Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Résultats du deuxième tour, 29 mars 2015

Elections Départementales

Résultats du deuxième tour, 29 mars 2015

Ecrit le 30 mars 2015

Au niveau local, la Droite est passée dans le canton de Châteaubriant - on s’y attendait ! Le score de Catherine Ciron/Bernard Douaud va de 59,5 % à 70,6 % selon les bureaux de vote à Châteaubriant. La Gauche cependant, malgré son défaut de notoriété atteint 36,6 % ce qui est bien dans le contexte national.
Par rapport au 1er tour, 409 électeurs supplémentaires se sont abstenus. La Droite a gagné 274 voix, la Gauche seulement 102 voix. Elle paie ses désaccords et son manque de travail ensemble.

A l’issue des résultats, le maire de Châteaubriant a appelé « tous les maires de la Communauté de Communes » à se rassembler autour de lui et il a déclaré : « ceci conforte mon projet ». Tiens donc ! On croyait que c’était une élection pour le Conseil Départemental, pas pour la Com’Com’   . On croyait aussi que le candidat masculin était Bernard Douaud et pas Alain Hunault ….

Redisons qu’Alain Hunault voulait brûler la politesse à Bernard Douaud et se présenter à sa place mais il en a été dissuadé. Par une de ses adjointes, dit-on ….

 Pour l’ensemble du canton de Châteaubriant :

Résultats du 2<sup class="typo_exposants">e</sup> tour, 29 mars 2015, canton de Châteaubriant

Notons que la Droite est très haute dans les communes où les maires de Soudan, La Meilleraye étaient candidats, et au Grand Auverné. La présence de Jean-Michel Duclos à Rougé a diminué le score de la Droite. La présence de Quiterie de Coniac au Petit Auverné a donné un bon score à la Gauche. Deux petites communes, Fercé et Soulvache, ont mis la Gauche en tête !

 Pour l’ensemble du canton de Guémené-Penfao

Le binôme de Gauche, Gilles Philippot/Viviane Lopez a échoué de 11 voix. Il a payé les positions de Gilles Philippot sur l’aéroport de Notre Dame des Landes. De ce fait, nombre d’écologistes ont refusé de voter pour lui et c’est le tandem Yannick Bigaud/Anne Sophie Douet qui est passé. Il n’est pas sûr que les électeurs y gagnent.

En effet, il y a tout lieu de penser que, d’ici un an, la Droite Départementale aura trouvé un poste honorifique à Yannick Bigaud. Celui-ci laissera la place à son remplaçant qui n’est autre que Michel Hunault (le frère jumeau du maire de Châteaubriant) qui pourrait espérer redevenir député. Que le député Yves Daniel se méfie : le cancer de Notre-Dame-des Landes pourrait le concerner aussi. Notons quand même qu’à Blain une alliance PS-Ecologistes a gagné. Ils ont su mettre Notre-Dame-des-Landes de côté ?

Les résultats sont contrastés selon les trois anciens cantons constituant le nouveau canton de Guémené-Penfao.

La Gauche fait un très bon score dans le canton de Nozay où Gilles Philippot a toujours bien travaillé.
En revanche dans le canton de Derval, la Droite est en tête alors même que Michel Hunault quand il était à la tête de la Com’Com’   de Derval a fait des catastrophes qui faisaient dire à son successeur (de Droite) qu’il trouvait sans cesse de nouvelles sorcières dans les placards. Les électeurs l’ont sans doute à peine su. Et, en 14 ans, il ont oublié. Viviane Lopez, elle, n’a pas vraiment eu le temps de s’implanter d’autant plus qu’elle a trouvé des routes barrées. Par exemple Jean Louër, Président actuel de la Com’Com’  , refusait de l’inviter aux réunions de Com’Com’   et de lui fournir préalablement les documents !
Enfin, sur l’ex-canton de Guémené, il est sans doute ’’normal’’ que le conseiller général sortant et maire de la ville-centre, ait fait un bon score.

En tout cas, c’est désolant pour les électeurs. « Nous avons sincèrement porté la démocratie, le travail collectif et la transparence » disent Gilles et Viviane et leurs suppléants. Reste à souhaiter qu’ils puissent poursuivre ce travail. Pour que, à l’avenir ……...

 Pour la Loire-Atlantique

15 cantons pour la Droite, 16 cantons pour la Gauche, cela fait 30 et 32 élus. La Gauche reste majoritaire, ouf ! Sauf s’il y a des défections (par exemple à cause de Notre-Dame-des-Landes).
Comme dit Michelle Meunier (Sénatrice) : « A l’échelle du département, le score a été serré. Loin d’être un « blanc seing » en faveur de la gauche, il marque une attente forte des habitant-e-s. Le département, échelon de proximité important dans la vie quotidienne, devra donc poursuivre ses politiques de solidarité et de justice au service de toutes et de tous, en particulier des personnes les plus exposées à la crise économique et sociale ». En particulier, conformément aux engagements des équipes « Loire-Atlantique à Gauche », de nouvelles mesures seront mises en place pour accompagner, protéger et simplifier la vie des hommes et des femmes qui vivent, travaillent, grandissent, vieillissent dans notre départe-ment : pacte pour l’emploi local, ticket unique pour les transports, « passeport » pour les collèges ou encore renforcement de l’action en faveur des seniors

 Au niveau national

C’est bien entendu une défaite, il fallait s’y attendre dans la situation économique actuelle mais ce n’est pas la déroute annoncée par la grande presse. Le Front National ne gouvernera aucun département. La Droite aura 67 départements (elle en a fauché 28 à la Gauche) et la Gauche conserve 34 départements (elle n’en avait que 23 en 1992).


Ecrit le 01 avril 2015

 Echos

Campagne : Inattendu ce deuxième tour à Châteaubriant aux élections départe-mentales. Du coup nous avons eu droit à une distribution supplémentaire de documents de la part de la Droite qui, pour une fois, a ’’mouillé la chemise’’.

Merci : au soir du premier tour, le 22 mars, c’était pas le sourire à Droite à la mairie de Châteaubriant malgré le score de 47,94 % au point que le maire de Châteaubriant s’est embrouillé dans ses chiffres en dictant les résultats à une adjointe qui, elle, les écrivait sur le tableau. Cela faisait des drôles de choses, avec plus de 4000 abstentions !! Il a fallu qu’une salariée de la mairie lise les feuilles à la place du maire ! A la fin, M. le Maire a dit publiquement : Merci Jacqueline, à son adjointe. La salariée n’a pas eu le même merci. Mais ce n’est qu’une salariée !

Anti-cipation : les 26-27 mars sont arrivées les invitations pour l’assemblée générale de l’ORPAC  , prévue le 10 avril. Une lectrice perspicace nous écrit : « Je parcours l’invitation, rien d’anormal, si ce n’est cette phrase indiquant le déroulé de la journée (10 Avril à la Halle de Béré  ) :
– « Vers 15 h 45, Interventions de M. le Maire, Alain Hunault, de M. le Conseiller Général, Bernard Douaud…. ». Euh, on vote Dimanche ? ça y est, c’est déjà fait ?? J’ai raté quelque chose ?? Mieux vaut en sourire… »

Economies : aux autres élections, à Châteaubriant, les assesseurs tenant les bureaux de vote recevaient un courrier leur précisant notamment les horaires. Cette année, rien ! A Châteaubriant on économise sur tout maintenant. Pourtant, on nous a dit que la situation financière est saine et que, par exemple pour le Dojo, la ville n’avait pas besoin de la subvention de 430 000 € qu’elle demandait. Qui sait ? C’est peut-être l’argent des timbres qui est consacré au judo ?
En tout cas toutes les associations ont reçu un courrier leur disant de faire bien attention, en particulier de bien éteindre les lumières des salles qui leur sont prêtées.