Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Grappillages d’octobre 2005

Grappillages d’octobre 2005

Maroc : voir page 557

 Mée-disances du 5 octobre 2005

Mal tuyautés

Du Courrier International, du 22 septembre : « Le Royaume Uni n’a recensé que 95 plombiers venus de l’ensemble de l’Europe centrale et orientale, révèle la Commission Européenne. Ceux qui prédisaient une invasion de plombiers polonais se sont trompés, fait-elle savoir dans un communiqué ». C’est pas parce que le pire n’est jamais sûr qu’il ne faut pas lancer des mises en garde !

Morts cadeaux

Du Courrier et du Sunday Telegraph (Londres) : « Aux Etats-Unis les entrepreneurs de Pompes funèbres jouissent du « programme morts fréquentes » : ceux qui font régulièrement appel à la même compagnie aérienne pour transporter leurs cercueils peuvent bénéficier de « miles » [points fidélité] comme les passagers en pleine santé. ». Des primes qu’ils gardent pour eux, évidemment.
Comme les Américains fortunés prennent souvent leur retraite loin de chez eux, en Floride ou au Colorado, les Croque-Morts se disputent ce marché. Delta Airlines transporte 50 000 cercueils par an. Chez Jetblue les morts représentent 18 % du fret. Hélas pour eux, la crémation se développe ! Le marché du transport funéraire risque de mourir de sa belle mort.

Route critique

Du Courrier et de Die Zeit (Hambourg) : « Un nombre croissant de sociétés alle-mandes s’engagent dans l’enseignement. Elles soutiennent les élèves doués, récompensent les enseignants exemplaires ou sponsorisent l’appren-tissage précoce de certaines matières. Ce phénomène devrait toucher tous les établissements d’ici 2006 ».
Le cours d’histoire d’une classe de Troisième à Cologne a pour thème « Siemens, acteur mondial » (on imagine qu’il ne parle pas des licenciements !). Un établissement de Minden, en échange d’une aide pour le collège, prête des élèves comme personnel temporaire, non rémunéré, pour pousser les chariots de marchandises. Mais tous jurent, la bouche en cœur, qu’ils travaillent au développement du « sens critique du consommateur ». Assurément.

Solidarité

Du Financial Times : « La solidarité joue un rôle mineur dans l’identité nationale américaine. Les Américains réagissent à une catastrophe, non pas en assumant leur malheur collectivement, à la manière des Européens, mais en cherchant des responsables.. Mais quand la cause immédiate est une catastrophe naturelle qui sort du domaine de la puissance militaire américaine, le fossé entre les capacités des Etats-Unis et leur réaction semble incroyablement large ».
On l’a bien vu lors de l’ouragan Katrina qui s’est abattu sur les populations noires défavorisées de la Louisiane. En revanche, annoncé comme apocalyptique, l’ouragan Rita a fait très peu de morts. Est-ce parce que Ste Rita est patronne des causes désespérées ?
En tout cas, face à l’ampleur des destructions, le gouvernement Bush a mis en sommeil ses ambitions libérales qui prévoyaient de nouvelles réductions des programmes sociaux .... Mais quand Katrina sera oubliée .... ?

Napalm

Du Courrier enfin : « Une opération militaire, a été lancée le 10 septembre 2005 par les Etats-Unis à Tall Afar, ville du Nord de l’Irak, avec l’appui des forces irakiennes. Il est question d’utilisation de napalm et d’armes chimiques contre les insurgés. La prétendue possession d’armes chimiques par Saddam Hussein n’était-elle pas l’un des prétextes de la guerre en Irak ? Apparemment l’Amérique n’hésite pas à s’en servir elle-même aujourd’hui ».
Napalm ? Napalm ? Cela sonne comme Vietnam. Malgré le napalm les USA ont perdu la guerre au Vietnam.

AVC

Du Canard Enchaîné et de La Dépêche du Midi (10/9) : Victime d’un accident vasculaire qui affecte mon œil gauche, j’ai écouté les recommandations du corps médical qui m’a conseillé de lever le pied. Je remettrai ma lettre de démission (...) lundi ». Qui c’esty qua écrit ce vrai communiqué officiel ?
C’est un nommé Jean Roger, maire de la commune de Réalmont (Tarn). Avouez que vous avez pensé à quelqu’un d’autre.

Sécu ... F.D

Du Canard « Du haut de son autorité de Premier Président de la Cour des Comptes, Philippe Seguin a infligé une sacrée leçon au gouvernement ». Il a remarqué que ce dernier a intégré dans les comptes un « versement exceptionnel » sans lequel le véritable déficit de la Sécu aurait atteint 13,2 milliards en 2004. Passionné de foot, Philippe Seguin a sévèrement taclé le gouvernement auquel il reproche de ne pas vouloir rembourser une énorme dette de l’Etat à l’Assurance-maladie, ainsi que d’avoir accordé des largesses inconsidérées aux professions de santé ». Si c’est Seguin qui le dit ...... !
En tout cas les tours de vis se font plus forts sur les malades, coupables d’être malades.

Echos cueillis par jean Gilois


A la porte !

Vendredi 30 septembre, 6 h du matin, Hôtel de l’Espérance, avenue Jean Jaurès à Paris. Des habitants payant régulièrement leur loyer. Certains sont là depuis 40 ans.L’immeuble n’est visé par aucun arrêté d’insalubrité, ni de péril. Simplement, le nouveau propriétaire (qui a acheté en décembre dernier) n’a pas donné suite aux exigences de remise aux normes de la préfecture : il a signifié leur congé aux habitants.

Mardi 4 octobre, la justice doit d’ailleurs se prononcer sur le différend entre le propriétaire et ses locataires. La préfecture, elle, expulse sans attendre. Le propriétaire a maintenant les mains libres. Belle opération !

Comme dit Le Parti Communiste : « Alors que la construction de logements de standing à Paris a atteint des niveaux record, les plus pauvres sont laissés à l’abandon. La spéculation effrénée renforce la misère des plus démunis »

 Grappillages du 12 octobre 2005

Ba, bouhhhhhhh

Babou recrute. Babou a ouvert un magasin le 27 août à St Brieuc. Selon Ouest-France du 30 septembre 2005, l’annonce du magasin parlait de « 70 personnes en contrat à durée déterminée » (...) « Lors des recrutements les CDD se transforment en CDI avec période d’essai de un mois ». Bonheur vite brisé : « Aujourd’hui ils ne sont plus qu’une quinzaine à travailler dans le commerce. Les ex-salariés sont amers. Pourquoi nous a-t-on fait signer des CDI ? Pourquoi n’ont-ils pas signé des CCD ouvrant droit à une prime de précarité ? ».

Misère, misère ...

De L’Express du 3 octobre : « Quatre jours après le drame de Ceuta, quelque 650 Africains ont tenté de franchir illégalement la frontière entre le Maroc et Melilla, enclave espagnole d’Afrique du Nord, le lundi 3 octobre » . Il s’agit de la cinquième tentative de ce genre menée en moins d’une semaine par des candidats à l’immigration clandestine. « Les immigrants étaient d’une agressivité et d’une violence encore jamais vues. Ils ont jeté des pierres et, dans certains cas, attaqué avec des pierres les membres des forces de sécurité », a déclaré le bureau du gouvernement espagnol à Melilla dans un communiqué. Ils se battent pour vivre, ils refusent la misère. Nous mourrons.

Merci qui ?

De Marianne du 23 septembre et du magazine Challenges, ”Grâce aux nouvelles dispositions fiscales concoctées par le gouvernement, une personne gagnant plus de 20 000 euros par mois, paiera jusqu’à 6800 euros d’impôts en moins ». On est sincèrement ravis pour elle.

Baril, mon ami

De Marianne encore : « Incroyable ! Non seulement les pétroliers bénéficient directement de la hausse du baril, mais, en outre, ils se débrouillent pour payer un impôt sur les sociétés ridiculement faible. ». Le groupe Total avec ses 130 milliards d’euros de capitalisation bour-sière et ses 9 milliards de bénéfices, n’a payé que 4,3 milliards d’impôts en 2003. On ne protège que les riches.

Nouvelle Orléans

Du Monde Diplomatique d’octobre : « Soulagés après le passage du cyclone Rita, les 25-25 septembre, les Américains restent néanmoins sous le choc de la catastrophe provoquée, un mois plus tôt, par Katrina et de sa gestion désastreuse par le Président George W.Bush. La Maison Blanche a promis de reconstruire la Nouvelle-Orléans, plus grand et mieux. De ce programme de travaux d’un montant de 200 milliards de dollars, les premiers bénéficiaires seront ... les entreprises chéries du Président qui, déjà repues des dividendes de l’Irak, se sont spécialisées dans le capitalisme de catastrophe. Elles en profiteront sans doute pour « purifier » la ville de sa population noire et pauvre ». Tant il est vrai que les pauvres ça fait bien dans les statistiques mais il faut s’en méfier en réalité.

Sainte Misère

Du Diplo encore : « Toute catastrophe naturelle révèle, s’il en était besoin, l’extrême fragilité des classes populaires. La compassion, affichée au coup par coup, masque mal que de tout temps des penseurs ont cherché à justifier la misère, en culpabilisant au besoin ses victimes, et à rejeter toute politique sérieuse pour l’éradiquer » . L’auteur ajoute : « dans la mesure où nous pourrons rendre le conten- tement aussi universel que possible, nous préserverons et renforcerons la tranquillité sociale et politique »

Sabra et Chatila

Du Diplo à propos du drame des colons expulsés de Gaza au mois d’août : « Nous avons été invités à communier dans le culte de saint Sharon, dont les crimes d’hier ont été passés sous silence, notamment son implication dans les massacres de Sabra et Chatila ». C’était le 16 septembre 1982, pendant 48 h ce fut « Jeunes et vieux, pas de pitié ». Les miliciens des forces libanaises, avec la complicité israélienne, tueront tout ce qui bouge, êtres humains et animaux. Les officiers israéliens avaient préparé les sacs nécessaires pour se débarrasser des cadavres, les bulldozers pour détruire les maisons, l’éclairage du camp la nuit. Un film, Massaker, présenté au festival international du documentaire en juillet 2005, invite à se poser des questions : « Certains des hommes envoyés à Sabra et Chatila refusèrent d’accomplir leur mission, on ne leur fit aucun mal. Mais pourquoi les autres y participèrent-ils ? ». La question peut se poser partout, en Palestine, au Rwanda, en Irak, en Tchétchénie ou ailleurs.
3000

3 000 : c’est le nombre d’employés municipaux de La Nouvelle-Orléans qui seront licenciés dans le courant du mois, soit 40% des effectifs. Cette mesure permettrait de financer les travaux de reconstruction après le passage du cyclone Katrina. La misère finance la misère.

Déontologie gelée

D’Alternatives Economiques d’Octobre 2005 : “ Il ne reste que 510 euros à la commission nationale de déontologie de la sécurité, pour finir l’année. Cette instance, créée en 2000 pour enquêter notamment sur les bavures policières, a vu son budget gelé en début d’année par le gouver-nement ”. Toutes les formes d’insécurité n’ont pas la même priorité.

Opérant

D’alternatives encore : « Un décret et un arrêté du 10 août 2005 régularisent la situation de personnes travaillant bénévolement comme aides opéra-toires auprès des chirurgiens libéraux. Il s’agit le plus souvent des épouses des chirurgiens qui jouent les assistantes, en dehors de tout statut légal, alors que les infirmiers de blocs opératoires ne sont diplômés qu’après une formation de 54 mois ».

Echos cueillis par Jean Gilois


Ecrit le 12 octobre 2005 :

Etre ou ne pas être

De Presse Océan du 1er octobre : « Au sein de la fédération UDF de Loire-Atlantique, on s’interroge encore sur l’attitude du député Michel Hunault, exclu de l’UMP, cotisant avéré du CNI, qui a fait des avances à l’UDF de Loire-Atlantique ... mais n’a toujours pas payé sa cotisation ». Mais faut-il se poser ces questions ? C’est sûrement que l’homme prend le temps de réfléchir.

Menteur

Je suis pendu à vos lèvres, espérant le mot, espérant le oui, qui sauverait ma vie ... C’est quand le bonheur ? C’est quand le bonheur ? chante Cali. Mais, selon l’Humanité, « Pour Cali, il faudra attendre. Du moins pour se la couler douce avec Dame Anastasie, une horrible mégère armée d’immenses ciseaux ». Cali vient de sortir un nouvel album intitulé Menteur. Et, pour faire sa publicité, il a préparé un spot destiné à la promotion télévisée. Il y reprend les promesses de toujours : « Je t’aime », « Je vais réduire la fracture sociale en cent jours », etc. Chacune de ces assertions est ponctuée par le son d’une claque retentissante, une voix féminine criant « Menteur ! »

Le Bureau de vérification de la publicité, a émis un avis négatif de diffusion pour ne pas choquer certaines convictions politiques !

BP  

 Mée-disances du 19 octobre 2005

Bosse toujours

De Bastille-République-Nations du 7 octobre : « Le gouvernement slovaque(droite) offre, via l’Office national du Travail, une prime de 50 euros à tout chômeur du pays qui trouve un emploi dans un des Etats voisins (Tchéquie, Hongrie, Pologne, Autriche).
Le gouvernement autrichien s’est élevé contre cette « prime à l’exportation de chômeurs » mais de nombreux slovaques travaillent déjà, en République tchéque par exemple, via des agences d’intérim basées en Slovaquie et pour ... un tiers de moins que leurs collègues autochtones ».

Vote toujours :
je fais comme je veux

De BRN toujours : « le 18 septembre 2005, les électeurs allemands ont refusé de donner une majorité absolue tant à la majorité rouge-vert sortant qu’à l’opposition de droite ». Une coalition CDU-SPD a porté Angela Merkel (CDU Droite) au poste de Chancelière tandis que Franz Müntefering (SPD-Gôche) sera vice-chancelier.
Une grande coalition qui « pourrait offrir au Linspartei un espace important dans l’opposition à la politique de « réformes » libérales » qui ont laminé le monde du travail et plombé la croissance économique.

Paie toujours

De BRN : « Lors de leur réunion du 9 septembre, les ministres des finances des 12 pays de la zone euro ont repoussé l’éventualité d’abaisser la fiscalité pour compenser la hausse des prix du pétrole. Les changements en matière d’impôts indirects de chaque pays (taxes sur les carburants, TVA ...) sont soumis à l’accord de l’Union Européenne ».
Ainsi, quelle que soit la conjoncture, les citoyens de base sont appelés à payer toujours plus (soins médicaux, carburant, gaz, etc)

Cause toujours,
tu m’intéresses ...

Du Courrier International du 6 octobre et de De Volksrant d’Amsterdam : « Juste après le non néerlandais à la Constitution Européenne, le gouvernement des Pays Bas a commandité une étude sur la façon dont il fallait parler de l’Europe aux Citoyens. Il ressort de ce rapport (...) une crise de confiance entre le citoyen et la classe politique. ».
Que peut-il en ressortir quand les hommes politiques disent : « Les gens veulent exprimer leur opinion mais en définitive c’est nous qui prendrons les décisions, car nous sommes le gouvernement » (Atzo Nicolaï, serétaire d’Etat aux Affaires Etrangères)

Prie toujours

Du Courrier et de La Républica (Rome) : « En Italie, le seul véritable nouveau parti c’est la Confédération espiscopales italienne, le lobby le plus puissant, le plus écouté, le plus courtisé (et craint) du monde politique. Plus efficace que les syndicats, contraints de s’égosiller pour se faire entendre. Plus impérieux que ka Confindustria [le MEDEF italien] dont le style est aujourd’hui plus nuancé. Plus influent que la Banque d’Italie ».
La Conférence épiscopale suggère aux paroisses et aux congrégations religieuses d’aider la droite lors des élections locales et ne renonce pas à dicter la ligne en politique étrangère (par exemple au sujet de la guerre en Irak). L’Italie n’a pas encore connu sa séparation de l’Eglise et de l’Etat.

Cogne toujours

Selon le Courrier et The daily Telegraph de Londres : Au Congo et dans l’Angola voisin, à la suite des guerres civiles où d’innombrables atrocités ont été commises par des enfants soldats « une peur viscérale des enfants possédés s’est répandue dans les villes. : des dizaines de milliers de garçons et de fillettes sont victimes de violences et abandonnés. Beaucoup sont battus, privés de nourriture et torturés lors de cérémonies d’exorcisme réalisées dans les églises des quartiers pauvres par des pasteurs évangéliques qui en savent plus sur la cupidité et le sadisme que sur la théologie »
On peut toujours se voiler la face en disant qu’il s’agit de pratiques obscurantistes. Mais il ne faut pas oublier que la torture est largement utilisée dans le monde, même de la part des gouvernements qui se disent champions de démocratie.

Torture toujours

De l’International Hérald Tribune du 6 octobre : « Le Sénat a voté par une écrasante majorité (90 contre 9) un amendement au budget du Pentagone [USA] qui restreint considérablement les pouvoirs de l’administration en matière de traitement des prisonniers. Avec un tel amendement, fini Guantanamo, Abou Ghraib et les tortures. Georges W. Bush est furieux et menace de mettre son veto ».
L’acte de torturer est une caractéristique humaine. Enfin ... humaine ... si on peut dire !

Galère toujours

De Marianne du 1er octobre : « Laurent Fabius a proposé de porter le SMIC à 1500 euros à l’horizon 2012, ce qui lui a valu d’être cloué au pilori par ses amis socialistes, lesquels se sont bousculés au portillon médiatique pour le traiter de dangereux démagogue ».
Passer de 1250 € à 1500 € en six ans, avec une hausse des prix de 2 % cela représente un coup de pouce de 1,2 % de plus par an. Excessif quand d’autres jouent avec des nombres à deux chiffres ?

Par exemple, sur les six premiers mois de l’année le bénéfice de Gaz de France a progressé de 13 % mais cela ne lui suffit pas. Selon les informations du journal « Les Echos », un peu plus d’un mois après avoir obtenu un relèvement de 2,6 % de ses tarifs, Gaz de France aurait sollicité le Ministère des Finances pour être autorisé à augmenter à nouveau de 13 % au premier novembre.

Echos sélectionnés par Jean Gilois


(19 octobre, suite)

Nobel

Après Pierre-Gilles de Gennes (1991), Georges Charpak (1992) et Claude Cohen-Tannoudji.(1997) les Prix Nobel ont distingué cette année en autre Français, Yves Chauvin pour la découverte, il y a plus de trente ans, d’un nouveau mécanisme de synthèse des molécules organiques : la métathèse. Ces travaux ont abouti, à partir des années 1990, au développement de procédés de fabrication - plus économes en matière première - des plastiques et des médicaments

Selon La Terre du 11 octobre, en marge des vrais prix Nobel un magazine britannique a décerné un prix aux recherches « improbables » mais authentiques : prix de médecine au créateur de testicules artificiels pour aider les chiens castrés à surmonter leur traumatisme ; prix d’économie pour l’inventeur d’un réveil-matin qui roule se cacher pour ne pas prendre des coups quand il sonne ; prix de la « dynamique des fluides » pour une étude sur les effets des fientes de pingouins sur la banquise !

 Mée-disances du 26 octobre 2005

 Bon sang !

De Marianne du 1er octobre 2005 : “Parce qu’elle est la petite-fille de Maurice Papon, une jeune femme a perdu son poste au ministère des Anciens Combattants (...) comme si, dans notre République, les citoyens n’étaient pas libres et égaux, responsables individuellement de leurs actes, mais conditionnés par leur éducation supposée et par leur patrimoine génétique. Drôle de République ». Il est heureux que le fondateur de l’association des fils et filles de déportés, Serge Klarsfeld, ait tranché : « C’est un cas de discrimination ».

 Trous de balles

De Marianne : « 300 000 : c’est le nombre moyen de balles de calibres divers nécessaires à un GI pour abattre, en Irak, un insurgé. En effet, depuis le début du conflit, 6 milliards de balles ont été tirées par l’armée américaine et environ 20 000 rebelles abattus par ses fantassins ».. La mort à 300 000 balles, c’est pas donné.

 Tous pareils

Du journal Investir, du 15 octobre : « Tous les contribuables bénéficieront d’une réduction d’impôt. Mais seront vraiment gagnants ceux qui déclarent plus de 130 000 €. En effet les revenus taxés aujourd’hui à 48,09 % ne seront plus taxés qu’à 40 % à partir de 2007 » dit Pascal Julien Saint-Amand, notaire à Andrésy.
Cyrus Conseil, Alternatives Economiques disent la même chose. L’OFCE (observatoire français des conjonctures économiques) ajoute même : « les 20 % des ménages les plus aisés bénéficieront de 70 % des gains, dont 31 % pour les 5 % les plus riches ». Mais pourquoi disent-ils tous la même chose alors que la grande masse des Français croit être bénéficiaire de cette baisse d’impôt !

 Explosion

Du Figaro, du 17 octobre, à propos de la hausse programmée du prix du gaz : « Dans le cas des prix à la pompe, le gouvernement avait trouvé des boucs émissaires, en l’occurrence les compa-gnies pétrolières. Avec le gaz, la position est d’autant plus inconfortable que c’est l’État qui fixe le niveau de la hausse ».
Thierry Breton a expliqué que cette hausse « va être compensée par des gestes commerciaux ». En somme : avale la potion amère et tu auras un bonbon. Après une hausse de 4 % en juillet et de 2,6 % en septembre, il est demandé + 12 % en novembre. Mais attention à l’explosion ... de gaz !

 Viols

Sur Europe 1 ces propos de Dominique Barella, Président de l’Union Syndicale des Magistrats : « Quand on voit que le ministre de l’Intérieur se permet de donner des leçons à la terre entière et que, dans son propre ministère, on voit une augmentation des viols commis par des policiers (...), des harcèlements sexuels sur des policières commis par des policiers (...), un taux d’élucidation des affaires dans notre pays parmi les plus faibles d’Europe (...), on se dit qu’il serait quand même important qu’on ait un ministre de l’Intérieur qui agisse beaucoup plus et de manière beaucoup plus concrète ». Le ministère de l’Intérieur, un certain Sarkozy, n’est pas content.

 File la misère

De l’Express du 17 octobre : « Le président d’Emmaüs   France, Martin Hirsch, a piqué un coup de colère, lors de la Journée mondiale du refus de la misère pour dénoncer « le non respect des engagements de l’Etat » » . Celui-ci avait promis, en mai dernier, d’apporter à l’association Le Relais, qui recycle des textiles et emploie un millier de personnes en réinsertion, une subvention de 500 000 euros par an, sur trois ans. Ce soutien ne s’est pas concrétisé, risquant d’entraîner des suppressions d’emplois ... au Relais.

 Fracture toujours

De Presse-Océan du 20 octobre, lors d’une enquête portant sur 3961 per-sonnes : « 26 % des personnes qui travaillent s’estiment personnellement menacées par la perte de leur emploi. Les plus inquiets sont les jeunes de 15 à 21 ans, les ouvriers et les employés, les salariés du privé, les moins diplômés, les plus faibles revenus ». Voilà qui illustre parfaitement la fracture sociale.
Interrogés sur les solutions que le gouvernement devrait mettre en œuvre, 70 % des Français prônent des réductions de charges pour les entreprises et 62 % estiment qu’il faut renforcer la protection des salariés plutôt que d’assouplir le code du travail.

 Normé

De Que Choisir, d’octobre 2005 : « Pour aider les gestionnaires à améliorer les cantines, une norme AFNOR vient d’être publiée. Surface disponible par enfant, choix des meubles, lutte contre le bruit, rôle des animateurs, durée du repas, lavage des mains, présence de serviettes : la norme passe en revue tous les critères de nature à rendre ce moment agréable et profitable ». Les parents peuvent inciter leur maire à s’engager dans un processus de normalisation. Cela peut intéresser aussi les associations de parents d’élèves des lycées et collèges.

 De l’air !

De Que Choisir, d’octobre 2005 : « Le confinement des salles de classe favorise de fortes concentrations de polluants dans l’air inhalé par les enfants. Lorsque le volume d’air renouvelé est multiplié par deux, passant de 4,2 litres à 8,4 litres, les résultats des tests de lecture et de compréhension proposés aux élèves s’améliorent de moitié ».
Les polluants sont plus nombreux qu’on croit : le formaldéhyde, très toxique, émane du mobilier et des bois agglomérés. La colle, les feutres, les effaceurs, eux, contiennent des hydro-carbures chlorés. Bref, aérez.

 Liberté (op)pressée

L’association Reporters sans frontières vient de publier son 4e classement mondial de la liberté de la presse 2005. En tête du classement, on retrouve, comme en 2004, des pays d’Europe du Nord (Danemark, Finlande, Irlande, Islande, Norvège, Pays-Bas, Suisse, Slovaquie, République Tchèque, Slovénie) qui garantissent une réelle et durable liberté de la presse.
La Nouvelle-Zélande (12e), Trinidad et Tobago (12e) et le Bénin (25e sur 167) sont bien placés. La France est 30e , en recul (perquisitions de locaux de médias, des gardes à vue de journalistes et création de nouveaux délits de presse) _ Les Etats-Unis (44e) ont perdu plus de vingt places, principalement en raison de l’incarcération de la reporter du New-York Times, Judith Miller, et de mesures judiciaires qui mettent à mal la protection du secret des sources. L’Algérie est 129e sur 167, l’Irak est 137e.

Source : http://www.rsf.org/rubrique.php3?id_rubrique=549

 Pouvoir mécanique

De Politis du 13 octobre 2005 : « Le vrai pouvoir est diffus, insaisissable comme du mercure. Il n’est même pas l’attribut des 300 millions d’actionnaires qui contrôlent la quasi totalité de la capitalisation boursière mondiale. Il est un peu plus celui des quelques dizaines de milliers de gestionnaires qui n’ont pour seul but que d’enrichir les précédents. Et encore ! Puisque ce sont moins des volontés humaines qui s’expriment que des mécaniques qui sont à l’œuvre ».
Et quand la machine s’emballe, les hommes y perdent des membres ou la tête.

Echos sélectionnés par J.Gilois

page suivante