Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Transports, routes, SNCF > Tram-train > Le train et le réchauffement climatique

Le train et le réchauffement climatique

Ecrit le 21 février 2017

Jean Jouzel est climatologue de renommée internationale, il rappelle régulièrement que nous sommes au pied du mur : « Si rien n’est fait pour lutter contre le réchauffement climatique, celui-ci sera supérieur à 4°C en 2100. Il sera très difficile voire impossible de s’y adapter ».

« S’adapter apparaît plus accessible dans le cas d’un scénario répondant à l’objectif 2°C qui est au cœur de l’accord de Paris sur le climat. Mais respecter cet accord ne nous laisse qu’une vingtaine d’années au rythme actuel de nos émissions de gaz à effet de serre. C’est un changement de nos modes de développement qu’il faut mettre en œuvre, en particulier au niveau de l’utilisation de combustibles fossiles.

En France, le transport routier contribue à environ 35% des émissions. Il constitue donc un des leviers d’action dans la lutte contre le réchauffement climatique. Diminuer ces émissions est absolument indispensable pour que soit respecté l’objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050, affiché dans le Plan Climat récemment annoncé par Nicolas Hulot. Cela passe par un développement des modes de déplacement doux et des transports collectifs.

Dans ce contexte, il est indispensable de préserver les infrastructures ferroviaires et de les moderniser de façon à en faciliter l’accès et l’utilisation au plus grand nombre. Utilisateur régulier de la ligne Rennes Châteaubriant, j’apporte mon entier soutien aux actions de défense de cette ligne entreprises par l’ACCRET (Association Citoyenne Châteaubriant-Rennes en Train) »