessation d’activité après avoir vu fondre sa valeur boursière de 90 %. Avec, à la clé, le licenciement immédiat de 7 000 personnes

Panique sur les places boursières. Robert Kimmitt, secrétaire américain adjoint au Trésor, reconnaît des « flottements » sur le marché de l’immobilier et admet qu’il faudra « quelques trimestres » pour les dissiper. On parle de ralentissement d el’économie américaine.

En Allemagne, la banque IKB n’a été sauvée de la faillite que par l’intervention de la banque d’État KfW, l’équivalent de la Caisse des dépôts et consignations. Tout ça pour éviter un effet domino sur d’autres banques mais aussi sur les entreprises, étant donné le rôle essentiel joué par l’IKB pour les PME allemandes.

La Banque de France affirme qu’il n’y a pas de danger. C’est vrai, nous en France, on est les meilleurs. On copie les Américains mais on ne risque rien .... Les dangers qui affectent les pays étrangers restent toujours bloqués à nos frontières.


Ecrit le 5 septembre 2007

 Des millions de familles doivent vendre leur logement

Selon l’Agence France Presse, de New-York, au 21 août 2007, des centaines de milliers de familles américaines voient leur logement saisi par les banques, reflétant le drame humain derrière la crise financière.

La cause : ces familles sont submergées par leurs crédits immobiliers. En effet, à cause de certains types de crédits accordés entre 2004 et 2006, les modifications d’intérêts peuvent faire passer les mensualités de 400 dollars à plus de 1.500 dollars, selon Christopher Dodd, sénateur démocrate du Connecticut.

Autres victimes, les employés des sociétés de crédits hypothécaires, qui sont victimes de licenciements.

Un nouveau type de métier immobilier se développe à grande vitesse aux Etats-Unis autour des biens saisis : quantité d’agences immobilières vantent sur internet leur capacité à acheter des biens en urgence — pour les propriétaires au bord de la faillite — ou proposent de très bonnes affaires : les logements saisis. Les difficultés financières des uns font les bonnes affaires des autres...

(ndlr : la Bourse de Paris a terminé en forte baisse, le 6 septembre 2007 suite à l’annonce de la suppression de 4000 emplois aux USDA, en août par l’économie amériocaine et suite à la chute des valeurs bancaires)

 Chronologie

 :
http://www.challenges.fr/actualites/business/20070813.CHA8817/chronologie_autour_de_la_crise_du_subprime.html