Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Données chiffrées sur La Ville aux Roses

La Ville aux Roses à Châteaubriant

Données chiffrées sur La Ville aux Roses

Ecrit le 01 avril 2015

Le maire de Châteaubriant avait indiqué qu’il donnerait des indications sur le ’’contrat-ville’’ en préparation pour le quartier de La Ville aux Roses de la commune, ’’au printemps’’. Le printemps est là. Aurons-nous des indications au Conseil Communautaire du 7 avril et/ou au Conseil Municipal du 8 avril ? En attendant, voici des données chiffrées concernant le quartier, sur le logement, les prestations sociales, les entreprises et autres. Elles permettent de repérer si le quartier est dans une situation singulière par rapport aux autres quartiers de la région au regard des différents indicateurs choisis, et de qualifier le décrochage du quartier par rapport à son environnement.

 Logement :

La part de logements HLM  :

  • - au quartier Ville aux Roses : 70-80 %
  • - dans la CCC   (Com’Com’  )  : 32 %
  • - en Loire-Atlantique  : 11,8 %
  • - en Pays de Loire  : 12 %
  • - en France  : 14,6 %

On remarque la part importante des HLM dans la CCC   (Com’Com’   du Castel-briantais), sans doute en raison du poids prépondérant de Châteaubriant (12 000 habitants sur 33 000). Le quartier retenu dans le cadre du Contrat-Ville comporte, lui, plus de 70 % de HLM.

La part de logements vacants :

  • - au quartier Ville aux Roses : sup à 10 %
  • - en Loire-Atlantique  : 5,0 %
  • - en Pays de Loire  : 5,8 %
  • - en France  : 7,1 %
  • - dans la Com’Com’   CCC   : 9,4%

La part de logements en location :

  • - au quartier Ville aux Roses : inf à 55 %
  • - en Loire-Atlantique  : 36 %
  • - en Pays de Loire  : 34,5 %
  • - en France  : 39,7 %
  • - dans la Com’Com’   CCC   : 28 %

 Les prestations sociales

La part d’allocataires CAF dont le revenu dépend à plus de 50% des prestations sociales :

  • - au quartier Ville aux Roses : sup à 40 %
  • - en Loire-Atlantique  : 22,1 %
  • - en Pays de Loire  : 23,1 %
  • - en France  : 23 %
  • - à Châteaubriant  : 30,7 %

La part d’allocataires CAF dont le revenu dépend à 100% des prestations sociales

  • - au quartier Ville aux Roses : 20-25 %
  • - en Loire-Atlantique  : 13 %
  • - en Pays de Loire  : 13,5 %
  • - en France  : 14 %
  • - à Châteaubriant  : 17,6 %

La population de Châteaubriant, on le savait, a de faibles revenus, mais c’est particulièrement sensible dans le quartier de La Ville aux Roses où 25-30 % ne vivent qu’avec des prestations sociales et on sait que celles-ci sont peu élevées. Par exemple le RSA   (Revenu social d’activité) pour une personne seule est 452 € nets et pour un couple sans enfant de 647 € nets. A noter que ce revenu est « diffé-rentiel » ce qui veut dire qu’une personne ayant une indemnité (par exemple indemnité d’adulte handicapé) aura un RSA   réduit. Pour un parent isolé avec deux enfants à charge, le RSA   est de 946 € (allocations familiales comprises)

La part d’allocataires CAF percevant une allocation logement :

  • - au quartier Ville aux Roses : 75-80 %
  • - en Loire-Atlantique  : 60,6 %
  • - en Pays de Loire  : 63,8 %
  • - en France  : 54 %
  • - à Châteaubriant  : 66,6 %

Médecins généralistes (pour 100 000 habitants)

  • - au quartier Ville aux Roses : sup à 90
  • - en Loire-Atlantique  : 100
  • - en Pays de Loire  : 92
  • - en France  : 110
  • - dans la Com’Com’   CCC   : 79

Les chiffres sont bons pour le quartier de La Ville aux Roses qui dispose d’un cabinet médical. En revanche, le déficit médical de la CCC   est sensible.
(en gris clair, un périmètre éventuel)

 Isolement

Part des familles monoparentales

  • Ville aux Roses  : 17,5 %
  • Centre  : 16,2 %
  • Béré-Borderie-Vitré  : 12,7 %
  • Renac    : 10,3 %
  • Châteaubriant  : 13,9 %
  • CCC    : 9,2 %

Donc 17,5 % des familles sont mono-parentales.

Ménages d’une personne seule
(F femmes, H hommes).


F ---------- H
Ville aux Roses--- ------ 31,3 % ---- 233 F ---- 107 H
Centre --------------------- 54,3 % ---- 575 F ---- 340 H
Béré-Borderie-Vitré---- 33,3 % ---- 329 F ---- 190 H
Renac  ----------------------37,5 % ---- 272 F ---- 147 H
Châteaubriant ----------- 39,6 % ----1421 F ---- 789 H
CCC  ----------------------- 31,5 % --- 2639 F ----1750 H

A la Ville aux Roses, 31.3 % des ménages sont constitués de personnes seules, soit 233 femmes et 107 hommes. Finalement, la proportion de ménages isolés n’est pas plus importante dans le quartier que dans la ville. Mais la part des familles monoparentales est évidente, ce qui pose des problèmes aussi bien pour le travail que pour l’éducation des enfants.

 Emploi

Nombre d’entreprises (pour 1000 habitants)

  • - au quartier Ville aux Roses : 20-30
  • - en Loire-Atlantique  : 41
  • - en Pays de Loire  : 28
  • - en France  : 70
  • - à Châteaubriant  : 77

Taux d’emploi des 25-54 ans :
(F femmes, H hommes).


F-------------H
Ville aux Roses ---------------- 48,6 % ---- 76,0 %
Centre --------------------------- 72,7 % ---- 80,7 %
Béré-Borderie-Vitré ---------- 72,9 % ---- 90,5 %
Renac   --------------------------74,0 % ---- 89,7 %
Châteaubriant ---------------- 68,4 % ---- 85,1 %
CCC   --------------------------- 76,1 % ---- 88,8 %

A La Ville aux Roses, 48,6 % des femmes ont un emploi et 76 % des hommes.
C’est à La Ville aux Roses que le taux d’emploi est le plus faible, surtout pour les femmes.

Part des salariés occupant un emploi à temps partiel :
...................................... .... F .......... H
Ville aux Roses ............ 45,5 % ......13,7 %
Centre........................... 23,4 % ......13,9 %
Béré-Borderie-Vitré....... 39,4 % ...... 5,5 %
Renac  .......................... 34,5 % ...... 3,6 %
Châteaubriant................34,6 % ...... 8,3 %
CCC   ............................38,6 % ...... 6,4 %

Le travail à temps partiel touche particulièrement les femmes de la Ville aux Roses. 45,5 % des femmes salariées de La Ville aux Roses ont un emploi à temps partiel

Part des non-diplômés :

............................................F..............H
Ville aux Roses...............28,9 %......23,6 %
Centre.............................23,2 %......20,1 %
Béré-Borderie-Vitré.........19,6 %......14,0 %
Renac  ............................19,5 %......18,5 %
Châteaubriant.................22,4 %......18,6 %
CCC  ...............................20,8 %......18,2 %

Part des hauts-diplômés :

...........................................F ............H
Ville aux Roses................4,6 %......6,5 %
Centre.............................8,7 %......9,9 %
Béré-Borderie-Vitréé.......5,7 %......7,7 %
Renac  ............................6,1 %......5,5 %
Châteaubriant..................6,4 %.....7,7 %
CCC  ...............................5,3 %.....5,4 %

 Précarité - part des bénéficiaires de la CMU-C

.............................................F............H
Ville aux Roses..................13,2 %......10,3 %
Centre.................................8,9 %......9,7 %
Béré-Borderie-Vitré.............6,2 %......4,8 %
Renac  ................................6,6 %......5,7 %
Châteaubriant.....................8,2 %......7,2 %

La CMU-C est la couverture maladie universelle complémentaire. Elle donne droit à la prise en charge gratuite de la part complémentaire des dépenses de santé.
Concrètement, pour faciliter l’accès aux soins, les personnes ne paient pas directement les dépenses de santé. Il s’agit donc d’une dispense d’avance des frais. Elle concerne par exemple les personnes seuls qui gagnent moins de 8645 €/an. Mais attention, pour les personnes ayant une allocation-logement ou logées à titre gratuit, une somme forfaitaire est ajoutée à leurs revenus.

Voir le Contrat-ville