Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Transports, routes, SNCF > Une étoile routière autour de Châteaubriant

Une étoile routière autour de Châteaubriant

Ecrit le 8 octobre 2008

 Deuxième créneau sur la D 771

JPEG - 90.5 ko
Inaugura

Au terme de 10 mois de travaux, le Conseil Général de Loire-Atlantique a livré le créneau de dépassement de 1,2 km réalisé sur la RD 771, entre le Carrefour de la Bergerie et La Croix-Laurent. Un investissement de 2,8 millions d’euros TTC, l’Etat et la Région des Pays de Loire ayant contribué, chacun, pour 40 %.

La déviation Sud de Châteaubriant, déclarée d’utilité publique en 1997 mais n’a pu être engagée faute de financement de l’Etat. Elle sera commencée à l’automne 2008 quand toutes les acquisitions foncières seront terminées. Elle coûtera 9 millions d’euros.

La déviation de Treffieux, enfin approuvée par le Préfet, commencera à l’automne 2010. Plus généralement le Conseil Général prévoit de réaliser une véritable étoile routière dans le Castelbriantais afin de mieux le relier à Nantes, St Nazaire, Ancenis, Redon, Rennes, etc

JPEG - 187.8 ko
Créneau de dépasse

 Notes fournies par le Conseil général

L’ex-RN 171. entre Nozav et le département du Maine-et-Loire, a été transférée au Conseil général de Loire-Atlantique en application de la loi de décentralisation du 13 août 2004. Depuis le 1er janvier 2006, elle est intégrée au patrimoine routier du Département sous la dénomination « route départementale 771 ».

JPEG - 101.6 ko
Carte RD

Sur ce tronçon routier, trois opérations inscrites au XIIe contrat de plan Etat-Région
2000-2006 étaient en cours d’études au moment du transfert, pour un montant global de
15.86 M€

– la déviation sud de Châteaubriant,
– la déviation de Treffieux
– et le créneau à 2 x 2 voies sur la commune de Saint-Aubin-des-Châteaux.

L’article 24 dc la loi du 13 août 2004 a prévu que les travaux inscrits dans ce contrat de
plan et non réalisés au 31 décembre 2006 continuaient d’être financés par l’Etat et les
collectivités territoriales. à concurrence des montants inscrits initialement au. contrat de
plan. selon la clé de financement suivante :
– Etat. maître d’ouvrage initial : 40 %
– Région des Pays de la Loire : 40 %
– Département de Loire-Atlantique. nouveau maître d’ouvrage : 20 %

 Un créneau de dépassement à Saint-Aubin-des-Châteaux

Dès mars 2007, FAssemblée départementale a voté la création d’un créneau de dépassement à 2 x 2 voies, de 1,2 km sur la commune de Saint-Aubin-des- Châteaux, entre la RD 775 et la RD 40 : la premiére de trois opérations à intervenir sur le tracé de la RD 771.
Cette opération se présente ainsi
– création d’une deuxième chaussée de 7 m, avec accotements de 3.25 m sur une longueur
de 1 200 m. à laquelle s’ajoutent 634 m de dispositif de rabattement
– réalisation d’un terre-plein central doté de glissiéres de sécurité. d’une largeur variable,
– reprise du dévers de la chaussée existante pour améliorer la sécurité et le confort des usagers.
– fermeture des
carrefours de la route de la Faroulais au nord et de la route du Bois Vert au sud,
– création d’une voie de désenclavement au nord.entre la route de la Faroulais et la RD 40.

Les travaux ont démarré le 6 novembre 2007 et se sont achevés au mois de septembre 2008. Leur coût s’est élevé à 2.8 M€ TTC

 La déviation sud de Châteaubriant, prochainement en travaux

JPEG - 113.4 ko
Déviation de Châteaubr

Le projet, d’une longueur de 3 700 m, consiste à créer :
– une chaussée à 2 voies de 7 m sur 3100 m, et une chaussée à 3 voies de 10,5 m sur 600 rn :
– 4 carrefours giratoires : deux aux extrémités avec la RD771 et la RD163. un avec la RD 178 et un avec la RD 41 :
– un passage supérieur pour rétablir la RD35
– un franchissement de la voie SNCF Nantes-Châteaubriant, avec un gabarit permettant I’ectrification de cette ligne.

Le projet a été déclaré d’utilité publique par arrêté préfectoral du 26 juin 1997, prorogé en 2002. L’enquête parcellaire s’est déroulée en 2006 et la plupart des terrains ont déjà fait l’objet de promesses de vente (une expropriation par voie judiciaire est diligentée pour les autres). La disponibilité totale des emprises devrait être effective à l’automne 2009.

Le giratoire ouest sur la RD 771 a été réalisé sous la maîtrise d’ouvrage de l’Etat et mis en service le 25 novembre 2006. Les travaux de l’ouvrage d’art sur la voie ferrée ont démarré le 6 mars 2008 et sont en voie d’achèvement. Le démarrage des travaux de l’ouvrage de franchissement de la RD 35 est conditionné par le déroulement des procédures d’expropriation en cours.

Concernant la voirie proprement dite, les travaux de terrassement et chaussées ont été attribués par le Conseil général de Loire-Atlantique ; ils seront engagés au cours de l’automne 2008 pour s’achever fin 2010.

Le coût de l’opération est de 9 M€, dont 830 000 € pour les acquisitions foncières et 8 170 000 € pour les travaux. Comme la précédente, cette opération fait l’objet d’un financement à hauteur de 40 % chacun par l’Etat et la Région.

Mise en service le 5 novembre 2010

 La déviation de Treffieux, déclarée d’utilité publique

JPEG - 49.8 ko
Déviation de Treff

Le projet, attendu depuis de nombreuses années, de déviation de la RD 771 au droit du bourg de Treffieux doit permettre de supprimer la seule section en agglomération entre la RN 137 et Châteaubriant (hors hameau de La Magdeleine sur la commune de Saint- Vincent-des-Landes), et par conséquent d’apporter une réponse aux problèmes de sécurité et de nuisances qui sont relevés dans ce bourg. Sa réalisation doit permettre de fluidifier l’écoulement du trafic entre Nantes et Châteaubriant et de participer, de ce fait, au désenclavement du pays castelbriantais.

La future déviation présente les caractéristiques suivantes
– une chaussée bidirectionnelle de 7 m sur une longueur de 2 200 m,
– deux carrefours giratoires et un carrefour avec tourne-à-gauche (les accès
directs aux propriétés riveraines seront exclus).

D’un montant estimé à 4,573 M€ TTC, elle est également inscrite au XIle contrat de plan.

A la suite d’une première enquête publique tenue début 2004, l’ampleur des modifications demandées par la commune et prises en compte par le Commissaire Enquêteur avait alors empêché le Préfet de déclarer le projet d’utilité publique et l’avait conduit à demander une nouvelle enquête.

Après 2004, le projet a fait l’objet d’ajustements et le Conseil général, nouveau maître d’œuvre a élaboré un nouveau dossier d’enquête publique. Celle-ci a eu lieu en 2007 et le Préfet de Région Pays de la Loire, Préfet de Loire-Atlantique, a déclaré le projet d’utilité publique le 16 juillet 2008.

Cette décision permet maintenant au Conseil général d’engager les études opérationnelles de ce projet dont les travaux pourraient débuter, sous réserve du bon déroulement des acquisitions foncières, en fin d’année 2010.

Voir aussi

 Une étoile routière pour le castelbriantais

JPEG - 68.3 ko
Toile rout

Dans son schéma routier voté en 2006, le Conseil général de Loire-Atlantique a classé la RD 771 entre Nozay et la limite du département en « route principale de catégorie 1 », ce qui suppose la déviation des agglomérations, la suppression des accès directs et la réalisation de créneaux de dépassement.

Ainsi, en complément des opérations déjà engagées en études ou en travaux, le Conseil général va-t-il lancer de nouvelles études, plus particulièrement sur :
– l’aménagement d’un créneau de dépassement supplémentaire entre Nozay et
Treffieux,
– l’étude globale d’un aménagement entre Châteaubriant et la liaison Rennes-Angers.

Plus généralement le Conseil général prévoit de réaliser une véritable étoile routière dans le Castelbriantais, permettant d’irriguer le Pays de Châteaubriant   et de le relier à Nantes-Saint-Nazaire, Ancenis et Redon, mais aussi Rennes, Angers et Laval.

Cette amélioration de la desserte routière du Pays de Châteaubriant   sera donc recherchée également à partir d’Ancenis (autoroute A 11), par les RD 923 (jusqu’à Pouillé-les-Coteaux), 878 (jusqu’à La Chapelle-Glain) et 163 (jusqu’à Châteaubriant). D’un linéaire d’environ 44 km, cet itinéraire classé en route principale de catégorie 1, traverse plusieurs bourgs ainsi que de nombreux villages et hameaux qui devront, à. terme, être déviés.

Pour autant, le Conseil générai n’omet pas la diversification des modes de déplacement, par le renforcement des transports collectifs (renforcement des lignes Lila depuis 2006) et la réouverture programmée de la voie ferrée Nantes - Nort-sur-Erdre puis Châteaubriant en 2011.

..