Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Pays (international) > Relations internationales, Guinée

Relations internationales, Guinée

Ecrit le 13 septembre 2006

 Châteaubriant et les pays étrangers

A la Foire de Béré 2006, lors d’une table ronde organisée par le Conseil Général, il a été fait la liste des pays étrangers avec lesquels des groupes de la région castelbriantaise entretiennent des relations : Allemagne, Irlande, Roumanie, Algérie, Palestine, Vietnam, Biélorussie, Bénin, Nicaragua, Guinée, Burkina Faso, Madagascar, etc.

Michel Merlet a expliqué l’action du Conseil Général en Tunisie : « Nous travaillons avec ce pays depuis 1992, dans le domaine de l’élevage et de la pêche. Le pays est désormais auto-suffisant en lait et a beaucoup amélioré ses techniques de pêche.. Dans ces échanges, il faut beaucoup de patience et de respect des traditions du pays si l’on veut pérenniser les projets. »

« Nous n’avons pas de leçons à donner. Ces échanges nous aident à mieux comprendre notre propre fonctionnement et à 3) relativiser nos certitudes et nos façons d’aborder les sujets »

« Dans tous les cas c’est l’alphabétisation, en particulier celle des femmes, qui peut conduire au développement économique »

DSCF3358
Le problème de l’eau en Guinée

 Ismaël Babadycamoca (Guinée)

M. ismaël Babadycamoca, directeur de l’association pour la promotion économique de Kindia (région de Guinée-Conakry) a expliqué les grandes lignes de son action, en cinq points :
- 1)alphabétisation, soutien aux femmes « Parce que la femme est l’homme le plus actif de la Terre » dit-il.
- 2) Aide aux producteurs locaux, pour qu’ils s’organisent
- 3) Aide à la production agricole : apport de produits phytosanitaires, désenclavement, micro-financement
- 4) appui à la commercialisation
- 5) Appui au petit élevage

[Note du 27 septembre 2006 :]

 Guinée 44

Exposition sur l’eau en Guinée, à la médiathèque   de Châteaubriant, jusqu’au 30 septembre.

La Guinée connaît une forte saison des pluies qui dure six mois.
En août il pleut sans arrêt. « A cette époque on a l’impression de toucher les nuages ». Les habitations sont surélevées pour se protéger des eaux de ruissellement. Celles-ci creusent d’énormes fondrières dans tous les chemins non goudronnés du pays. Il tombe 2000 mm d’eau en 140 jours pendant que, à Nantes, il tombe 790 mm d’eau en 170 jours. Les maisons, qu’elles soient en béton armé ou en « banco » (sorte de torchis) sentent le moisi. Les inondations rendent difficile l’exploitation des marigots et des bas-fonds et provoquent des accidents. L’insalubrité expose la population à des maladies hydriques comme le choléra.

Et le reste de l’année ... c’est la sécheresse, il ne reste que des trous d’eau non potable. Les femmes et les enfants parcourent 500 mètres à 4 km pour aller chercher de l’eau, entre 6 h et 8 h et entre 17 h et 19 h, en évitant les heures les plus chaudes. Les bidons de 20 litres, les seaux et citernes plastiques, métalliques ou argileux, servent à conserver l’eau pendant une semaine minimum.

Mohamed Bakayok et Sandra P

La coopération entre le département de Loire-Atlantique et la Guinée, par le biais de l’association Guinée 44, vise à développer la région de Kindia (gestion de l’eau, organisation des agriculteurs locaux, alphabétisation) et à soutenir les mouvements de jeunesse (les jeunes représentent 60 % de la population, trois fois plus que chez nous )
Pour en savoir plus : http://guinee.4.4.free.fr/


Ecrit le 20 septembre 2006 :

 Un jumelage avec le Portugal ?

Dans sa dernière allocution, à la Foire de Béré 2006, le maire de Châteaubriant a suggéré un jumelage de la ville avec la Hongrie.

Dans une lettre adressée au Maire et aux Conseillers Municipaux, Fernando Riesenberger a suggéré un jumelage avec une ville portugaise parce que, dit-il, « La communauté portugaise est à Châteaubriant depuis 1969 ... 37 ans de présence »


Valise pédagogique

Echange de valises pédagogiques

La Guinée

Foot solidaire


Ecrit le 8 juin 2011

 Guinée 44

Monsieur Mamadou Dramé, maire de Kindia en Guinée, accompagné de M. Yaya Keita (vice-maire) et de Pierre Demerlé (Président de Coopération Atlantique) a été reçu en mairie de Châteaubriant le 1er juin pour évoquer le partenariat établi entre la Com’Com’   du Castelbriantais et la région de Kindia, avec deux conventions signées en 2005 et 2008 qui ont permis de construire là-bas deux maisons de jeunes, et de servir de support à la formation d’artisans et de jeunes en apprentissage.

M. Dramé (au centre de la photo) a dit que sa région comporte 60 % de jeunes (trois fois plus qu’ici), que les nouveaux bâtiments servent aux jeunes et aux groupes de femmes et qu’une démocratie locale se met en place. Il souhaite poursuivre la coopération décentralisée avec la Loire-Atlantique et le Pays de Châteaubriant   … et désire vivement que les élus d’ici aillent découvrir les réalisations et les projets de Kindia, Mambya et Samaya.

juin 2011

Sur la photo : Mme Cochet, M. Douaud, M. Hunault, M. Dramé, M. Demerlé et M.Keita


Ecrit le 14 mars 2018

 Des milliers d’Amazones

Plusieurs milliers de femmes en blanc, qui se font appeler « les Amazones », ont marché le 7 mars dans les rues de Conakry pour dénoncer les violences policières meurtrières. Vêtues de blanc, couleur du deuil en Guinée, elles arboraient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire « Trop de morts, l’Etat dort encore » ou « Alpha rime avec crime », en référence au président Alpha Condé, élu en 2010 et réélu en 2015.

Les organisations de défense des droits de l’homme dénoncent régulièrement le lourd bilan de victimes lors des manifestations politiques ou sociales en Guinée. 
(source : slateafrique.com)