Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Mée-disances du 06 septembre 2017

Mée-disances du 06 septembre 2017

Ecrit le 5 septembre 2017

 Un portrait à 20 dollars

L’Obs du 02/09 : L’administration Obama avait annoncé en 2016 que le portrait d’Harriet Tubman, une figure de la lutte contre l’esclavage, figurerait sur les billets de 20 dollars dès 2020.

Mais l’administration Trump n’est pas très motivée. « Pour le moment, nous avons des sujets bien plus importants sur lesquels travailler », a fait savoir Steven Mnuchin, secrétaire américain au Trésor.

Durant la campagne pour la présidentielle, Donald Trump avait affirmé que Harriet Tubman était « fantastique » mais qu’il préférait conserver le portrait d’Andrew Jackson, président des Etats-Unis de 1829 à 1837 et esclavagiste. Et Harriet Tubman ? « Peut-être sur le billet de 2 dollars ou un autre billet. »

 Elève Google, au tableau !

Le Canard enchaîné du 30/08 : le 12 mai, Mathieu Jeandron, le directeur du numérique pour l’Education, a déclaré qu’il n’émettait « pas de réserve générale » sur l’arrivée de Google et compagnie dans les établissements scolaires et universitaires. Les syndicats d’enseignants, les fédérations de parents d’élèves, la ligue des droits de l’homme s’en inquiètent.

Les multinationales américaines veulent faire chez nous ce que Google vient de réussir en Suisse : tout offrir gratis aux élèves. Des applications en ligne, des « outils collaboratifs », des tablettes à prix cassé… cadeau ! Certes, cette évangélisation a un but : convertir les jeunes têtes blondes à l’usage massif de Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft. Et permettre à ces géants du Web de s’emparer, à l’occasion, de juteuses de données personnelles.

Quand Google connaîtra le parcours scolaire de chaque élève, ses bulletins, son nombre d’heures de colle, ses mauvaises notes en Maths, et qu’il vendra tout ça au Medef, ça créera quelques problèmes à l’embauche ? Mais non, voyons. Puisqu’on vous dit que l’ordinateur à l’école c’est l’avenir…

Les éditeurs français sont encore en réunion à ce sujet avec la direction du numérique pour l’éducation. Pour l’instant, rien n’a encore filtré de la réunion et l’Afinef communiquera la semaine prochaine.

 Seulement les Noirs

L’Obs du 01/09 : Dans la vidéo, filmée en juillet 2016 mais diffusée uniquement cette semaine dans la presse américaine, on peut voir le lieutenant Greg Abbott contrôler une conductrice en état d’ivres-se. L’agent lui dit alors : « Je vais vous emmener en prison et mettre votre voiture à la fourrière donc vous pouvez appeler les personnes qui devaient venir vous chercher pour leur dire que ce n’est plus nécessaire ». « Allez-y, prenez votre portable, il est sur vos genoux », encourage alors le policier.

Mais la conductrice, visiblement secouée par l’échange, lui explique qu’elle n’ose pas baisser ses bras parce qu’elle a vu « bien trop de vidéos de policiers... ». Elle semble alors faire référence aux violences policières qui ont coûté la vie à plusieurs citoyens, dont les afro-américains.

Le lieutenant, qui saisit tout de suite la triste référence, lui lance alors : « Mais vous n’êtes pas noire. Souvenez-vous : nous tuons seulement les Noirs. » Ironie ou propos racistes ?

Difficile de savoir exactement quelle était l’intention du lieutenant au moment où il a prononcé ces mots. Menacé de renvoi par ses supérieurs, il a finalement décidé de partir de lui-même en prenant sa retraite. Le responsable de la police du comté de Cobb (Atlanta) a qualifié d’« inexcusables et inappropriés » les propos du policier.

 Haute spiritualité

Le Canard enchaîné du 30/08 : grand chef de l’école de pensée bouddhiste Rigpa, Sogyal Rimpoché a dû prendre la tangente loin des gongs et des vapeurs d’encens : huit de ses plus proches disciples viennent de raconter dans une lettre détaillée comment ce maître d’une haute spiritualité détournait à son profit exclusif des dons exigés en liquide et traitait avec compassion ses disciples : humiliations, coups assénés à l’aide de son gratte-dos, agressions sexuelles. Des témoignages qui ont obligé le dalaï-lama en personne à condamner « ces gens qui ne suivent pas l’enseignement du Bouddha ».

Verdict du grand chef : « Sogyal Rimpoché était mon grand ami, mais c’est fini, il est tombé en disgrâce ». De son côté, la communauté Rigpa a annoncé « une enquête interne et la mise en place d’un code éthique ». En voilà d’excellents sujets de méditation !

 De plus en plus myopes

LaCroix.com du 30/08 : Sur les bancs des facultés ou du fond de la classe du lycée, les jeunes sont de plus en plus nombreux à constater que leur vision a baissé. 41 % des 16-24 ans disent éprouver des difficultés à voir de loin alors qu’ils n’étaient que 29 % l’an passé, selon le sondage d’Opinion Way. La « fatigue visuelle », quant à elle, a presque doublé en cinq ans et touche à présent 40 % des jeunes.

Pour l’Association Nationale pour l’Amélioration de la Vue, cette recrudescence de myopie est à imputer aux écrans, omniprésents dans la vie de ces jeunes. « Près de 60 % des jeunes ont des troubles visuels spécifiques car ils passent chaque jour quasiment dix heures sur leurs ordinateurs, leurs tablettes ou leurs smartphones », précise le président de l’Asnav.

Certains spécialistes estiment que la myopie est plutôt due aux allers retours inces-sants que font les yeux des étudiants entre les cahiers et le professeur ou le tableau, qui sont plus éloignés. Ce qui expliquerait que les jeunes qui entreprennent de longues études soient plus fortement concernés par les problèmes de vue que le reste de la population.

En France, le ministère de la santé estime que sept personnes sur dix de plus de 20 ans portaient déjà des lunettes ou des lentilles de contact, les personnes de plus de 50 ans restant bien plus sujets aux troubles de la vision (96 %) que leurs cadets.

 Grenades

Le Canard enchaîné du 30/08 : le 5 août, le ministère de l’Intérieur a passé un appel d’offres pour 1,2 millions de grenades fumigènes, assourdissantes et lacrymogènes ! Une panoplie pétaradante à 22 millions d’euros, destinée à équiper CRS, gendarmes mobiles et compagnies d’intervention de la sécurité publique.

Cette information, publiée dans le « Bulletin officiel des marchés publics », annoncerait-elle une rentrée sociale festive ? « Ça n’a rien à voir, s’énerve-t-on Place Beauveau. Il s’agit simplement d’un renouvellement d’appel d’offres arrivé à son terme ». et d’insister sur le fait que la commande porte sur quatre ans, alors qu’auparavant les emplettes se faisaient chaque année.

La triste réalité c’est que les stocks étaient à sec ! Durant le quinquennat de Hollande, les poulets ont dégoupillé dur. « Il y a eu notre Dame des Landes, Sivens, Calais, les manifs contre la loi Travail… On n’a pas arrêté de grenader. ».

Une frénésie explosive au service du made in France puisque le principal du ministère de l’Intérieur est le sarthois Alsetex, « leader des produits pour la gestion démocratique des foules ». Un gagnant qui respecte l’environnement : comme le mentionne l’appel d’offres, les emballages abritant cette quincaillerie doivent être recyclables. Démocratie, écologie. Que redoute le peuple ?